Cinq soldats suspendus pour violences en Centrafrique

Cinq militaires français soupçonnés d'avoir commis des violences physiques ou d'avoir assisté à ces violences sans intervenir alors qu'ils étaient déployés en Centrafrique ont été suspendus, a annoncé samedi le ministère de la défense dans un communiqué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq militaires français soupçonnés d'avoir commis des violences physiques ou d'avoir assisté à ces violences sans intervenir alors qu'ils étaient déployés en Centrafrique ont été suspendus, a annoncé samedi le ministère de la défense dans un communiqué. Quatre autres militaires soupçonnés d'avoir assisté à ces violences sans en avoir fait état ont également fait l'objet de sanctions disciplinaires.