La justice rétablit la subvention au Centre LGBTI de Nantes

Par
La cour administrative d'appel de Nantes a rétabli vendredi la subvention controversée qui avait été octroyée en 2016 par la ville de Nantes au Centre lesbien, gay, bi- et transidentitaire (LGBTI) bien qu'il ait organisé une "réunion d'information" où avait été évoquée la Gestation pour Autrui (GPA).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NANTES (Reuters) - La cour administrative d'appel de Nantes a rétabli vendredi la subvention controversée qui avait été octroyée en 2016 par la ville de Nantes au Centre lesbien, gay, bi- et transidentitaire (LGBTI) bien qu'il ait organisé une "réunion d'information" où avait été évoquée la Gestation pour Autrui (GPA).