Nyssen-Capitani, la plus publique des réussites privées

Par Eric Besatti et Hélène Servel

La ministre de la culture Françoise Nyssen et son mari, Jean-Paul Capitani, excellent dans la recherche de subventions publiques pour leurs affaires privées. Au-delà des aides à Actes Sud, le couple a créé l’Association culturelle du Méjan. Soutenue par les collectivités locales, elle reverse ensuite un loyer au propriétaire des lieux : le couple lui-même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lors de sa prise de fonctions au ministère de la culture, la presse a salué la capitaine d'industrie. Avec son mari, le propriétaire foncier arlésien Jean-Paul Capitani, Françoise Nyssen a développé un sérieux savoir-faire dans le dialogue avec les institutions et la récolte d'argent public. Tout commence en 1982 sur les bords du Rhône. Jean-Paul Capitani, propriétaire d'un îlot de maisons, loue des espaces à un cinéma, « Le passage », et y installe la librairie Actes Sud d'Hubert Nyssen.