Les protagonistes du scandale Tapie s’entre-déchirent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au fur et à mesure que l’enquête de la police et de la justice avance, les protagonistes du scandale Tapie affichent entre eux des désaccords de plus en plus spectaculaires et s’accusent mutuellement d’être à l’origine de l’arbitrage frauduleux qui a alloué 403 millions d’euros à Bernard Tapie. Entre Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, Stéphane Richard, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère des finances et actuel patron d’Orange, Claude Guéant, à l’époque secrétaire général de l’Élysée, et Jean-François Rocchi, l’ex-patron du Consortium de réalisation (CDR), c’est à qui rejettera sur l’autre la funeste idée d’organiser ce simulacre de justice privée qui n’a sans doute été qu’une manipulation visant à organiser un immense détournement de fonds publics.