Marine Le Pen «trumpise» le débat du second tour

Alternant insinuations, contrevérités et formules chocs, la candidate du Front national n'a pas cherché à dérouler une quelconque vision face à Emmanuel Macron, préférant le résumer à l'« héritier » de Hollande. Le candidat d'En Marche! l'a de son côté poussée à se positionner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marine Le Pen a endossé mercredi soir le costume du premier « troll » de France. Alternant insinuations, contrevérités et formules chocs avec une certaine agressivité, la candidate du Front national a « trumpisé » le débat, sans chercher à dérouler une quelconque vision face à Emmanuel Macron.