Mediapart Live: la colère sociale qui vient

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Si, les routiers en sont. Exemple:

Grève du 5 décembre : verglas, routiers… Ce qu'il faut savoir ...-La Voix du Nord

Essentiel pour le tous ensemble jaune, rouge, vert, violet et noir, celui de la victoire sur 30 ans de reculs et sur la barbarie sociale et écologique que les parasite préparaient:

Rendez-vous avec l'Histoire ! © Fly Rider

Par ailleurs; extraits d"infos essentielles du jour sur mon blog

Image

Image

Image

Ceci n'est pas une gréve générale, ceci est notre souffrance et nous vous la tatouons sur vos visages et sur les visages de vos descendants.

Tant pis pour vos ascendants mais je nourris 1 bon espoir quant à remonter le temps et détruire ceux qui vous ont engendré

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

La video ne marche pas sur votre article, ( en tout cas depuis l'etranger ou je me trouve), et malgre que je sois abonne. 

Par contre ca marche sur youtube. 

Bonne emission

Pas mieux à La Rochelle. Je vais voir sur Youtube et je vous dis ...https://www.youtube.com/watch?v=zn-cNF8A2Ck

kiss

Revenons au sujet

autocollant-retraite-macron-degage-0

"Je trouve que le pays voit tout en négatif" ... Emmanuel Macron à Amiens Université.

Image

Image

Ça ne marche pas, vous êtes déjà en grève ?
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 04/12/2019 19:15
  • Par

Pareil pour moi rien de rien

...non, je ne regrette rien...

https://youtu.be/3n7wU1EYwg4
  • Nouveau
  • 04/12/2019 19:22
  • Par

ça ne marche pas ... je m'en vais voir sur le lien youtube proposé ci dessus...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 04/12/2019 19:23
  • Par

impossible de voir ce live ! 

dans le sud

grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

A l’approche de la grève du 5 décembre, Mediapart réenfile son gilet jaune (qu’il n’avait d’ailleurs jamais réellement quitté) et retrouve son pire visage, déjà montré l’an passé, celui d’un media qui trompe ouvertement ses lecteurs (payants…) pour se faire l’organe quasi officiel d’un mouvement – les gilets jaunes – auquel l’ensemble de ses abonnés serait censé adhérer. Aucune analyse de fond, aucune enquête (un comble pour un journal qui s’est construit sa réputation sur la qualité de ses investigations), pas de mise en perspective (car on ne peut décemment pas qualifier d’approche historique ce chapelet d’anachronismes dont se délecte Mediapart et qui font des gilets jaunes les héritiers de 1789 ou de la Commune de Paris), pas de recul, d’esprit critique. Une information à sens unique (les gilets jaunes vus par les gilets jaunes), partielle, malhonnête à force d’être partiale. Une sélection biaisée de notes de blog. Une mise en page (également sur le site internet, très proche de celle de RT France) lourdement propagandiste - multipliant les images et les titres caricaturaux, dans la plus pure veine populiste - qu’on dirait sortie d’une officine politique. Ce n’est pas l’engagement de Mediapart qui est en cause mais de s’être mis sans distanciation au service d’une cause - brutale et ambigüe - imposée au lecteur comme morale officielle.

 

Suite :

https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/031219/pour-le-5-decembre-mediapart-reenfile-son-gilet-jaune

Meunon, c'est !

pour ma part mediapart ne m'impose rien et certainement pas une morale.

par ailleurs, ils imposent tellement que vous avez la possiblité dont vous usez d'ouvrir un blog. c'est vrai que c'est terrible de pouvoir s'exprimer ainsi sur un média

 

la cause brutale et ambigue : j'imagine que vous parlez de ce gouvernement et des députés de larem qui votent, que dis-je, qui appuient sur le bouton qu'on leur désigne ?

Allez Girard, un petit Karaoke

Remix Gilets Jaunes On est là © Thibault Jauzin

Quel benêt celui-là, Vas donc voir au Parisien.

Moi je souhaie que le panique dépasse celle de 95. Oui nous allons en chier, mais une grève c'est fait pour faire chier; Sinon ça sert à quoi ?

Girard arabophone, asiatophobe, cégétistophobe, communistophobe, féminophobe, giletjaunophobe, homophobe, judéophobe (i.e. antisémite, comme Zemmour), islamophobe, négrophobe, tziganophobe, rromophobe, xénophobe...

Bref, Girard HUMANOPHOPHE, pas joli-joli ! undecided

Mais bon, on s'en balec des fantasmes de B. Girard, because

SIAMO TUTTI ANTIFASCISTI ! , i...  SALVINI, SALVINI, VAFFANCULO !  smile

Demain, sur le toit de l'Élysée...

ceaucescu-helico

Fortement incommodé.e.s par un tapage diurne inhabituel pour la rue Saint-Dominique, Nicolae et Birgit Macron quittent précipitamment le palais présidentiel pour une destination inconnue... La résidence de Fresne, QHS des PAQNSPAR (personnes âgées-qui ne-servent-plus-à-rien) ?

Euh... L'abonné Lancetre nous manque. Il a pris ses reuteuteus ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

La modération  est déjà en grève ?

Je pense que vous avez une répulsion incontrôlable vis-à-vis des gilets jaunes. Votre rationalité et votre intelligence ne peuvent rien y changer. C'est plus fort que vous. J'ai l'impression que la moindre empathie à leur égard fragiliserait en quelque sorte votre équilibre basé sur des distinctions de classes sociales. En gros, s'il fallait que je schématise, je proposerais l'explication suivante : vous appartenez probablement à une classe moyenne à moyenne supérieure. Les gilets jaunes sont majoritairement des prolétaires, donc ils sont la négation de votre classe. En ce sens, à cause de votre éducation, vous les ressentez inférieurs alors que rationnellement vous savez que c'est déraisonnable. Vous avez besoin régulièrement de vous convaincre de cela en profitant de cet espace pour le dire comme si vous sentiez au fond de vous quelque chose qui viendrait infirmer cette construction intellectuelle qui s'enracine dans un vécu qui vous dépasse en partie. 

Ce que j'aime, c'est que vous êtes cohérent, honnête et courageux. Beaucoup de ceux qui médisent sur vous n'ont pas ces qualités.

D'autre part, je note que vous ne faites pas partie des commentateurs ayant lâchement participé au lynchage de Mgr Barbarin et qui ont prouvé qu'ils étaient des individus de peu de respect et de peu de conscience. Ils ont aussi prouvé qu'ils ignorez, ou même niez, les origines chrétiennes de leur culture. Parmi ces gens-là, on trouve des individus qui reprochent à Macron d'être dénué de toute conscience, ce défaut même déjà présent chez eux, ce qui témoigne d'une profonde méconnaissance d'eux mêmes ou hypocrisie...On trouve aussi parmi eux des tarés islamistes sous des pseudos banals qui débitent les pires stupidités et insultes sur le christianisme.

Cordialement, Thomas 

Mais ... .Otanophile ... 

Les macronards paient quantité ce communiquants pour orwelliser  les réseaux sociaux. Girard, même pas payé, n'a que le syndrome du larbin. Faisons le flipper avec un peuple rassemblé pour la liberté et la justice, sociale et climatique:

autocollants-gj-npa-6-0

"Nicolae et Birgit Macron quittent précipitamment le palais présidentiel pour une destination inconnue..."

Les macronards ne trouvent plus de fiacres ni de trains pour l'Allemagne...  

De Gaulle, en 68, avant que les traitres politiques et syndicaux ne vendent la grève générale, avait montré le chemin, fuyant en hélico à Baden avec famille et bagages.

Mais les macronards ont peur, après la performance des hélicos au Mali.

En Afrique, on espère que tous les hélicos de la Françafrique iront exflltrer les macronards, les laissant enfin se débarrasser des dictateurs imposés par les occupants militaires, soutiers de la Françafrique.

Allez GIRARD .... fanfare... décoince...  kiss

https://www.youtube.com/watch?v=BqCL-2S9SQM&t=14s - TOUT LE STADE VIENT TE CHERCHER CHEZ TOI !!! - 7 mars 2019 - Pat LLaberia

https://www.youtube.com/watch?v=DCDEClPurYU - Joseph Cougnasse - Si tous les cons

Que je sache, patron, la modération de Mediapart n'est pas ta bonne à tout faire... Toi non plus, mon lapin, tu ne m'impressionnes pas, tu me fais juste rire (tes autres lecteurs aussi), et même que parfois, je plains ta solitude de fonctionnaire municipal ou d'État on duty...

Bosser pour Hollande la Blagounette, c'était moins triste, non ?

EMMANUEL MACRON HURLE - HEAVY METAL (REMIX POLITIQUE) surprised

Il est complètement frapadingue, ce mec ! undecided

wink  Prémonition : sur la vidéo déjà 2 jaunes dans son dos au Saigneur !

Excellent HEAVY METAL ! Merci !

La  colère sociale qui vient..non, elle est là déjà!!!!!!!!!!!!!!!

  • Nouveau
  • 04/12/2019 19:27
  • Par

MERCI à villalongue 

avec votre lien c'est accessible, visible ! SUPER !

Cordialement

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 04/12/2019 19:37
  • Par

IMPOSSIBLE DE VOIR à paris est-ce qu'on est en CHINE ?

Enseignant perdant de l'argent pour une grève: honte à eux qui n'ont pas bronché quand les flics ont obligé les gosses de Mantes la Jolie à se mettre à genoux les mains derrière la tête sans broncher.

Les enseignants ont perdu leur honneur mais pas leur salaire. A vomir!

Frappante l'intervention de Sarah Massoud, secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature, quand elle déclare avoir peur du modus operandi des fonctionnaires du maintien de l'ordre, et quand elle explique que le gouvernement donne des consignes illégales.

Est-ce naïf de penser qu'il est temps que les magistrats compétents se transportent comme tels sur les lieux, dans leur fonction, pour y effectuer toutes constatations utiles, et rendre la justice au peuple ?

Est-ce que ce n'est pas pour ça, la séparation des pouvoirs?

L'exécutif est-il au dessus des lois?

Il nous faut des manifs d'huissiers de justice !

Toutes les lois, désormais, sont des « lois Travail », cad des lois CONTRE tout ce qui travaille !

A quant une « Loi Capital » ???

il est largement l’heure : si nous ne les « tuons » pas, ils nous tuerons tous. Et la planète avec.

dfb1d6d7d404775341cf8629e7ae7e12

  • Nouveau
  • 04/12/2019 20:59
  • Par

 Image

  • Nouveau
  • 04/12/2019 21:01
  • Par

Demain 5/12

Une cinquantaine  de cadres comptables assureront le service minimum chez Air Macron !

Image

Je viens d'écouter  Anne Heideiger, gilet jaune invitée du plateau, dont j’apprécie beaucoup le discours. Et je songe à ce commentateur enkysté dénommé LANCETRE qui continue à leur vouer une haine rance et n’a pas compris qu’ils ont basculé du « bon côté ». Ça l’embête à ce point  l'ancêtre ???

 

Castaner n'a-t-il pas mis en place un Dispositif national de lutte contre la colère sociale ? Cette incompréhensible forme de haine qui s'exprime à l'égard d'un gouvernement qui n'est qu'Amour, Lumière et Charité (bien ordonnée).

Je zappe ! C'est quoi ce binz qui consiste à servir la soupe à ces tordus de LREM ?

Il n'y a pas un argument dans leur bouche qui tienne la route. C'est la novlangue de MONARC.

J’avais Fait une pause pour écouter une belle émission littéraire sur la 5 : Christian Bobin et Jean-Louis Étienne, deux « êtres de choix »..

Je trouve normal - et même très malin ! - d’inviter la partie adverse. Cela nous oblige à affermir notre position et - surtout - cela permet de les mieux  démasquer, ces fumiers, tant ils sont et ne peuvent être que de mauvaise foi et enfermés dans une misérable com et le mensonge éhonté.

je le vois donc plutôt comme un « bas les masques ».

Bizarre bizarre, laisser ces gens-là du plus pur style macronnien ("ce n'est pas nous , ce sont les autres"), des spécialistes du déni de la réalité, des tenants du mépris de classe, des adeptes de la force brutale contre les GJ, des suppôts de la ploutocratie...

Bon, c'est leur faire trop d'honneur que parler d'eux;

STP , Edwy, mets-les dehors ! merci

  • Nouveau
  • 04/12/2019 21:28
  • Par

Le Muslim Youcef Brakni en Live sur Mediapart surprised... La petite troupe humanophobe va encore nous faire un caca nerveux ! smile

C'est frappant. Les deux LREM, on leur parle de collectivité, ils répondent réussites individuelle. L'idée neolibérale de la société comme  jeu à somme nulle leur est tellement chevillée au corps qu'ils ne peuvent entendre autre chose 

  • Nouveau
  • 04/12/2019 21:29
  • Par

Youcef Brakni : « Dans les quartiers populaires, on réinvente la gauche » © Regards

« Les quartiers populaires ne votent pas, et c'est compréhensible : quelle offre politique leur offre-t-on ? [...] Les quartiers populaires, personne ne les représente. Il n'y a pas de représentent des quartiers populaires, pas de porte-paroles auto proclamés. [...] Il ne faut pas s'étonner que le Front National soit aussi he-aut quand on ne combat pas ses idées directement et frontalement ! [...] Il faut respecter les luttes du quotidien, et respecter la parole des militants. [...] La question des violences policières, c'est nous qui [à gauche] l'avons imposée... »

QUARTIERS ET GILETS JAUNES, QU'ONT-ILS À SE DIRE ? - YOUCEF BRAKNI © Le Média

Lancetre et B. Girard, ouvrez grandes vos esgourdes !

ADAMA TRAORÉ, L'HISTOIRE SANS FIN - YOUCEF BRAKNI © Le Média

Le point sur l'affaire criminelle, janvier 2019... Depuis, rien n'a bougé. Pire, le harcèlement policier et judiciaire de la famille Traoré s'accentue !

assa-traore
 La Vérité pour Adama

 

Pas de justice, pas de paix.

On n'oublie rien, on pardonne rien !

Je comprends le besoin de faire un droit de réponse mais impossible pour moi de continuer à écouter les paroles vides de ces deux communicants professionnels. J'espère que vous leur demanderez aussi pourquoi ils ne s'attaquent pas à leurs propres privilèges et en tout premier lieu aux privilèges du MarCon et de sa femme pendant et après cette présidence.

  • Ces 2 lrem sont littéralement obtus. A quoi s'attendre d'autre d'ailleurs. Détestables.

Ils ont trouillent de macron. 

Députés de la nation, alors nous devons les convoqués dans divers departements/régions.

 

Combien de casseurs parmi les mutilés madame Avia? Combien?

Madame Avia est une sotte, et l'autre pas mieux 

Les casseurs introuvables © Pierre HAFFNER

  • Nouveau
  • 04/12/2019 21:56
  • Par

Ces 2 députés LREM n'en ont rien à faire des gens .... ils viennent avec leur morgue et leurs phrases toutes faites défendre Macron.

Aucun interet à les écouter.

Alors la députée a rencontré le Dieu Macron qui colle au modèle télévisuel le député a un peu plus de profondeur et d'arguments et il a bien compris qu'il devait prendre la couverture tout pour lui...

super bien mené par les deux journalistes les yeux et les mains non ça passe pas....

Hors sujet.

107 tombes profanées dans un cimetière juif en Alsace la nuit dernière.

Il n'y a pas si longtemps nous aurions des milliers dans la rue pour dire notre dégoût et demander la dissolution des cliques d'extrême droite.

La banalité du mal dont parlait Arendt.

Oui, la banalité du mal.

Et en Palestine occupée, le mal est de plus en plus banal...

[L'Humanité, 5 mars 2012] - HANNAH ARENDT ET LA QUESTION DU JUDAÏSME

REPORTAGE A GAZA: comment les enfants vivent-ils la guerre? © BFMTV

Quelle que soit leur confession, les enfants de Palestine droit à la vie...

Comme toi.

Gaza Stories - Quand l'art est enfance.

Shalom Children... Shalom, Salam Shalom.

Oui, la banalité du mal.

Le monde est résumé dans cette belle, simple et puissante formule .. 

Cordialement, Thomas 

  • Nouveau
  • 04/12/2019 22:02
  • Par

Suis arrivée au mauvais moment ... pas tenu plus de 10 secondes quand la députée LREM a pris la parole.

 

 

Moi aussi. J'ai tenu un peu plus longtemps, mais là, désolé, j'peux plus.

Existe-t-il une collecte ou cagnotte sur internet qui permettrait de compenser les pertes de salaires des cheminots en grève ? J'entends beaucoup que l'argent est le nerf de la guerre, mais aussi que des personnes aimeraient participer sans avoir à descendre dans la rue (par peur) ou faire grève donc il serait peut être malin de les soutenir financièrement. Est ce que quelqu'un a estimé le coût des pertes par salarié ? On a bien récolté quelques millions pour notre dame non ? Ça serait une belle démonstration de solidarité sociale :)

Il y a la cagnotte habituelle sur le pot commun.

  • Nouveau
  • 04/12/2019 22:11
  • Par

L’espérance de vie par niveau de vie : chez les hommes, 13 ans d’écart entre les plus aisés et les plus modestes! Source : Insee

parmi les 5 % de personnes les plus modestes, dont le niveau de vie moyen est de 470 euros par mois, les hommes ont une espérance de vie de 71,7 ans.

Quand on gaz un handicapé en chaise roulante c'est qu'on est prêt à tout... Ces gens, il faut pas négocier avec eux mais juste leurs demander de partir...

Des gens qui gagnent entre 50.000 et 150.000€ / mois et qui explique aux autres comment vivre avec 500 ou 1000€ et que même ça c'est trop tongue-out

Vous très gentil-le Stone : vous allez leur demander de partir et ils s'en iront, comme dans le meilleur des mondes...

Il faut les chasser !

ses gens n'ont aucune connaissance des personnes âgés, de leurs maladies, de leurs difficultés et ils parlent d'eux comme on parle de "choses" ou de voitures... d'outils encore exploitable jusqu'au dernier sang ^^

je sais enfin d’où viennent les vampires... du néolibéralisme !!!

Toute la soirée a été instructive, passionnante. Merci EDWY, Médiapart !

La séquence insupportée que je me suis infligée c'est la partie des 2 playmobil police LREM/A.N. sans intérêt, bien animée, percutée, par E.Plenel et M.Jardinaud... 

... en particulier avec la séquence de la médiocre playmobil police AVIA/LREM on l'aperçoit à l'A.N., une tristesse et une désolation, la pire de la soirée ! Je m'en doutais ! Elle est personnelle, c'est un mur, elle est maquée depuis 10 ans sur Macron. La fleuriste/fric importe plus que l'éborgné par sa milice ! Cette chose est venue confirmer sa médiocrité, inhumanité !

Merci pour cette émission, même si nous aurions pu nous passer des commentaires sans intérêt des deux LREM qui ne font que réciter leur leçon, surtout L. Avia, et c'est regrettable car elle pourrait lutter sur de nombreux registres. Bref, j'ai retenu cependant une chose importante venant de L. Pietreaszewski, la pire de toutes leurs réflexions, mais E. Plenel a bien amené la question (merci à lui). Le pire, c'est cette phrase (j'en fais un résumé car elle est étalée sur 3 phrases au moins) qui résume tout ce que fait Macron et son gouvernement  :

"NOUS SOMMES DANS LA "CONCERTATION", C'EST-À-DIRE DANS CE QUI ENRICHIT NOTRE RÉFLEXION, MAIS PAS DANS LA "NÉGOCIATION" CAR C'EST AU PRÉSIDENT ET AU GOUVERNEMENT DE DÉCIDER, ET D'ASSUMER SES DÉCISIONS".

Cette phrase est précisément l'anti-démocratie par excellence. D'ailleurs, on ne "se concerte pas", mais "on concerte". En fait, on débat tout en sachant qu'on ne changera rien à notre position. On vous prend pour des cons et on vous fait volontairement perdre votre temps pour le plaisir de dire que nous dialoguons, que nous écoutons, que nous expliquons... il faut bien expliquer puisque vous ne comprenez rien alors que nous avons raison et que nous le savons de manière si certaine que nous n'écouterons rien de vos propositions.

Nous n'avons rien à attendre de Macron ni de son gouvernement : rien de rien. Ils sont d'ailleurs infoutus de penser autrement qu'enfermés dans leur carcan. Je suis persuadée qu'ils se disent qu'en ne bougeant pas, ils auront finalement gain de cause et feront passer tout ce qu'ils veulent. C'est donc à nous tous, de ne rien lâcher de ce que nous voulons...

ET PLUS LE TEMPS PASSE, PLUS NOUS VOULONS DE CHOSES CONCRÈTES... LA MISE À BAS DE LA RÉFORME DES RETRAITES, C'EST BIEN, MAIS TOTALEMENT INSUFFISANT : NOUS VOULONS DES AUGMENTATIONS DE SALAIRES, DANS LE PUBLIC COMME DANS LE PRIVÉ, DES RETRAITES ET DES ALLOCATIONS HANDICAPÉS. NOUS VOULONS DES EMBAUCHES ET LA PRÉSERVATION DES SERVICES PUBLICS, NOUS VOULONS QUE LES AIDES SOCIALES SOIENT À LA HAUTEUR DES BESOINS, NOUS VOULONS QUE LA RÉFORME DU CHÔMAGE SOIT IMMÉDIATEMENT DÉCLARÉE NULLE ET NON AVENUE. ET NOUS SAVONS COMMENT FAIRE... RÉCUPÉRONS UNE BANQUE DE FRANCE INDÉPENDANTE, NE NOUS LAISSONS PAS PILLER DAVANTAGE. REPRENONS LA MAIN SUR NOTRE MONNAIE ET LAISSONS TOMBER L'IDÉAL EUROPÉEN AUQUEL NOUS AVONS CRU MAIS QUI NOUS MÈNE DANS LE MUR. REDONNONS NOUS LES MOYENS DE MENER UNE AUTRE POLITIQUE : NOUS SERONS SUIVIS EN EUROPE PAR D'AUTRES PAYS, ET NOUS RECONSTRUIRONS UNE AUTRE EUROPE...

ET S'IL FAUT SE BATTRE, NOUS NOUS BATTRONS.

CAR C'EST LA POLITIQUE MENÉE PAR CE GOUVERNEMENT QUI EST INADMISSIBLE. ET CELLE DE L'UE, ÉVIDEMMENT AUSSI.

Contrairement à ce que certains disent, toujours les mêmes, les têtes des syndicats, les têtes des partis, etc... qui veulent avoir le temps de voir comment tout cela va s'organiser... NOUS VOULONS TOUT CE QUE JE VIENS D'ÉNONCER (ET J'AI OUBLIÉ BEAUCOUP DE CHOSES PLUS PRÉCISES), MAINTENANT...

Si ce Président et son gouvernement sont incapables de mener une politique sociale digne de ce nom, de prendre en considération le bien-être de tout un peuple et non uniquement des "élites" obtuses qui les commandent, nous devons poursuivre la grève et les manifestations jusqu'au bout... Et nous verrons bien où nous mèneront nos luttes. Nous avons déjà des programmes qui peuvent être mis en œuvre... Nous ne partons pas de rien. Les Gilets Jaunes, comme la France Insoumise ont déjà beaucoup travaillé sur ces questions... Nous pouvons nous appuyer sur bien des propositions intéressantes.

Nous sommes suffisamment nombreux à en avoir marre pour pouvoir agir de concert... à la condition que chacun laisse sa chapelle dans son coin. Destituons ceux qui occupent une place usurpée, et mettons en place une constituante qui élaborera une nouvelle constitution. Nous nous en sortirons.

Le 5 décembre n'est que le début...

Je suis scandalisé qu'il y ait un droit de réponse pour la majorité LREM.

Ils monopolisent la parole sur toutes les chaines d'info et sur les chaines du service public qui font un travail de désinformation incroyable concernant cette "réforme" des retraites. Chaque fois qu'il y a un reportage sur cette réforme sur les chaines du service public ou sur les chaines d'info, c'est pour louer ce projet de "réforme".

Vous trouvez que ce n'est pas assez ?

On n'en peut plus de voir LREM, tout le temps et partout, même sur Mediapart !

 Merci à Lydia Tabary pour son verbatim des paroles clés de LP sur la concertation :

"NOUS SOMMES DANS LA "CONCERTATION", C'EST-À-DIRE DANS CE QUI ENRICHIT NOTRE RÉFLEXION, MAIS PAS DANS LA "NÉGOCIATION" CAR C'EST AU PRÉSIDENT ET AU GOUVERNEMENT DE DÉCIDER, ET D'ASSUMER SES DÉCISIONS".

Donc, il est très clair: la présidence LREM  est un autoritarisme, assumé et violent. La démocratie pour LREM, c'est l'autoritarisme permis par l'élection. La concertation est un trompe-l'oeil, un village Potemkine.

Laetitia Avia: pas un mot de regret concernant les mutilés, le matraquage judiciaire. Elle est une élue LREM, point. Solidaire avec sa majorité: les manifestants = des casseurs contre lesquels il est légitime d'user des moyens de guerre. "Indifférence" face aux mutilations, c'est le mot. "C'est pas ça ma question", répond-elle à Plenel; en effet, elle s'en fout: Pour faire taire des désordres, il fallait ce qu'il fallait;  elle n'exprime pas un mot de regret pour les mutilés, les matraqués, les garde-à-vue illégales, etc.  Pas un. Ergo: mutiler les manifestants, c'est pleinement justifié.

Laurent Pietraszewski est plus "nuancé". Il affirme que nul ne peut se réjouir des mutilations subies par certain.es. Certes, ce n'est pas un résultat dont on puisse se féliciter, reconnaît-il. Il poursuit cependant : "Il y a des règles d'engagement des forces de l'ordre et elles doivent être respectées; mais en même temps, on ne veut pas, on ne peut pas laisser les commerces, les rues, les biens publics être dégradés". (l'italique est de LP: en le disant, il le souligne avec force)
En clair, explique-t-il, le "en même temps" autorise, justifie, légitime la transgression de ces "règles d'engagement des forces de l'ordre [qui] doivent être respectées"; l'obligation de les respecter est, en somme, suspendue au nom de ce qui est en jeu (les commerces, etc.), dont on est invité à conclure qu'il est d'un rang supérieur, qu'il prévaut sur les règles d'engagement légales, rendant facultative "l'obligation" de les respecter. Donc, comprenons que, pour LP et LA, les mutilations sont "légitimes" au regard de ce qui est en jeu, savoir les actions de casse dont les manifestants se rendraient responsables.
LP fait donc l'avocat de la police sur le plateau : Il y a une pesée d'intérêt entre le respect des règles d'engagement et la protection des "commerces, etc."  (intéressant que ce soit le premier cas d'exemple mentionné, soulignant combien ce gouvernement priorise le privé – en tant que commerce, affaire, business – au détriment du public. Où il s'avère que Macron tente de concilier poujadisme et Cac40; bref, bourgeoisie petite et grande). Il nous dit sans doute qc de l'argumentaire utilisé dans les couloirs du pouvoir pour justifier que les plaintes à l'IGPN soient systématiquement (s'il y a une ou deux exceptions, elles n'invalident pas la règle) retoquées.
Manière de dire, aussi, que pour LP – et LREM de haut en bas–, le gouvernement est en guerre contre les manifestants: les actes de ces derniers sont d'une gravité telle, présumément, que des réponses de guerre sont légitimes – alors même que les manifestant.es, eux-elles, ne sont pas armés.
Et L. Avia qui mégote sur le qualificatif "autoritaire". De plus mauvaise foi, c'est difficile.
Indice, s'il en était besoin, que la loyauté à son camp prévaut sur toute autre considération. C'est le prix pour être, "en toute liberté" (L.Avia), membre de cette majorité meurtrière.

Intéressant: je n'avais pas entendu jusqu'ici des représentants de la majorité être un peu poussés à s'exprimer sur ces violences policières –  merci EdPl…. Avia fait dans le déni – en racontant "je n'avais jamais vu pareilles violences chez des manifestants, blabla". Musique connue. Pietraszewski la fait plus "intello", avec le même résultat: le gouvernement n'avait pas d'autre moyen que de recourir à cette violence répressive pour protéger les "commerces, les rues, les biens publics". Reformulons librement : leur protection valait bien ces mutilations, regrettables certes, mais  nécessaires à la protection des intérêts supérieurs en jeu – l'intégrité des commerces au 1er chef.
Dans un langage autre: la préservation du "doux commerce" vaut bien mutilations, intoxications, coups de matraque, répressions et autres condamnations judiciaires arbitraires etc, etc. En clair: d'allègrement transgresser les règles "solennellement" adoptées.
Intéressant aussi – je conclus – : la capacité des "délégués" à justifier l'inacceptable, plus ou moins adroitement. LP s'en sort mieux, quant à la forme, que LA. Mais le résultat est le même: toutes les transgressions aux règles d'engagement des forces de l'ordre se retrouvent justifiées, donc, de fait, légalisées.

Autoritarisme, vous avez dit autoritarisme: les représentants LREM invités ce 4 déc sur le plateau Mediapart l'expriment clairement, sans l'assumer toutefois … Bref, l'hypocrisie est au r-v. Mais bon rien là de surprenant, malheureusement.

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous