Tests ADN "ethniques" : Didier Sicard s'indigne d'un "Etat hors la loi"

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mots font mouche: «dérives», «détournement de la loi», «hypocrisie»... Didier Sicard, le président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique et professeur émérite de médecine interne à l'université Paris-Descartes, réagit vivement aux récentes révélations de Mediapart sur l'utilisation depuis plusieurs mois par la justice d'un programme de tests ADN «ethniques» dans le cadre de certaines enquêtes policières.