L'exécutif critiqué après le report du plan pauvreté

Par
La décision du gouvernement de reporter à la rentrée la présentation du plan pauvreté, initialement prévue pour début juillet, a suscité une vague de critiques de l'opposition, qui a dénoncé "le cynisme" et le sens des priorités de l'exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La décision du gouvernement de reporter à la rentrée la présentation du plan pauvreté, initialement prévue pour début juillet, a suscité une vague de critiques de l'opposition, qui a dénoncé "le cynisme" et le sens des priorités de l'exécutif.