Le préjudice d'anxiété lié à l'amiante indemnisable pour tous

Par
Un salarié présentant un risque important de développer une maladie grave en raison de son exposition à l'amiante pourra désormais demander réparation de son préjudice dit d'anxiété, déclare la Cour de cassation dans un arrêt rendu vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Un salarié présentant un risque important de développer une maladie grave en raison de son exposition à l'amiante pourra désormais demander réparation de son préjudice dit d'anxiété, déclare la Cour de cassation dans un arrêt rendu vendredi.