Institutions: Philippe croit en un accord entre Assemblée et Sénat

Par
Edouard Philippe a jugé jeudi possible un accord en deuxième lecture entre l'Assemblée nationale et le Sénat sur le projet de réforme des institutions en dépit de l'hostilité de la droite, majoritaire dans la Haute assemblée, qui a prévenu que le texte n'était pas acceptable en l'état.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe a jugé jeudi possible un accord en deuxième lecture entre l'Assemblée nationale et le Sénat sur le projet de réforme des institutions en dépit de l'hostilité de la droite, majoritaire dans la Haute assemblée, qui a prévenu que le texte n'était pas acceptable en l'état.