Comment la France est devenue un paradis fiscal pour l'UEFA

Par

L'Assemblée nationale vient d'adopter l'exonération fiscale que le gouvernement souhaitait offrir à l'organisateur de l'Euro 2016 de foot. En 2010, Éric Woerth et François Baroin, ministres du budget successifs, s'y étaient engagés, et l'exécutif voulait tenir la parole de la France. Mais il a aussi obtenu d'élargir cet étrange arrangement à tous les autres sports.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Puisque la France s’est engagée à se transformer en paradis fiscal le temps de la tenue de l’Euro 2016, alors ainsi soit-il. Et puisqu'on y est, profitons-en pour offrir la même situation aux futures compétitions sportives internationales qui se tiendront dans l'Hexagone. Telle était la position de l’exécutif concernant la tenue du championnat d’Europe de football en France en 2016. Et si elle a fait grincer beaucoup de dents, elle a finalement été adoptée par les députés.