L'Epad passe en force à La Défense

Par
Le quartier de La Défense vit un conflits sur fond de promotion immobilière et d'intervention de l'Etat. 38 commerçants sont concernés, plus de 150 emplois menacés, mais l'Etablissement public de gestion du quartier d'affaires de La Défense n'en fait qu'à sa tête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le quartier de La Défense vit un de ces conflits dont il a le secret, sur fond de promotion immobilière et d'intervention de l'Etat. 38 commerçants sont concernés, plus de 150 emplois menacés, mais l'Epad (Etablissement public de gestion du quartier d'affaires de La Défense) n'en fait qu'à sa tête, et passe outre, non seulement l'avis des commerçants, mais les instructions de la préfecture.