A Mayotte, les gendarmes organisaient les importations de drogue

Par et Nicolas Berard

Les agents du Groupe d’intervention régional sont soupçonnés d’avoir incité des passeurs à importer du cannabis. Mediapart et Le Tangue (journal réunionnais) révèlent le témoignage de gendarmes qui dénoncent des « opérations télécommandées ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ces opérations étaient télécommandées […] il y avait un peu trop de certitudes, cela me paraissait louche, avoir 100 % de positif à chaque fois, cela paraissait un peu trop facile. » Entendu en visioconférence le 9 août 2012 par le juge d’instruction Hakim Karki, M. S., capitaine de gendarmerie vannois, n’a pas mâché ses mots. De janvier à mai 2011, son escadron de gendarmes mobiles, en mission à Mayotte pour lutter contre l’immigration clandestine, a été sollicité par le groupe d’intervention régional (GIR) de l’île pour participer à d’étranges opérations de saisie de stupéfiants.