L'université Pierre-et-Marie-Curie, les soupçons de fraude et le journaliste «embobiné»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les autorités de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) ont-elles couvert sciemment une fraude scientifique ? Elles avaient été alertées, dès 2012, quant à une possible manipulation de données dans un essai clinique publié dans le prestigieux New England Journal of Medicine (NEJM) par une équipe de médecins-chercheurs de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, rattachée à l’UPMC. Mais une enquête diligentée par le président de l’UPMC, le professeur Jean Chambaz, n’a abouti qu’à une rectification mineure dans l’article du NEJM.