Perquisition à la SNCF pour soupçons de marchés truqués

Par
Le siège de la SNCF a été perquisitionné mardi matin dans le cadre d'une enquête pour soupçons de marchés truqués entre le groupe ferroviaire et la compagnie informatique IBM, a-t-on appris mercredi auprès de la direction et de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le siège de la SNCF a été perquisitionné mardi matin dans le cadre d'une enquête pour soupçons de marchés truqués entre le groupe ferroviaire et la compagnie informatique IBM, a-t-on appris mercredi auprès de la direction et de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.