A Grenoble, écologistes et PG rêvent de «réinventer» la gauche

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Contrairement à l'idée reçue, on vire très peu chez Bouygues qui conserve un caractère assez familial sur ce point là.

Y compris chez toutes les sociétés du BTP que le groupe a absorbé ces dix ou quinze dernières années ?

@Upline : votre liste à Grenoble s'appelle comment !? :-)

Merci pour "la populace" ! qui ne voit pas trop comment stade = débilité, mais enfin ! Les écoles, dans le seceur 1, sans doute ?

 

Rigolant

En l'occurrence, le titre est une citation: c'est ce que disent les colistiers d'Eric Piolle, pas ce que je dis moi.

C'est vrai qu'ils le disent, et c'est vrai qu'il s'agit bien de ça : ré-inventer la gauche

 

Carignon est le plus démocrate des candidats. En effet , il est corrompu comme tout le monde, il est condamné comme tout le monde devrait l'être, il ressemble à tout le monde, il est authentiquement démocrate. Qui refuse la démocratie ?

 

 

Carignon est un héros. Oser représenter tous les corrompus de France est un acte hyper-démocratique. La corruption est le désir plus ou moins secret de tous les beaufs de France et de Navarre. Non à l'honnèteté, valeur élitiste et anti- démocratique. Tous pourris, tous à droite toute.

Attention! Le parti de gauche n'est pas le Front de gauche! Même s'ils ont fait une entourloupe en déposant FdG la plus grosse composante est le PCF! En passant Méluche (l'icône du PG) au lieu de dire merci aux cocos de le faire exister il leur fait un doigt!

Intéressant...Il est normal que Piolle soit assez modéré, c'est sa seule chance de passer devant le PS et d'obtenir leur soutien ensuite...

Comme quoi c'est important de bien lire. Le stade est déjà construit. Il contient moins de 30 000 places (ce qui est raisonnable par rapport à ce qu'il y a dans les autres villes de taille équivalente en France) et il a été construit en lieu et place de l'ancien stade de foot qui était une ruine depuis 20 ans.
Je suis clairement pro-Piolle dans cette élection. Mais c'est bien de ne pas dire n'importe quoi non plus :) 

"Safar est soutenu par le PCF (scotché par son alliance électorale avec le PS qui lui garantit quelques grosses mairies dans l'agglomération)"

Vous parlez de ce PCF là, celui qui attend quelques postes ...

Vous savez que plus de la moitié du PCF (que je respecte) est pour un FDG autonome et pas pour des alliances avec le PS ?

Donc le PG a fait une entourloupe en déposant "FDG"..

Mais le PC en déposant "L'Humain d'abord" il a fait quoi ?

 

ça va mieux maintenant ce matin du 24 mars ? Ou bien votre état empire !!!

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Mamma mia ! ? :-)

 

Au cas où vous n'auriez pas compris je fustigeais les déconseilleurs qui déconseillaient par principe, sans même avoir lu. 

On s'en fout des déconseilleurs... il y a d'autres choses plus constructives à faire et à dire. Non!?

Discours de politicard et de bouffe-gamelle, à l'image du PG grenoblois. N'importe quel UMP aurait pu réciter ces lieux communs, il n'y a qu'a faire un copié-collé. Qui se ressemble s'assemble. Bon appétit!

Ce qui est appréciable dans vos commentaires, c'est la force de vos arguments, ou l'on ne perçoit aucun préjugé, ni sectarisme...

...et surtout après,  une fois qu'on vous a lu et comprion sait pour qui voter, :

encore bravo, je m'incline devant une telle eficacité.

 

"plus fiable et viable" : on aime les humoristes ! :-))

Jugement subjectif je l'accorde, humoristique je ne pense pas :-)

Cependant, bravo à Christiane, la tête de liste "Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne"! ;-)
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/09/13/Les-Verts-s-appretent-a-battre-la-campagne-1610919

+ , si cela intéresse, une contribution personnelle et volontairement orientée, afin d'alimenter le débat. Je fais une référence à la liste en question : http://blogs.mediapart.fr/blog/alexandre-raguet/190214/de-l-independance-et-de-l-unite-dans-la-periode-actuelle

Les contributions "personnelleS et volontairement orientéeS" et constructives (idem pour le point de vue des autres organisations politiques) ne peuvent que faire du bien à la vie démocratique de notre pays.

Merci pour l'info ! Ca bouge doucement mais sûrement.

Je crois bien, en effet, que le S soit de trop pour lui.

Bravo une liste commune entre écolo et PG et Npa, cela de la gueule et je leur souhaite de réussir:

Non à Carignon qui s'en est mis plein les poches ua point de faire de la ^prison: les gens ont la mémoire courte ou alors ils étaient trop jeunes, rafraichissez leur la mémoire

Mais le pire, c'est que les gens voteraient pour lui s'il était tête de liste...

Mais c'est bien lui la vraie tête de liste ... et il y aura bien 20 % pour voter pour cette liste où il est en situation d'éligibilité, il faut le savoir,

Et une fois élu, même à la 9 ème place, rien n'empĉhe aux colistiers élus d'en faire leur maire, il suffit d'être élu par les conseillers... ceux que ce pauvre chamussy croit rouler pour lui pourrait bien rouler pour le 9 ème de la liste !!! ça c'est vu, c'est juste une question de "bonne pression" à chaud au bon moment : Carignon et son copain de Copé savent faire ça. Vous en doutez ?

C'est pourtant pas faute d'avoir essayé de s'en débarrasser... mais, comme le dit "Le Postillon", journal satirique local, on a beau tirer la chasse, Carignon est toujours dans la cuvette. Pour les non grenoblois, il faut préciser que la ville est dans une cuvette, entre Alpes et Préalpes.

RigolantRigolantRigolant

Je lirai votre interview anticipée avec plaisir mais me dispenserai de regarder le petit Franco.

  • Nouveau
  • 05/03/2014 15:19
  • Par

MATHIEU MAGNAUDEIX, 

Ah ! le vieux style. 

Ah ! les vieux partis. 

Ah ! la vieille rhétorique capitalo-parlementaire. 

 

Vive l'idée communiste !

Réinventer la Gauche ? Avec le PG et son leader qui soutient les derniers dictateurs de la planète et les Verts qui soutiennent des ligues fascistantes comme on l'a vu à Nantes il y a quelques jours?

Après il y a peut être une exception grenobloise et les personnes citées sont peut être formidables.

Résultat fin mars.

 

 

 

répondre à la caricature par la caricature, vous aviez pas mieux en magasin?

Sourire

Pas si caricatural que cela mon commentaire concernant le PG et les Verts. Après à nouveau les 2 personnes sur Grenoble sont peut être très bien.

@jean-pierre boudine : vous êtes un abruti puant... et le mot est faible. Les égouts vous attendent.

C'est quoi, ce discours clivé et clivant???

répondre à la caricature par la caricature, vous aviez pas mieux en magasin?

@ GIL GOSSEYN

Si le FdG  soutiens les derniers dictateurs elus de la planete , Hollande peut donc etre consideré comme le pire des dictateurs si l'on suit votre raisonnement . En effet, ayant été legitimement elu , il a une popularité de 19 %,  de loin, moins que Poutine en Russie ( elu ) , que Maduro au Venezuela (  elu ) . Si les mecontents de France avaient les memes attitudes que ceux de Caracas, nous aurions  une guerre civile sur les bras.... Essayez de ne pas ecrire les memes conneries que celles qui se disent sur TF1, BFM TV, et I télé.... Ceci dit il ne faut pas pour autant cautionner leur politique mais essayer de comprendre les contextes...

Post scriptum. Le FdG , PG , Melenchon ne supporte pas Poutine.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/05/la-strategie-de-loutrage-permanent/#article2

C'est bien ce que je disais donc :  Votre commentaire amalgame le résultat d'une élection présidentielle pour laquelle tous les français votent avec les résultats de sondages de popularité.

Mélenchon ne supporte pas Poutine ? Si c'est le cas alors Mélenchon aurait ( à nouveau ?) mieux fait de se taire il y a quelques jours concernant l'Ukraine.

Mais les clivages ne sont-ils pas le fond de commerce de la Gauche radicale depuis toujours ?

 

Crapule libérale ? C'est un peu fort non ? DCB est un libéral au bon sens du terme à savoir qu'il n'accepte pas qu'on lui fasse la leçon et ce depuis une bonne cinquantaine d'année. De plus il a l'intelligence d'avoir évoluer ce qui n'est vraiment pas le cas de Mélenchon qui a atteint depuis bien longtemps ses propres limites.

Mais nous nous éloignons. Il s'agit dans cet article du PG et des Verts en réinventeurs de la Gauche. Et bien s'il s'agit de réinventer une gauche sectaire et fascisante, je doute que cela n'intéresse quiconque. Voilà.

 

LE VRAI VISAGE DE COHN-BENDIT, ECO-TARTUFFE NEOLIBERAL :

Vrai visage de Cohn-Bendit : éco-tartufe néo-libéral © rikiai

Entièrement d'accord avec votre commentaire sauf sur ce point :

Pour Cuba, il s'agit d'autre chose : pas d'élections libres, en effet.

Il y a des élections libres à Cuba où le parti communiste ne peut pas présenter de candidat, il y a également le referendum révocatoire à mi-mandat comme au Venezuela, etc. :

Cuba : Élections. Entrevue avec Ricardo Alarcón, Président de l’Assemblée Nationale de Cuba

Un petit résumé de la façon dont fonctionne le système électoral cubain...

Daniel Cohn Bendit n'est pas seulement un gentil libéral...

Ce mec est un extrémiste et le restera jusqu'a sa mort !

En 1968 c'était le leader de la gauche de l'extrême gauche ( Ultra-gauche ?), admirateur de Mao et Pol pot a ses heures perdues, toujours prêt à balancer des pavés et des cocktails molotov sur les flics, à cramer les bagnoles des gars qui gagnaient un peu plus que les ouvriers au nom de la "révolution ", toujours à traiter de dictateurs ses opposants quels qu'ils soient !

Aujourd'hui Cohn Bendit est le leader des jusqu'au boutistes pro UE fédéralistes , admirateur de la techno-dictature de la commission, toujours prêt à vomir sur ses adversaires et utiliser les pires amalgames et insultes pour les discréditer !

Cohn Bendit n'as pas changé, il ne s'embarrasse pas de la nuance et jette dans le même panier tous ses adversaires :

Hier De Gaulle et les Communistes étaient des fachos/nazis/dicateurs ;

Aujourd'hui Mélenchon est un Dictateur admirateur de Poutine et Staline, les droites UMP tendance souverainiste ou Debout la République sont pareils que le FN et sont donc des Nazis, ceux qui critiquent les USA sont des pros russes, des dictateurs ou des Islamistes, ceux qui sont trop à gauche chez les verts comme Mamère ou Joly sont des extrémistes d'ultra gauche coupeurs de têtes...ect

Cohn Bendit à rangé ses pavés de pierre, pour des obus médiatiques !

D'ailleurs ça ne choque personne que ce guignol se serve de ses chronique de "journaliste", pour faire de la propagande politique ?

Un "abruti puant" ? Sans dec ? C'est méchant, ça ! Mais développez, développez, j'adore qu'on me fouette ! Parce que là, c'est un peu court, je trouve...

Cher Gil,

J'ai dit crapule parce que l'attaque hystérique de DCB sur Europe, sur France Inter, sur Libé était vraiment crapuleuse.

Libéral, c'est autre chose. Qu'est-ce qu'un libéral ? C'est quelqu'un qui a une opinion (et c'est son droit) suivant laquelle, hors de la concurrence "libre et non faussée", hors de la course aux profits, de l'ambition de l'enrichissement sans limite (Lire Piketty), tout est perdu. C'est donc quelqu'un qui, en dépit du bilan effroyable de ces quarante dernières années, ne change pas d'avis : tout pour le règne du fric. Il y a quarante cinq ans, il y avait en France à peine 50 000 chomeurs. Aujourd'hui, en additionnant chomage et fichu sous-emploi (moins que le SMIC) on un UN ACTIF SUR TROIS, et ça ne risque pas de s'arrêter. Vingt millions de français, hommes, femmes et enfants sont dans la misère, ou au bord. Un million mangent aux restaux du coeur, plus de cent mille dorment dehors. C'est le bilan du libéralisme.

Depuis quarante ans, on nous serine "LA CRISE". Mais une crise, c'est "un moment". Ce n'est pas une crise, c'est une agonie qui nous entraine tous dans la MORT.

Ne serait-il pas temps, pour les libéraux, d'avoir le courage d'évoluer ?

Ah, OK, au temps pour moi ! J'étais victime de la propagande ! Merci !

Pourquoi dites-vous ça ? Pour ma part, je suis unitaire. Même vous, vous avez votre place parmi ceux qui veulent en finir avec la mort libérale.

Cher Edwin,

Je partage ta détestation de Cohn Bendit, mais dans ton billet, tu fais des erreurs zhénaurmes concernant CB en 1968. Le mieux est tout de même que tu intègres certaines données historiques.

DCB n'a pas été "un leader de 1968". En 1968, il y a eu environ DIX MILLIONS de grèvistes... DCB était un sympathique petit étudiant de Nanterre.

Il n'a été naturellement pour rien dans le déclenchement de la grève... et n'a pas même joué un rôle dans le déclenchement du mouvement étudiant, du à une castagne entre étudiants du quartier latin et le mouvement Occident. La police a incarcéré pas mal d'étudiants et c'est comme ça que le mouvement s'est développé ("libérez nos camarades", etc). DCB n'était pas là ce jour-la, il était à Nanterre. 

Ce qu'il a dirigé, à Nanterre, et qui a fait sa popularité, c'est la grève... pour le droit de visite dans les résidences de filles !  (une lutte parfaitement légitime). Lors de la visite d'un ministre, il a présenté les revendications et le ministre (j'ai oublié son nom, Misoffe ?) lui a dit que s'il était en rut, il n'avait qu'à se plonger dans la piscine...(cf La Presse).

Quelques jours après le début du mouvement étudiant (donc entre le 3 et le 10 mai) le journal "MINUTE" a décidé que les étudiants était dirigés par DCB, "JUIF ALLEMAND". Comme le PCF n'aimait pas non plus ce qui se développait à la sorbonne, l'Huma a parlé d'un "Anarchiste Allemand". La popularité de DCB est née de cette manière, grace aux injures de l'extrême droite et des staliniens. Ensuite, pendant 48h, il a fait partie des étudiants les plus "en vue" mais personne ne dirigeait grand chose.

A partir du 14 mai, la grève générale ouvrière s'est énormément développée et DCB a purement et simplement disparu (je ne me souviens pas s'il a été expulsé ou s'il a filé). Je crois qu'il est revenu en Juin, mais il n'a joué aucun rôle, sauf pour le folklore.

Politiquement, DCB n'a jamais été Mao. Les Maos, ça n'existait pas en France, si je me souviens bien (ça s'est développé après 70). Encore moins Pol Pot... le Cambodge a cette époque était gouverné par le Roi Sihanouk... Il était très vaguement anarchisant. 

Oui, il a changé, il a dérivé, de plus en plus, du côté du manche. Il était pour une très vague "REVOLUTION", et il est devenu très très "réaliste" ! Comme on dit, il a retourné sa veste quand il a vu qu'elle était doublée en vison... C'est cette mentalité de traître à sa jeunesse qui, sans doute, explique son agressivité envers ceux qui n'ont rien trahi.

Je suis OK pour le trainer dans la boue, c'est une petite crapule, aujourd'hui, mais il faut, autant que possible, faire ça avec LES FAITS.

cette fermeture d'un lycée est une gestion typiquement PS dans toutes les baronnies qu'ils gèrent avec leur technocrates sur payé

Fort heureusement mise en échec : les promoteurs ne l'emportent pas toujours !

"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse", N. Mandela

http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-soldeville/131013/cela-semble-toujours-impossible-jusqua-ce-que-ce-quon-le-fasse

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 05/03/2014 16:37
  • Par

Legs Mitterrand et Legolland 

23 FÉVRIER 2014 | PAR HÊTRE

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

C'est bien récité ! Mais j'aurais aimé aussi un chiffrage du programme.

Je vois que vous cherchez à m'éclairer et ce à bas coût, et je vous en remercie.

Mais quand je disais chiffrage, je voulais  savoir, par exemple, combien de logements sociaux seraient construits à Grenoble pendant la mandature : au premier débat organisé par  la presse pour que les différents candidats présentent leur programme, à une question de la salle, Monsieur Piolle n'avait pas répondu, car il n'avait pas encore annoncé ses 120 propositions et il voulait garder le suspense. Depuis, pas de nouvelles, si ce n'est que s'il est maire, avec son équipe, (voir deuxième débat et dépliant programme proposition 11) "il remettra à plat les grands projets d'urbanisme(esplanade flaubert presqu'île) imposés de force", (les temps ont donc bien changé où le PLU avait été approuvé par l'adjoint à l'urbanisme Vert, pour la Caserne de Bonne par exemple.)

Je voulais donc savoir ce qu'il en était à propos des logements sociaux, de l'accession à la propriété, car je crois savoir que dans chacun des projets évoqués par Monsieur Piolle il y avait une part conséquente de ce type de logements. Par ailleurs, comme il avait évoqué d'arrêter des chantiers en cours, car plusieurs projets d'après ce que je sais et ce que j'ai vu en ville ont démarré, il me semble qu'il serait en contradiction avec  sa proposition 7 " face au chômage, créer des emplois non délocalisables" : s'il arrête des chantiers, c'est lui-même qui délocalise illico presto, dans le bâtiment du moins.( Et dans la situation actuelle, même si ce sont des boulots temporaires, ce n'est pas négligeable). Enfin pour en finir avec la proposition 7, quelle personne de gauche ne serait pas d'accord avec lui ?  Donner du job aux PME, aux artisans , à l'ESS, etc. En  finir avec les paradis fiscaux ? Ca fait plaisir, (surtout au PG). Mais je m'interroge ? si on ne fait pas appel à quelques grands groupes, je ne sui pas près de voir la rénovation de la Villeneuve terminée. Voilà. Je n'aime pas trop j'avoue le genre lecon à donner, mais à ne recevoir de personne, et l'aspect dans le dépliant en tous cas, " demain on rase gratis".

 

Afin d'éclairer votre lanterne sur la question de l'emploi, un "gisement" important se trouve dans la rénovation de l'ancien ! Ainsi, lire la proposition 75 : "Nous déploierons un plan de rénovation (isolation thermique et phonique) sans augmentation du coût total du logement. Les copropriétés privées et fragilisées et le logement social en seront les priorités, plus particulièrement ceux bâtis entre 1945 et 1975. L’enjeu écologique et économique, notamment pour l’emploi, exige une mobilisation de grande ampleur." Si de nouvelles constructions sont nécessaires, le "productivisme" de type bétonnier caractérisant les années Destot doit laisser place à une approche un peu plus fine... Autre observation : récemment, en faisant du porte à porte dans un de ces nouveaux quartiers, j'ai été sidéré par le nombre de logement inoccupés ! Il y a quand même un sacré paradoxe à voir dans la même ville autant de logements vides et autant de personnes mal logées. Une réorientation de la politique urbaine peut vous inquiéter, mais elle semble plus que jamais nécessaire. L'époque change, les politiques urbaines doivent suivre ! Comme le note un des adjoints du maire sortant, une approche un peu plus "modeste" ne ferait pas de mal...

http://unevillepourtous.fr/le-projet/ville-taille-humaine-des-quartiers-ou-il-fait-bon-vivre/

 

Proposition intéressante : chiffrage de cette proposition pour les finances de la ville ? Quelle aide pour les copropriétés  privées dont certaines sont déjà au bord de l'asphyxie ? Comment rendre des logements d'origine privée occupés ? des lois ? ( Cécile Duflot dans le coup ?) des encouragements ? coût ?

Voilà encore une proposition qui a bon air, mais qui laisse sceptique quant à sa réalisation, car on ne voit pas du tout les mises en oeuvre. Et requid des logements sociaux ?

et puis par souci d'authenticité, n'oubliez pas Mr Kermen dans le paysage de type bétonnier. De plus, je note avec grand plaisir que le lycée du bâtiment de Sassenage va prendre un sacré coup de fouet avec toutes ces rénovations. Tant mieux.

Ceux qui reclament des chiffres, ne reclament jamais les chiffres que representent pour la collectivité, la misere, le manque d'education, la repression, et tous les frais d'assurance directs ou indirect qu'une autre politique peut engager....

Si c'est vous qui le dites. Il faut donc bien les donner. je prends.

+ 1

C'est joli... +1

MOUSELAND - LE PAYS DES SOURIS © TEATRO ALEPH

19 ans de pouvoir .!      Potentat local ?

J'adore vos arguments !

Ce ne sont pas des arguments, juste des éléments qui me semblent utiles pour contribuer à l'évaluation du rapport de force. Je ne vais à Grenoble qu'une ou deux fois par an, mais j'en profite pour discuter politique locale avec mes "amis de trente ans" (et plus)

J'y vis.

Moi aussi j'y vis, et ne vous en déplaise, ce que relate  MICHEL DELARCHE est tout à fait palpable; Il constate seulement.

Pour ce qui est des raisons de ce "désamour" de la gauche grenobloise pour le PS elle trouve d'abord sa source dans la politique locale et la manière de la conduire et ensuite bien sûr sur la politique national du PS : ce qui est certain c'est que le PS local est loin de se démarquer de la politique du couple Ayrault/Hollande. Depuis 2008 l'équipe DESTOT a fait de mauvais choix pour la ville, pas que des mauvais choix, mais BEAUCOUP TROP de mauvais choix ...et pourquoi ?

Question de méthode et de démocratie d'abord. On peut laisser la parole à Eric Piolle ?

Grenoble, c'est la ville où les habitants sont des acteurs, et pas des consommateurs de la vie publique.

Quelle folie a fait la majorité sortante, en se détournant... de vous. Quelle folie, et quel manque de lucidité, de croire qu'elle allait pouvoir gouverner Grenoble sans les grenoblois, et contre les Grenoblois.

Quelle folie de croire que la construction d'un stade, toujours vide, allait passer inaperçue !

Quelle folie que de se lancer dans la Rocade Nord, les JO d'hiver, une tour de 100 mètres sur l’Esplanade ou bien l'élargissement de l'A480 sans nous demander notre avis !

Vouloir réaliser tout cela dans le dos des grenoblois, c'est méconnaître Grenoble!"

Méthode oui et alliance douteuse, pour le moins 

" Elle a été fracturée le jour où il a choisi de s'allier avec certains notables de droite, dont le président des amis de Sarkozy pour l'Isère. Avec d’anciens collaborateurs d'Alain Carignon. Vous me direz, c'était cohérent. C'était cohérent avec son projet. Pour réaliser la rocade nord, les jeux olympiques, la vidéo surveillance, pour mettre une tour de 100 mètres à l'esplanade et laisser tomber les écoles, mieux vaut ne pas s'allier avec les écologistes. S'allier avec la droite est bien plus efficace !"

Alors comment voter à gauche à Grenoble ? Voter Safar qui a dans la tête de renouveler une alliance avec le "centriste de droite" au deuxième tour Philippe de Longevialle. qui fut  3ème adjoint - Urbanisme et Aménagement de DESTOT ? 

La seule manière de voter à Gauche à Grenoble, c'est voter pour la liste du Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes conduite par Eric Piolle.

 

Laissons la parole à Monsieur Eric Piolle (ici un peu grandiloquent dans les textes cités, mais normal quand on se présente) qui a dit en public et devant la presse (premier débat)  qu'il ne s'occupait de politique à Grenoble que depuis 5 ans : du coup, ça faisait peut-être bien jeune pour piloter une ville de 160000 habitants et ensuite,  il éliminait tout le passé des Verts avec deux mandats Destot : Avrillier deuxième adjoint au logement , Kermen à l'urbanisme entre autres). 12 ans avec la majorité à assumer le bilan ?, 6 dans l'opposition et là tout faux  pour "la mauvaise équipe qui se trouve à la tête de la ville", comme a dit J Mélenchon ce matin sur France Inter ?  Vous avez eu cependant la courtoisie de dire qu'il n'y avait pas eu que des mauvais choix dans l'autre équipe (on ne sait pas ce que réserve un deuxième tour, mais c'est une autre histoire) (et l'excès peut nuire)..

Mais quand je relis Monsieur Eric Piolle j'ai l'impression que l'on reste sur des bases fausses, des idées qui n'évoluent pas  : La tour de l'Esplanade ? elle est toujours prévue ? le chantier semble pouvoir commencer sans la tour avec des immeubes moins hauts, dixit Monsieur Safar lors du premier débat avec la presse).

Le stade : il divise c'est certain ; les détracteurs (j'ai eu en mains un tract du "collectif du parc dix ans après", quelque chose comme ça, qui rappelait les arbres coupés, le peu d'utilisation du stade, et qui présentait d'une façon très méprisante, j'ose le dire, pour les citoyens utilisateurs,  des activités auxquelles il avait servi. D'autres sont super contents d'assister aux  grands matchs de rugby, les grandes éauipes, les filles dans le tournoi des 6 nations et ils ont une petite pensée pour tous ceux qui se privent de ces plaisirs. Moi je m'étonne que rien n'apparaisse ( j'ai peut-être mal lu) dans le programme de Monsieur Piolle sur l'utilisation du stade, un équipement qui apprtient à la ville : on va le laisser à l'abandon ? Il n'y a donc pas d'idées pour qu'on puisse s'approprier ce (objectivement)bel édifice  ?

Par ailleurs, il faudrait cesser de faire croire qu'on ne nous consulte pas : dans mon quartier, j'ai eu régulièrement des invitations pour certains projets concernant notre quotidien : j'y ai parfois répondu, parfois non. Je suis le citoyen lambda, peut-être pas assez attentif .

Mais par ailleurs, si Monsieur Piolle venait à être choisi, je me promets d'assister aux conseils municipaux pour voir comment je serai"un acteur de la vie publique".

Vous avez dû manquer le lancement de la campagne du Rassemblement citoyen de gauche et écologiste au Stade des Alpes !

Ce choix symbolique répondait justement à une volonté d'aller de l'avant et de couper court aux interrogations concernant l'avenir de cet équipement, qui a coûté 90 millions aux contribuables, mais reste vide 95% de l'année. Il est en effet important de trouver des solutions pour faire vivre ce lieu, mais cela se fera selon une méthode assez différente de celle employée par la majorité précédente, assez peu à l'écoute de ses concitoyens : dans la dernière mandature, les dossiers "lourds" (Esplanade, Rocade nord...) ne manquent pas pour le démontrer !

Quelques rappels utiles et un bref aperçu de la méthode défendue par Eric Piolle dans la vidéo tournée à cette occasion :

http://www.youtube.com/watch?v=TYe-FhG0smE

Pour en finir  car j'ai d'autres choses à faire et à lire, et qu' il fait si beau à Grenoble que je vais faire un tour à vélo : tant mieux si des activités animent le stade, en accord  avec l'avis de nos concitoyens,  pour une séance gigantesque de zumba ou autre.

J'espère aussi que la personne qui a aimé chaque fois déconseiller mes interventions (c'est bien sûr son droit et cela ne me dérange absolument pas, mais ça me fait toujours penser à "itinéraire déconseillé") est bien persuadée que l'avis de ses concitoyens compte autant que le sien et que c'est une application directe de la démocratie.

En dernière minute, je viens de recevoir dans une lettre qui ressemble étrangement aux lettres officielles pour les élections le programme de Monsieur Piolle (il ne manquait que le logo de la ville de Grenoble !) . comme ce programme, je l'ai eu d'un militant qui tractait, dans ma boîte aux lettres avec la publicité et maintenant en double car nous sommes deux électeurs, j'espère que tout cela est sur papier recyclé ( on peut bien plaisanter un peu).

Enfin, je crois savoir que JL Mélenchon et D Cohn-Bendit viennent soutenir ce candidat :  Sera-ce la même réunion ? J'aimerais y être.

Bonne journée .

 

Désolé, une fois de plus, de vous décevoir : ni l'un ni l'autre ne sont annoncés ! Vous allez pouvoir plus sereinement profiter du soleil grenoblois. Bonne promenade donc. 

Ne pas oublier la liste " Palaiseau Terre Citoyenne " dont la tête de liste est Michel Rouyer (EELV) et Frédérique Dumont (Parti de Gauche), pour la co-tête de liste.

-----

Vidéos de la réunion publique du 7 Février 2014 sur l'avenir du Plateau de Saclay... avec Martine Billard et Alain Lipietz qui se présente à Villejuif sur la liste " L’Avenir à Villejuif " pour les élections municipales de mars 2014 :
http://www.laveniravillejuif.fr/

Vidéo 1:

Palaiseau Terre Citoyenne - Réunion publique du 7 Février 2014 © VideoMaster

Vidéo 2 :

2ème partie © VideoMaster


Vidéo 3 :
3ème partie © VideoMaster

Vidéo 4 :

4ème partie © VideoMaster

Lipietz à Villejuif ? Les pauvres....un européïste fanatique ayant voté pour le oui en 2005 puis apparouvé le traité de Lisbonne bien qu'il l'ait trouvé moins bien que le projet de traité constitutionnel de Giscard rejeté par le peuple...

Les souvenirs Lepenistes de Sycophante pour mieux troller sur ce fil.

Attention Ivan ! vous postez quatres Videos avec Martine Billard, vous rendez vous compte qu'elle est la copresidente de Parti de gauche avec Melenchon, vous savez ces Staliniens Populistes , demagogues et eructants, que vous execrez , cela ne vous gene plus ?

Pourquoi toujours insulter / dénigrer les personnes qui ne sont pas d'accord avec vos idées écolos ? sur ce site le sectarisme de vos commentaires / interventions et autres copiés collés découragerait même les plus intégristes des écolos et ils sont forts nombreux.

Ce qui me gêne ce sont les imbéciles et les crétins.... suivez mon regard. Vous n'avez rien d'autre à dire sur le Plateau de Saclay ? On comprend mieux, à vous* lire, les raisons pour lesquelles il y a si peu d'alliances entre EELV et le PG.

.

* pour le "vous", vous pouvez intégrer un certain nombre de guignols pro-poutiniens de votre club mélenchonien.

Je ne réponds pas aux propos insultants mais ils se trouve que je réponds aux propos calomnieux. 

Avant ce commentaire concernant M. Lipietz, j'ai publié trois commentaires sur ce fil, tous favorables à la liste FG-EELV conduite à Grenoble et défavorables au candidat PS. Chacun peut le vérifier: ces derniers figurent au début du présent fil.

Aucun de ces commentaires ne justifient par conséquent que vous me qualifiez de troll.

Ensuite, vous faites état de souvenirs Lepenistes me concernant. Cette qualification vise à susciter dans l'esprit des lecteurs l'idée que je pourrais avoir une sympathie quelconque pour Le Pen père et/ou fille, ou leur parti, bref à déconsidérer ainsi par avance mes propos dans leur esprit.

Or il se trouve que je n'ai aucune sympathie pour les intéressés, bien au contraire et je suis donc amené à constater que votre propos s'apparente à une calomnie pure et simple à mon endroit. 

Pour qu'une calomnie procure quelque effet bénéfique à son auteur, il faut qu'elle ait quelque crédibilité. La votre n'en a aucune et je vous mets au défi de trouver, parmi les quelques milliers de commentaires que j'ai publiés ici, un seul qui justifierait d'accoller les termes souvenirs lepenistes à mon pseudonyme.

Lorsqu'une calomnie ne fonctionne pas car son auteur est démasqué comme étant un vil calomniateur, il perd toute crédibilité. 

C'est, je pense, le point ou vous êtes arrivé, Ivan Villa.

T'as raison le troll de service ... tu ne veux pas également nous parler des canards et de la météo pour gommer la question du devenir du Plateau de Saclay et de Palaiseau !? Hé, oui, pour le reste, en effet, on t'entend souvent faire le pitre avec tes petits jeux anti-verts, anti-Front de Gauche, anti-PS... et, de l'autre côté, on ne t'entend jamais déverser cette même haîne sur le FN. Pour l'UMP, j'ai pas l'impression, non plus !

.

Petit exemple (parmi d'autres) trouvé en 2 secondes sur Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/edition/municipales-2014/article/140214/chateauroux-indre-un-colistier-fn-neo-nazi?onglet=commentaires

 

Voilà une réponse qui permettra à chaque lecteur de se forger son opinion.

:-)

Avec moi, vous ne trouverez que des vérités sourcées et vérifiables.

Vous venez d'ajouter ce deuxième paragraphe comportant ce lien à votre commentaire précédent ?

Il vous faudra, je pense, trouver mieux pour essayer de me faire passer pour un suppôt du FN.

J'assume parfaitement et sans en retirer un mot ce que j'ai écrit sur le fil que vous venez de poster. J'aurais simplement pu développer davantage le propos.

Bonne recherche Ivan Villa.  

Franchement où est le problème quand vous citez: "Sur la liste UMP-UDI figure Alain Carignon, l'homme politique le plus condamné de France." parce que des condamnés pour détournement et abus de biens sociaux sont légion: Levallois, Marseille, Montpellier, Bordeaux Paris V, Issy,Lyon  ... la liste est trop longue pour les évoquer tous.

Une bonne condamnation est un gage de réélection ... étonnant ??? NON !!!

Il ne faut pas oublier que Carignon a été condamné notamment pour enrichissement personnel (*) dans le cadre de ses fonctions de maire de Grenoble.

Qu'un parti ose le remettre sur une liste et en situation de redevenir maire, en dit assez il me semble

(*) il faut rappeler qu'un certain nimbre d'élus ont été condamné pour abus de biens sociaux etc, au profit de leur parti par exemple, comme Alain Juppé, mais pas pour enrichissement personnel ce qui encore une autre affaire non ?

Merci pour cet article qui donne l'espoir de la construction d'une autre gauche... Finalement contrairement aux affirmations d'Alliès le PG n'est pas si seul qu'il l'affirme et l'espère...

Grenoble confirmera le 23 mars ( comme à Marseille pour d' autres raisons ) que la stratégie du PG ( tout sauf le PS ) est un échec sans nom : avant de fusionner les listes , il faut veiller à fusionner les électorats ... l' électorat vert bobo de centre ville n' aime point le trop "rouge" et l' électorat "rouge" sait que le PC a rejoint par sagesse le PS dès le premier tour

Mélenchon dit préferer une "colonne de fer" au "parti de masse" ( voir le blog le cri du peuple ..) : je crains que ce soit seulement une tige de bambou qui cassera le 23 mars au soir ;) ;)

@THIERRY HERMAN : le PCF de Grenoble lance une consultation communiste.

PS: prière de ne pas rigoler! :)

Vous pouvez admirer, dans cette lettre, publiée ci-dessous, le sens social remarquable de ce parti de "la vraie gauche" qui sait faciliter la tâche au brave adhérent en lui indiquant où est  "la dynamique engagée".

 

Vous devriez faire un tour à Grenoble pour vous rendre compte que votre "analyse" est simplement contredite par les faits :  le vert est dans le rouge et  le rouge a du vert ...

Quant à la sagesse du PCF à Grenoble vous allez voir ce que ça pèse !!! Pas lourd au point que le PS lui marche dessus sans même s'en apercevoir...notamment dans les villes de Fontaine, Echirolles et St-Martin d'Hères de la couronne de Grenoble, ou là, le PS ne se prive pas de se mettre en situation de disputer ces mairies au PCF... il y avait pourtant un accord... le PCF donne un coup de main au PS à Grenoble et en contre partie le PS ne s'attaque pas au mairie tenues par le PCF ..

Notez bien, cher Monsieur, que mercredi soir, avant le meeting le PCF de Fontaine a répondu à l'invitation du PG en venant à la permanence du PG accueillir Martine BILLARD et les représentants du PCF de Fontaine se sont fait applaudir en souhaitant la victoire de la liste du rassemblement conduite par Eric Piolle.

Ceci pour vous tenir informer des réalités du terrain, afin de vous éviter des "analyses" de nature à désinformer, ce que, bien évidemment vous souhaitez, je n'en doute pas, éviter !!!

Bien cordialement

 

Hé oui, il vaut mieux en rire et noter que, quand même, 20 % ont voté pour l'option 1, option diabolique s'il en est !
Pensez, cette option, horreur, elle donnerait le pouvoir aux électeurs de  droite de choisir leur gauche au second tour.... enfin, pour ça, il faut tout de même faire l'hypothèse qu'il n'y aurait aucune liste de droite au deuxième tour !!! mais remarquez que dans ce cas, pourquoi fusionner à gauche ? Bref on voit là une logique à toute épreuve !! 

Le PC rejoint le PS (amant du MEDEF) par sagesse. OUI. La sagesse de la sousoupe.

"Le collier dont je suis attaché, de ce que vous voyez est peut-être la cause...".

Allons Herman, ne te raconte pas d'histoire. Il n'y a RIEN de politique dans les choix de l'aile libérale du PCF ! Sans Mélenchon, le PCF aurait déjà disparu des écrans radar, comme le PC Italien !

  • Nouveau
  • 06/03/2014 16:04
  • Par

<<la présence sur sa liste, en position éligible, de l'ancien maire Alain Carignon,

condamné en 1996 pour corruption, abus de biens sociaux, subornation de témoins :

cinq ans d'inéligibilité, 29 mois de prison ferme.>>

L'état de notre "pseudo-démocratie" est bien résumé

Légalement  et moralement.

Ils veulent réinventer la Gauche...? J'ai la solution.

Qu'ils creent une commission d'évaluation de la Gauche..

Bande de Gugusses....!!

Vous avez besoin d'une commission vous ?  à gugusse, gugusses et demie !

Malgré mon patronyme, je me permet une petite contribution...

Il semble établi qu'il y ait désormais deux fronts dans ce pays (et dans bien d'autres) le premier change de nom, de visage et d'adresse très régulièrement et fait fonction de bouclier oligarchique. Il est constitué (chacun dans son rôle) de : 30% du PC, 70% d'EELV, 90% du PS, 98% du Modem et de 100% des droites, FN inclus. Ce front dispose bien évidemment de l'arme absolue en oligarchie : la bombe Médiatique

Le second, tente comme il le peut de constituer un front de résistance, opérant radicalement à Gauche. Il est vrai que le combat peut sembler vain, tant l'adversaire parait invincible mais ce combat n'est pas né d'hier et au cours de périodes tourmentées de l'histoire, cet idéal de liberté et de partage, a su éveiller et rassembler les consciences au point de faire naître et propager rien de moins que "les jours heureux".

Le tourment est certes incomparable mais l'idéal (conquis) ne saurait se diluer plus longtemps dans cette histoire, qui n'en finit pas de mal tourner.

 

"L’Histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’indicible espoir." (Jean Jaurès)

 

 

 

Je suis d'accord avec vos calculs, avec peut-être une suggestion : du côté de la gauche (je parle évidemment de la vraie gauche) potentiellement 75% du peuple (dans ce pays comme dans bien d'autres) ! 

Comme j'aimerai que ce potentiel de 75% existe et se fasse entendre, voir comprendre... Je crains malheureusement qu'il ne soit pas conscient de sa force et qu'il ne peut se résoudre à voir que le "Roi" est nu !

  • Nouveau
  • 08/03/2014 13:44
  • Par

Eh ben .. Les commentaires vont bon train, c'est normal car il s'agit d'une élection municipale. Où ça l'est moins, c'est dans l'arthmétique des voix. En effet, il semblerait que les électeurs du PG et des EELV pensent qu'ils sont assez nombreux pour ravir Grenoble au PS.

Même si sur le fond leurs intentions sont louables et leurs revendications légitimes, ils oublient trop rapidement qu'ils ont la quasi obligation de composer avec le PS local. Les militants de ce parti n'ont pas forcément envie de se coltiner des théoriciens irresponsables à toutes les séances du conseil municipal.

Certains ont encore en mémoire ces clans fous qui croyaient refaire le Soviet Suprême et finissaient par s'ériger en arbitre du dogme socialiste pour finalement bloquer toutes les décisions, même les plus anodines et mécontenter les habitants les plus compréhensifs du plus petit patelin. A droite, ils n'attendent que cela Sourire

Dans les conditions actuelles, le concept qui consiste à réinventer la gauche à Grenoble comme ailleurs, me paraît être un doux rêve.

Il y a toujours une part de rêve dans la détermination, raison pour laquelle certains prennent forme. Evidemment, face à l'adversité, certain préfèreront la résignation, c'est souvent un peu à cela que l'on distingue la gauche de la Gauche...

  • Nouveau
  • 30/03/2014 11:23
  • Par

A la lecture de cet article, pas sûr que la mise en avant faite de l'ADES sur l'action en justice sur l'Esplanade soit si juste : l'association Vivre à Grenoble qui a récupéré 20 000 signatures contre le projet de la Mairie sur l'Esplanade est un moteur de contestation qui n'est pas la propriété d'un parti.

C'est ce genre d'erreur faite par Destot et Safar qui les a conduits dans l'impasse où ils sont désormais. Une coalition de gauche va se refaire à Grenoble mais j'espère qu'elle ne réitérera pas les erreurs du PS.

La vague contestataire contre le choix d'un dauphin par le maire PS sortant et les divers affaires immobilières est surfée par le mouvement d'Eric Piolle,  mais la lame de fond est une crise sociale (chômage) et financière (budget déficitaire) qui touche la mairie.

Les 120 points du programme sont généreux mais ne sont pas validés par rapport à un budget municipal.

Certains mythes de gauche des Trentes Glorieuses y survivent, ex l'imposition est plus juste pour facturer l'énergie que de payer à la consommation, la gratuité des transports pour éduquer les jeunes (qui pratiquent les transports scolaires  dès le plus jeune âge et n'en ont pas besoin), pas de police armée alors que des armes à feux sont utilisées par les délinquants en centre-ville de Grenoble (mais bien sûr pas dans la Villeneuve qui a gardé sa pureté virginale des années 70).

De nouveaux mythes écolos: interdiction du téléphone portable en primaire, pourquoi pas les bonbons qui rendent obèses et aux colorants cancérigènes, revenir au saint tryptique Université-Recherche-Industrie alors que l'université à Grenoble doit son succès justement à son support originel d’IBM, BULL, MERLIN GERIN. On peut accuser le PS local de beaucoup de choses mais la réussite de la stratégie technologique centrée sur les sciences de la matière et des dérivées micro et nano est une belle réussite en recherche, éducation et économie. Des écologistes obscurantistes manifestent lorsque des sessions publiques de présentations des nano-technologies vers le grand public sont faites, s'acharnant à en noircir tous les usages mais ignorent les projets de biomasse, de dépollution et de captation de l'énergie qu'elles permettront de rentabiliser.

Les 120 points du projet ressemblent à un inventaire à la Prévert des apports "citoyens" réels mais aussi des partis politiques et des mouvances qui les composent. Pas sûr qu'il tienne le choc face à la réalité du monde actuel et des demandes réelles des habitants de Grenoble pas tous au RSA, fonctionnaires ou dans une coopérative à but non lucratif.

La coalition de partis de Gauche qui prendra la mairie de Grenoble va devoir se confronter à des réalités économiques et sociales , surement politiques car ses engagements sur le débat démocratique est un fondement de son succès plus qu'une adhésion des habitants de la région aux 120 points de son programme.

En tout cas , bonne chance.

 

 

 

 

Eric Piolle élu à Grenoble !

 

On peut lire ce billet :

Lettre ouverte à Jérôme Safar

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Modification, jeudi 6 mars. Dans la première version de l'article, une citation (« On sent un désenchantement. Le gouvernement mène une politique de droite de l'offre qui ne peut pas fonctionner, ça peut décourager des militants et des électeurs ») a été attribuée à une élue socialiste grenobloise dont le nom était cité. Celle-ci m'a affirmé par mail ne jamais avoir tenu ses propos. Ils sont notés dans mon cahier, ils ont donc bien été prononcés ce jour-là lors d'une rencontre avec des militants, mais pour être franc, je ne me souviens plus des circonstances exactes de cette prise de notes. Du coup, dans le doute, la citation à été anonymisée. Ce qui n'enlève rien à sa force.