Champagne et vins fins: Le Pen père fait payer le Parlement européen

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Datée du 28 décembre 2016, la facture ressemble à un inventaire des plus grands Bordeaux : « Pomerol », « Saint-Émilion », « Saint-Estèphe », « Saint-Julien »… Amateur de champagne, Jean-Marie Le Pen a également sélectionné des cuvées de chez « Krug », « Dom Pérignon » ou « Bollinger ». En tout, plus de cent bouteilles lui ont été livrées dans son manoir de Montretout, à Saint-Cloud, pour un montant dépassant les 8 500 euros. Mais la facture, elle, est partie à Bruxelles. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’eurodéputé a fait supporter le coût de ces achats dispendieux par le Parlement européen.