Evasion de Redoine Faïd: les cinq failles exploitées par le commando

Par

Alors que la traque du braqueur de 46 ans se concentre sur le territoire national, des dysfonctionnements ayant permis son évasion apparaissent au grand jour.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Les téléphones de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sont dans le rouge, croulant sous les signalements. Mais si beaucoup disent avoir aperçu Redoine Faïd, le braqueur reste introuvable. « L’enquête ne nous permet pas, à ce stade, de dire qu’il a pris la fuite à l’étranger », a résumé ce mardi Philippe Veroni, sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée.

En revanche, les enquêteurs en savent plus sur les conditions de son envol de la prison de Réau (Seine-et-Marne), dimanche. « L’évasion a été mûrement réfléchie, probablement par des membres du grand banditisme, a ajouté le responsable policier. Il s’agit sans doute d’un commando de quatre à six personnes. Des gens qui ont travaillé ou veulent travailler avec Faïd. » Les investigations laissent penser que les suspects armés qui ont pris d’assaut l’hélicoptère pour évacuer le fugitif n’étaient pas que trois.

Lire la suite sur le site du Parisien

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous