Affaire DSK: les féministes craignent un retour de bâton

Par et

Alors que Dominique Strauss-Kahn, accusé de viol, pourrait bénéficier d'un non-lieu, les féministes s'inquiètent d'un éventuel retour de bâton, fait de remise en cause de la parole des victimes et des droits des femmes. Un «backlash» à la hauteur de l'exposition médiatique de leurs thèses ces dernières semaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela faisait si longtemps que les féministes n'avaient pas occupé le haut du pavé. Surtout pour parler de violences sexuelles et de harcèlement − des thématiques peu présentes dans le débat public français. Non sans raison, plusieurs craignent aujourd'hui que le non-lieu dont pourrait bénéficier Dominique Strauss-Kahn, accusé de viol par une femme de chambre à New York, ne conduise à refermer la parenthèse aussi brutalement qu'elle s'est ouverte.