Les victimes à l'Église : « Vous devez payer ! »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Fait-on toujours carrière dans l’Eglise comme on fait carrière en politique ? Ou est Dieu là dedans ?

Dieu, c'est nous. Tu as peut-être froid. C'est la fusion qui engendre la chaleur

Le mec, il est nul part !!! il n'a jamais existé smile

Le problème serait justement de sortir du domaine spirituel et de l'entresoi écclésiastique pour revenir dans la réalité du monde : au sein d'une association religieuse, des centaines de milliers d'abus sexuels sur mineurs ont été commis. Soit l'association reconnait ses responsabilités, indemnise les victimes et se réforme pour éviter de nouveaux cas, soit la justice française n'aura d'autre choix que de dissoudre cette organisation.

Super émission.

Il y a de quoi le dire...

Mon père et mes oncles qui ont été à l'école "chez les curés" dans les années 50-60 peuvent témoigner de l'ambiance malsaine et des pratiques inquiétantes comme celle des "billets de confession": on demandait aux enfants d'écrire le nom du père auprès duquel ils souhaitaient se confesser, après quoi ils étaient conviés dans sa chambre. Mon père en a fait une fois l'expérience et a détesté se retrouver à devoir énumérer ses "péchés" la tête contre les genoux du père qui lui caressait les cheveux. Il n'a plus jamais écrit le nom d'aucun d'entre eux sur les fameux billets mais beaucoup d'autres enfants devaient se sentir plus ou moins contraints de le faire, sous l'emprise des parents ou de l'institution.

au moins on peut dire que ce s pratique s sont revolues;il ny a quasiment plus de prêtres enseignants , faute de combattants!

et c'est tres bien ainsi, chacun son métiers et la France a tellement changé depuis els années 50 quon dirait qu'on parle dun livre d'histoire 

La Facture est adressée expressément à la Boîte Postale de l'Eglise.

L'État, donc les citoyens, n'a pas vocation à assumer et réparer les horreurs proférées par celle-ci aux VICTIMES.

D'autant que le prêtre sur le plateau, qui n'arrive pas à dire qu'il faut que les criminels paient pour leurs crimes, pense que l'église doit "accompagner les victimes".  Je trouve l'emploi par cet homme porte-parole de l'église, du verbe "accompagner" glaçant.

N'accompagnez surtout pas, surtout pas! Vous n'avez pas compris, restez éloignés, vous êtes infréquentables, lâches, vous êtes une honte pour l'humanité. 

Ce que les victimes vous demandent : payez pour vos crimes.

Ils demandent justice.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Vous avez tout à fait raison, que vient faire ce spécialiste du droit canonique ?
1) dans cet article de MDP,
2) dans cette affaire, pour les bouddhistes, on ne prend pas un lama pour excuser la chose.

  • Nouveau
  • 05/10/2021 21:43
  • Par

La gerbe totale !!!
A bas la calotte, le sabre et le goupillon yell

Cette entité doit être dissoute, il faut protéger l'enfance

Dans l'impossibilité de les dissoudre, il ne faut plus de contact avec des mineurs et cette organisation 

Payer un crime ce n'est pas se limiter à donner de l'argent. Un crime se juge aux assisses. Même si les faits sont prescrits il faudrait tout de même un procès ou tout du moins une instruction et des conclusions qui seraient publiques.

Et si l'église catholique ne veut pas se réformer il faut prévoir d'annuler toute prescription en matière de crime de la part de l'église. C'est trop grave.

 a vous lire on s e demande a quoi servirait la prescription de s crimes?

Un ecclésiaste qui commet un crime doit être systématiquement expulsé de l'église. C'est ce qui se fait en entreprise, dans l'administration. Ou alors c'est comme en politique ? 

Où trouvez-vous ces entreprises qui virent leurs harceleurs en situation de pouvoir, vous? Ils restent. Et ceux de la ligue du LOL, ils gagnent aux prud’hommes.

Dans quelles administrations obtient-on la radiation de la fonction publique? La relecture à postériori que fait Vallaud-Belkacem de l’affaire de Villefontaine est intéressante, à ce titre.

Si savait été la religion musulmane ?

Mr darmanin Mr Zemmour je ne vous entends Pas

 Faut quand même dire que ce "pov'curé" il n'avait pas la part belle... même si les participants n'ont pas été "féroces" avec lui que, l'on était pas sur une chaine poubelle où le but est de faire le buzz en s'invectivant à qui mieux mieux...j'ai trouvé qu'il avait même un certain courage, celui " d'être là" ce qui n'est déjà pas rien, d'avoir "tenté" de défendre (un peu) SA boutique mais "ça" c'était SA fonction, il n'a pas nié, pas défendu les coupables, pas essayé de les dédouaner, il n'a pas défendu SA boutique comme un "commercial", c'était pas un Macron qui plus il rate tout ce qu'il touche plus il se trouve génial et affirme que "grâce à lui la France va bien", il était bien embarrassé et s'il n'avait pas défendu SA boutique un tant soit peut il n'avait plus qu'à défroquer... J'ai trouvé, à tort ou à raison qu'il n'était pas très à l'aise, mais pas forcément dans le mauvais sens du terme ??? Ma nature depuis l'enfance fait que j'ai souvent tendance à "m'arrêter" aux causes perdues. ( pas les pédophiles, ni ceux qui les défendent en vers et contre tout).

Oui, bien sûr; la personne de ce professeur de vent béni n’est pas en cause; lui, ou un autre; mais c’est justement que leur job est de faire la part du feu, de subtiliser, distinguo sur distinguo, et ça, ils savent faire, depuis six siècles qu’ils s’y exercent en virtuoses; et c’est comme ça qu’ils ont embobiné à peu près qui ils ont voulu, et qu’ils essaient encore, jouant obstinément leur va-tout; ils ont un Vatican pour ça, des Saint-Office, des Congrégations pour la propagation…, des congrégations et des Ordres, des universités, ils ont la Compagnie de Jésus, les Jésuites, bien que la spécialité de Couteau Spectral, le droit canon, n’ait strictement rien à voir avec cette autre science de haute graisse, la casuistique; et ils ont encore une petite chance de faire illusion, puisque dans cette culture très particulière, évidemment, ils ne trouvent guère de répondants à la hauteur; mais qu’importe! Du balai! Un point, c’est tout!

Indispensable de "rappeler" les "yeux fermés", les "paires de baffes" de celui qui "dénonçait, ça c'est pour une connaissance qui m'a parlé du curé de "chez moi" qui était très "caressant" il est mort depuis.

Mais je pense à quelqu'un tout particulièrement : " la maman Bigote pathologique" qui priait pour que son fils "menteur" (évidemment) retrouve le "chemin de Dieu"... une seule personne dans cette famille (très) nombreuse pour le soutenir... et papa et le prédateur font du fric "béni (?) et ont mis sous "l'tapis" les "vilainies" de celui qui a osé dénoncer (donc a menti évidemment), il a été contraint de partit loin, loin, très loin afin de mettre une distance avec la FAMILLE, à défaut, peut être, d'être en mesure de mettre la même distance avec les faits...J'y pense souvent à ce garçon...

euh? du calme je vous sens un peu tendu

je pense que pour la serenité de s débats les imprécations de ce genre gagnent a etre evitées, elles font plus d e tort que de bien en donnant une posture de victime a la cléricature.

et vous semblez oublier que dans le passé cette Eglise c'était nous, au sen s du peuple de ce pays nest ce pas, pas un corps étranger importé don ne sait où

Il serait temps de s'interroger sur la conditions du prêtre dans l'église catholique  au regard de tant de conduites sexuelles déviantes ou criminelles. A savoir les modalités de leur recrutement, d'une part, et les interdits qui leur sont imposés dans l'expression de leur sexualité, d'autre part. Ne subissent-ils pas, par l'obligation de chasteté dans le célibat, une sorte de castration intellectuelle provoquant chez des hommes "entiers" une tension insupportable et déstabilisante entre l'esprit et la chair. Quant au mépris dans lequel l'église catholique tient encore la femme, ne pourrait-il pas expliquer en partie le choix de certains prédateurs mâles pour des sujets sans défenses de leur même sexe ?

L'église catholique, obsédée sexuelle,  propage encore, hélas, les méfaits de son interprétation névrotique de la sexualité. Tout cela n'a rien à voir avec l'évangile.

Le moment est venu que ses fidèles, et la société dans son ensemble,  la mettent sans relâche en face de ses contradictions. Car elle ne s'est jamais  réformée que sous des contraintes venues de l'extérieur.

 Le sujet n'est pas "précisément" la pédophilie mais l'homophobie et l'homosexualité au sein de l'Eglise " SODOMA" de Frédéric Martel. Je trouve ce bouquin très éclairant sur le recrutement et bien d'autres sujet, il m'apparait "juste" sans le " je bouffe du curé" avant tout, et de ce fait plus objectif, réfléchi...Sachant que ceci est "MA" vérité mais pas LA vérité pour autant.

L'Église ne peut pas s'acquitter quel que soit le prix !

M. Moulins-Beaufort, Monseigneur Moulins-Beaufort, chevalier de la légion d'honneur depuis le 14 juillet, n'a pas pu dire" vous devez payer pour vos crimes". Quand la journaliste lui demande pourquoi, il répond, en gros, qu'il faut qu'il étudit la question. 

Je répète que ces criminels "sont une honte pour l'humanité" et "doivent payer pour leurs crimes".

LA LOI DOIT ETRE  APPLICABLE A TOUS Y COMPRIS LES CURES ET AUTRES MEMBRES DES RELIGIONS QUELLES QU'ELLES SOIENT

Dont acte, parole à la JUSTICE, unique décisionnaire :

Procès à huis clos

En cas de procès, le tribunal peut décider que celui-ci se déroulera à huis clos, c'est-à-dire non ouvert au public.

Peines pour proposition sexuelle

L'envoi de propositions sexuelles à un mineur de moins de 15 ans via internet (via un chat, un réseau social...) est puni de 2 ans d'emprisonnement et 30 000 € d'amende.

Ces peines sont portées à de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende lorsque les propositions ont été suivies d'une rencontre.

Peines pour corruption de mineur

La corruption de mineur est punie de 5 ans de prison et 75 000 € d'amende.

La corruption de mineur effectuée via internet, dans une école, ou dans les locaux de l'administration est punie de 10 ans de prison et 100 000 € d'amende, si la victime a moins de 15 ans.

La corruption de mineur via internet est punie de 10 ans de prison et 1 000 000 € d'amende si les 2 conditions suivantes sont réunies :

  • Elle est réalisée en bande organisée
  • La victime a moins de 15 ans

Peines pour agression sexuelle

Les agressions sexuelles autres que le viol, commises sur un mineur de moins de 15 ans, sont punies de 10 ans de prison et 150 000 € d'amende.

Les peines sont plus lourdes notamment dans les cas suivants :

  • Infraction sexuelle commise par un ascendant: Personne dont on est issu : parent, grand-parent, arrière-grand-parent,... (inceste), une personne ayant autorité de droit ou de fait sur la victime ou abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions
  • Usage d'une arme
  • Infraction commise par plusieurs personnes

En cas d'agression sexuelle suite à une mise en contact de l'auteur et de la victime par internet, la peine encourue est de 10 ans de prison et 150 000 € d'amende.

En outre, une infraction sexuelle sur mineur commise à l'étranger par un Français ou une personne vivant habituellement en France est punissable par la justice française.

Peines pour atteinte sexuelle

L'atteinte sexuelle commise sur une victime mineure de moins de 15 ans est punie de 7 ans de prison et de 100 000 € d'amende.

Les peines sont plus lourdes (10 ans de prison et de 150 000 € d'amende) dans les cas suivants :

  • L'atteinte sexuelle est commise par un ascendant: Personne dont on est issu : parent, grand-parent, arrière-grand-parent,... (inceste) ou par une personne ayant autorité de droit ou de fait sur la victime, ou abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions
  • L'atteinte sexuelle est commise par plusieurs personnes (coupable ou complice)
  • L'atteinte sexuelle est commise par une personne en état d'ivresse manifeste ou sous l'emprise manifeste de produits stupéfiants
  • La victime a été mise en contact avec l’agresseur grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de communication électronique

L'atteinte sexuelle consécutive à une mise en contact de l'auteur et de la victime par internet est punie de de 20 ans de prison.

En outre, une infraction sexuelle sur mineur commise à l'étranger par un Français ou une personne vivant habituellement en France est punissable par la justice française.

Peines pour sextorsion

La sextorision est punie de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 € d'amende. La peine d'amende est portée à 1 million d'euros lorsque l'es faits ont été commis en bande organisée.

Peines pour viol

Le viol d'un mineur de moins de 15 ans est puni de 20 ans de prison.

La peine est également plus lourde lorsqu'il existe des circonstances aggravantes, comme par exemple dans les cas suivants :

  • Infraction sexuelle commise par un ascendant: Personne dont on est issu : parent, grand-parent, arrière-grand-parent,... (inceste), une personne ayant autorité de droit ou de fait sur la victime ou abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions
  • Usage d'une arme
  • Infraction commise par plusieurs personnes

En cas de viol avec une mise en contact de l'auteur et de la victime par internet, la peine encourue est de 20 ans de prison, quel que soit l'âge de la victime.

  • Nouveau
  • 12/10/2021 21:21
  • Par

Cette affaire était aussi à la une des jités de ce soir : LE SUJET !

En revanche, le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles des petits chefs et la répression syndicale du militant CGT Ahmed Berrahal qui n'a fait que son boulot de "référent", un scandale d'État qui perdure depuis bientôt huit mois, n'a jamais eu l'heur d'intéresser les médias : hors sujet, je présume.

Bon, le patriarcat en Église catholique, apostolique et romaine, c'est fait... quid des agressions sexuelles chez les musulmans ?

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous