«Mon école est par terre, c’est la faute à Blanquer!»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il existe un point commun entre les parents et les enseignants à propos de la loi dite pour une école de la confiance : personne n’y comprend rien. Enfin, si les contours de la loi et ses possibles conséquences commencent à être analysés, les détails restent nébuleux.