Gaz lacrymogène: Montpellier suffoque

Par Xavier Malafosse et Benjamin Téoule (Le D'Oc)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On est plus chaud ! Plus chaud ! Plus chaud qu’le lacrymo ! » Ce slogan entendu quasiment chaque samedi dans le cortège des « gilets jaunes » symbolise la volonté de ne pas se retirer des rues du centre-ville de Montpellier, malgré la volonté des forces de l’ordre de disperser les manifestants. Mais les contestataires pourraient bien déchanter.