Amnistie fiscale: l’UMP embarrassée par le « timing » de sa proposition

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’épisode est cocasse. En pleine affaire Cahuzac, vingt députés UMP ont déposé une proposition de loi visant à mettre en place un dispositif d'« amnistie fiscale ». Enregistré le 28 mars, soit quelques jours avant les aveux de Jérôme Cahuzac, mais après l’ouverture de l’information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale » et la démission du ministre, ce texte souhaite « favoriser le retour des exilés fiscaux ».