Tapie-Lagarde: une cascade d’irrégularités budgétaires

Par
Selon un nouveau document de la Cour des comptes, que nous révélons, l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie a donné lieu à une série d'irrégularités budgétaires. En outre, Christine Lagarde a laissé une bombe budgétaire derrière elle: l'endettement de la France pourrait être creusé d'environ 4 milliards d'euros, du fait d'opérations publiques de «défaisance», dont celles concernant l'affaire Tapie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire Tapie, qui s'est transformée au fil des mois en une affaire Lagarde, n'en finit pas de livrer ses secrets. C'est un puits sans fond. Selon un nouveau document de la Cour des comptes, dont nous avons obtenu une copie, l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie que la nouvelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde (qui prend ses fonctions aujourd'hui), a imposé, du temps où elle était ministre des finances, a donné lieu à une cascade d'irrégularités budgétaires. En outre, l'ex-ministre a laissé une véritable bombe budgétaire derrière elle: à échéance de 2014, l'endettement de la France pourrait être creusé d'environ 4 milliards d'euros, du fait de différentes opérations publiques de «défaisance», dont celles concernant l'affaire Tapie.