Avocature sur mesure pour recaser ex-ministres et anciens députés

Parlementaires et ministres en mal de reconversion peuvent désormais devenir avocat de façon quasi automatique, en vertu d'un décret paru au Journal officiel, mercredi 4 avril. La mesure provoque un tollé parmi magistrats et avocats, dont l'avis n'a pas été pris en compte. La profession s'inquiète de nouveaux risques de conflits d'intérêts. Un article de Simon Castel

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un article de Simon Castel