Un rapport dénonce un accueil "indigne" des migrants à Menton

Par
La prise en charge des migrants par la police aux frontières transalpines de Menton (Alpes-Maritimes) se fait "dans des conditions indignes et irrespectueuses de leurs droits", estime la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, dans un rapport publié mardi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La prise en charge des migrants par la police aux frontières transalpines de Menton (Alpes-Maritimes) se fait "dans des conditions indignes et irrespectueuses de leurs droits", estime la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, dans un rapport publié mardi.