Fac de Montpellier: un enregistrement prouve les pressions policières sur un témoin

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Cela me paraît énorme (...), surtout dans un dossier aussi sensible. » À l'instar du responsable de la communication du commissariat central de Montpellier, plusieurs policiers ou magistrats sont restés sceptiques après nos révélations sur les conditions d'audition d'un témoin de l'attaque de la faculté de droit de la ville.