À Annecy, « le cinéma n’a plus le même goût qu’avant »

Par

Pendant une semaine, Mediapart s’installe à Annecy pour raconter le quotidien d’une ville moyenne, à la veille de l’instauration du passe sanitaire. Dans les espaces culturels où la mesure est déjà en vigueur depuis le 21 juillet, certains établissements voient leur fréquentation diminuer de moitié. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Annecy (Haute-Savoie).– Le parking affiche complet. La file d’attente s’étend sur plusieurs mètres et se rallonge au fil des minutes. Au pied du musée-château, un imposant bâtiment du XIIe siècle, situé au cœur d’Annecy, en Haute-Savoie, des dizaines de visiteurs et visiteuses patientent sous la pluie. En couple, entre amis ou en famille, venus de France ou de l’étranger, abrités sous le parapluie ou sous la capuche... les profils varient. Et ni la météo digne dun mois de janvier ni le passe sanitaire obligatoire à l’entrée ne semblent les refroidir en cet après-midi d’août. Hormis quelques enfants qui perdent patience, l’attente est silencieuse.