Le suspect, la DGSI et la bombe qui n’a pas explosé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’est pas encore 10 heures ce 8 décembre 2017, la secrétaire de l’antenne locale de la DGSI d’Évry, dans l’Essonne, décroche son téléphone. À l’autre bout du fil, une voix lui demande :