La panique gagne le sommet de l'Etat

Depuis mardi, à l’Élysée et dans les ministères, la stupéfaction a laissé place à l’effarement, voire à la panique. « La République vacille », constate Olivier Faure, proche de Jean-Marc Ayrault.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Dites-moi, on fait quoi maintenant ? Comment on sort de ça ? » Depuis mardi, à l’Élysée et dans les ministères, la stupéfaction a laissé place à l’effarement, voire à la panique. « On est chez les fous », lâche un ministre à la lecture des informations du Monde sur les relations de Jérôme Cahuzac avec des anciens du GUD. La mise en cause du trésorier de la campagne de François Hollande, Jean-Jacques Augier, dans le cadre des “offshoreleaks”, a été un coup de massue de plus.