MeToo: après l’affaire Claude Lévêque, la riposte des jeunes artistes

Par et
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Toujours le même schéma : subordination = corps aux ordres. Ce cher vieux patriarcat tient encore la haut du pavé.

Comme quoi il y a artiste et "artiste".

Salut fraternel à toi Laurent.

Philippe

  • Nouveau
  • 05/02/2021 15:36
  • Par

L'exemple type pour lequel la prescription ne devrait pas etre appliquée ..... toutes ces situations devraient etre examinées au cas par cas et non pas suivre une loi "globale "  ...et meme si ces faits  "prescrits " ne peuvent pas amener à une condamnation , une action en justice devrait  rester possible  pour la victime  ...et que la justice reconnaisse ou pas  le viol .

  • Nouveau
  • 06/02/2021 01:10
  • Par

on parle beaucoup des artistes, des milieux de l'art et de la culture..

A croire que cela n'existe pas chez les petites gens. C'est vrai que "ceux-là" ne sont rien !

Les "petites gens" sont bien plus entourées que vous ne le pensez par de très grandes équipes de professionnels, qui eux ne parviennent pas dans la course politique à provoquer un véritable changement judiciaire. Ces personnes célèbres ont un rôle important, détourner ce déni politique en étant plus facile d'accès à la population par les médias, c'est tout. Faites attention aux raccourcis, peu constructifs sur ces questions très graves dans lesquelles nous sommes tous impliqués.

Un film financé par Olivier Duhamel

Post image

 l'affaire est devant la justice. Attendez que celle-ci fasse son travail,  enquête préliminaire,  instruction , et peut-être mise en examen.

DCBD a de son côté, lui même écrit qu'il "laissait" ( braguette ouverte,)  les petits enfants lui tripoter le sexe. "éducation".... "jeu" selon lui ! Il ne s'est jamais rien passé suite à cette publication ... La les victimes devenues adultes sont a priori allemandes. Difficile sans doute pour ces dernières,  là encore de porter plainte contre un "VIP" de la politique

quant aux autres personnes nommées sur cette affiche que vous avez confectionnée ou reprise, ne trouvez-vous pas déplacé de mettre des noms en pâture avant que la justice ait tranché.   Jean-Luc Lahaye a déjà été condamné à deux reprises pour corruption et atteinte sexuelle sur mineure, Polanski a été condamné par contumace aux USA et depuis accusé par d'autres femmes de faits de viol,  Polak qui n'est plus de ce monde a écrit avoir  couché nu auprès d'un enfant de 10ans ..qui se serait mis dans le lit de sa chambre d'hôtel... , et éjaculé (https://pedopolis.com/2007/04/28/michel-polac-accuse-de-pedophilie-par-daniela-lumbroso-france2-28-avril-2007/), et Morandini fait l'objet d'une mise en examen pour corruption de mineurs et agressions sexuelles,

Jack Lang, sauf erreur,  n'est pas accusé de viol, ni d'agression sexuelle,  mais d'avoir signé en 1977 avec beaucoup d'autres une tribune demandant la "liberté des relations sexuelles entre un mineur et un majeur. peu ragoûtant, mais ce n'est pas à mettre au même degré qu'un viol. Interrogé sur ce texte et sur les révélations de Camille Kouchner, il a depuis l'affaire Duhamel déclaré  "Il n’y a pas de mots pour définir l’inceste", et qualifié cette tribune de "connerie" "inacceptable" intervenue selon lui  dans un contexte post-Mai 68. "Nous étions portés par un vent libertaire",  rappelant dans le même temps qu’il "faut en finir avec l’omerta qui pèse sur l’inceste et qui concerne énormément de familles".

Cela peut paraître très insuffisant... car 1977, c'était il y a  44ans, pas au Moyen-Age. 68 ou pas, le vent libertaire impulsé par 68, n'a pas impliqué pour la majeure partie des gens, jeunes ou moins jeunes,  l'acceptation de relations pédophiles ou incestueuses. en 1969, le suicide de Gabrielle Russier, condamnée pour "enlèvement et détournement de mineur"; alors qu'elle avait une liaison avec  l'un de ses élèves âgé de 16ans, (la majorité civile était à 21ans)  avait eu beaucoup d'écho dans tout le pays. cela a peut-être  pesé ??? cette tribune reste  déplacée 

l' interrogation que l'on peut se poser à l'endroit de Jack Lang,  comme pour de très très nombreux autres hommes et femmes, c'est de se demander s'il s'est abstenu de dénoncer de faits incestueux dont il était peut-être au courant (affaire Duhamel notamment). N'étant ni l'un des magistrats ni l'un des PJJ  ayant en main ce dossier, je m'abstiendrai de dire oui ou non.  A fortiori de mettre son nom sur une telle affiche."Wanted" Connues ou pas, les personnes qui ferment les yeux composent un très très gros pourcentage de la population. Hélas! Souhaitons que cela change. Rapidement. Massivement.

 N'oublions pas les textes en vigueur, clairs : https://www.droitsenfant.fr/loi_signalement.htm. Si les médecins pouvaient se dispenser de cette obligation en invoquant le secret médical "dans certaines circonstances particulières" (code de déontologie médicale) , ce n'est plus le cas;

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

J Lang et tous les amis de Duhamel devraient être entendus comme témoins dans le cadre de l'enquête qui est ouverte puisqu'ils partageaient des vacances dans la villa de cette famille.

-Peut-être aussi, nombre d'artistes ou autres, proches par exemple,  le seront également dans le cadre de mise en examen de Lévêque pour pédophilie, d'autant que  plusieurs personnes ont elles-mêmes déclaré que les déviances de l'intéressé étaient connues.

"Attendez que celle-ci fasse son travail, enquêt...."

Vous êtes carrément en train de dire : taisez vous.

Et c'est ce type de comportement qui fait que l'oppression et les violences continuent.

Les victimes parlent. Elles parlent depuis toujours mais elles ne sont pas écoutées, pire, des gens comme vous leur disent de se taire, d'attendre...

Voilà pourquoi rien ne change jamais, parce que vous ne voulez pas être dérangé dans vos certitudes. Et ne vous abritez pas derrière "la justice". La "Justice" est non seulement aveugle, mais sourde, et en matière de violences sexuelles, elle ne passe jamais. Alors y en marre d'attendre quelques chose dont on sait qu'elle ne viendra jamais.

Même arrêté, même condamné, un pédocriminel commets des crimes irréparables. Les atteintes narcissiques sur les femmes humiliées parce que femme sont ineffaçables. Les violences sexuelles sont destructrices, c'est même pour ça qu'elles sont commises, pour détruire ce que les agresseurs ne peuvent réduire, ne peuvent soumettre.

Vous, c'est vous qui allez attendre désormais

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 06/02/2021 10:23
  • Par

Emmanuel Pierrat, celui qui avait défendu la mère d' Eva Ionesco...

  • Nouveau
  • 06/02/2021 10:54
  • Par

Il y a toujours beaucoup de questions et les victimes y gagnerait sans doute aussi si leur anonymat et celui des accusés était préservé jusqu'à condamnation.

Ceci dit les victimes sont rarement voir pas du tout écoutés et la morale de notre société est elle-même bien pervertie. Ces grands hommes on les comprends et on les excuse alors qu'une position plus claire les empêcherait peut-être d'agir, on peut avoir des fantasmes, on n'est pas obligé de les réaliser.

Ni DSK ni Polanski ne se cachaient de leurs appéti, mais comment cacher qu'entre indulgence et admiration ils auraient eu de la peine a voir le problème. Notre indulgence pour la richesse, le pouvoir et la célébrité ont fait beaucoup de victimes.

Il y a toujours beaucoup de questions et les victimes y gagnerait sans doute aussi si leur anonymat et celui des accusés était préservé jusqu'à condamnation.”

Quelle condamnation ?

Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?

 

 peut-être Navile pense-t-il à l'affaire Villemin? Navile :  en posant une question, en vous interrogeant, sachez que vous êtes d'emblée coupable! sealed

 Pour avoir aidé, soutenu sans faille une victime mineure d'inceste pendant 8ans non stop, je sais combien de menaces et de pressions elle a reçues.... de la part de l'entourage, de sa communauté d'origine....qui la cherchait. si son nom avait circulé sur les réseaux sociaux où il n'y a aucune réflexion ni limite, (j'ai bien dit réseaux) , c'eut été pis.

( @ tax idiotis : réfléxions  primaires et sans nuances)

****

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous