Mediapart devant le tribunal ou la liberté d'informer en procès

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le procès du capitalisme financier

 

Bref, Mediapart, grâce à Laurent Mauduit, a joué un rôle moteur, de bout en bout, dans toute cette histoire. Un rôle civique, tant il ne peut y avoir de débat démocratique sans information complète. Une histoire qui a failli conduire à la démission collective de la Commission de déontologie. Et qui a donné lieu depuis à plusieurs plaintes au pénal (Sud-Caisses d'épargne, l'association Anticor, Contribuables associés), la CGT-Caisses d'épargne ayant annoncé de son côté qu'elle allait déposer une plainte au plan administratif, devant le Conseil d'Etat. Bref, une affaire d'Etat, qui pour l'heure n'a donné lieu qu'à une simple enquête préliminaire sous le contrôle du parquet, et non pas sous la responsabilité d'un juge indépendant.

 

Ce rappel le confirme : par la voix de ses avocats, Mes Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Torjman, Mediapart entend bien plaider, devant le tribunal, non seulement sa bonne foi, c'est-à-dire le sérieux et l'honnêteté de son travail, mais aussi la vérité des faits que nous avons mis au jour. S'ils ont lieu, ces procès seront donc ceux d'une affaire emblématique des dégâts du capitalisme financier, de ses dérives et de ses injustices. Et ils seront aussi ceux des réseaux d'intérêts qui, jusqu'au cœur de l'Etat, l'ont accompagné, soutenu et protégé.

 

Notre détermination est intacte, mais nous avons besoin de vous. Pot de terre contre pot de fer, la disproportion des moyens financiers est ici évidente. En attendant ces échéances judiciaires – les premières audiences en fixeront les dates –, vous pouvez donc soutenir financièrement Mediapart. Nous avons ouvert un compte bancaire dédié (« SEDM Soutien à Mediapart ») sur lequel vous pouvez nous adresser votre contribution :

– par chèque à l'ordre de « SEDM Soutien à Mediapart », à adresser à Mediapart, 8, passage Brulon, 75012 Paris;

– par virement sur le compte « SEDM Soutien à Mediapart », Code banque 30488, Code guichet 00073, numéro de compte 00027058838, clé 88, domiciliation Banque Fortis, 80, avenue Marceau, 75008 Paris.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Vous retrouverez sous l'onglet «Prolonger» l'appel des 77 en soutien à Mediapart, le texte complet et la liste des premiers signataires. Il est ouvert à signature en ligne dans notre Club, ici.

 

L'affaire des Caisses d'épargne est un long feuilleton sur Mediapart dont vous retrouverez tous les épisodes précédents, en plus de ceux signalés tout au long de cet article, sous l'onglet «Prolonger» d'un de nos précédents articles (cliquez sur ce lien). Nous vous recommandons notamment:

Crise: Mediapart mis en examen pour avoir donné l'alerte

Caisses d'épargne: un «scandale» français bientôt sanctionné par l'Elysée

Les Caisses d'épargne ont perdu 600 millions ces derniers jours

Caisses d'épargne: Sarkozy offre un parachute exotique à Milhaud.

 

Si, dans cette épreuve, vous souhaitez soutenir financièrement Mediapart, nous avons ouvert un compte bancaire dédié (« SEDM Soutien à Mediapart ») sur lequel vous pouvez nous adresser votre contribution :
– par chèque à l'ordre de « SEDM Soutien à Mediapart », à adresser à Mediapart, 8, passage Brulon, 75012 Paris;
– par virement sur le compte « SEDM Soutien à Mediapart », Code banque 30488, Code guichet 00073, Numéro de compte 00027058838, clé 88, domiciliation Banque Fortis, 80, avenue Marceau, 75008 Paris.