Le pied de nez de Bernard Tapie au Parlement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


Au cours des auditions devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, au sujet de l'affaire Bernard Tapie, mercredi 3 septembre, François Bayrou a lancé l'idée que des mesures soient prises « en urgence » pour que les dédommagements de 390 millions d'euros, alloués à l'ex-homme d'affaires, par le tribunal, soient suspendus, le temps au moins que le Parlement se forge une opinion et étudie les moyens de recours.