Julien Bayou: «L’écologie n’est ni soluble dans la gauche ni compatible avec la droite»

Par et

Pour sa première grande interview après son élection à la tête du parti, le nouveau secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts revient sur son engagement dans le mouvement social contre la réforme des retraites. Et développe sa conception d’une écologie politique fédératrice de la société française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parti écologiste a de grandes ambitions. Porté par une prise de conscience planétaire sur la question climatique, Europe Écologie-Les Verts (EELV) entend capitaliser sur le bon score des élections européennes du printemps dernier pour s’implanter aux prochaines municipales, puis se servir des régionales, qui auront lieu en 2021, comme d’un tremplin pour la présidentielle de 2022 où il ne déplaira pas à Yannick Jadot d’être candidat.

Dans sa première interview post-congrès, où il a été élu secrétaire national, Julien Bayou, qui prend la suite de David Cormand, développe sa conception de l’écologie politique, qu’il veut rassembleuse. Il s’insurge contre la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron, dont il déplore le style « brutal » et « cynique ». Et s'exprime sur les défis internationaux et européens de l'écologie.