Macron: le lien franco-calédonien vital face au risque d'hégémonie

Par
Emmanuel Macron a refusé samedi d'appeler à voter "non" au référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie le 4 novembre mais souligné l'importance de ce territoire pour la France, à la fin d'une visite de trois jours riche en symboles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a refusé samedi d'appeler à voter "non" au référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie le 4 novembre mais souligné l'importance de ce territoire pour la France, à la fin d'une visite de trois jours riche en symboles.