A Ivry, un camaïeu de rouges

Un candidat du parti communiste, une candidate de La France insoumise, un candidat et député sortant du Mouvement républicain et citoyen s’affrontent dans la 10e circonscription du Val-de-Marne, au risque de provoquer « l’élection d’un député macroniste sur un territoire historiquement ancré à gauche ». En bonus, une histoire en images de la banlieue rouge, commentée par l’historien Emmanuel Bellanger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On trouve de tout au grand marché de Vitry, chaque samedi matin. Les robes d’été et les foulards, les sandales de Chine et les chaussettes du Bangladesh, le grand bric-à-brac mondialisé, les tomates à 1 euro le kilo et les courgettes à 2, ainsi qu’un autre légume de saison : des tracts. Trois variétés de rouge, des fuchsia, des verts et même quelques bleus. On ne peut se les procurer qu’aux abords du marché, loin de ses travées bondées. Aux angles du quadrilatère des étalages, quatre gauches s’affrontent dans une circonscription, la 10e du Val-de-Marne, qui a voté à 36 % pour Mélenchon aux dernières présidentielles… et à 100 % pour Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) au second tour des dernières législatives, en 2012.