Le «référendum d'initiative populaire», sitôt exhumé, déjà dégonflé

Par

Le « référendum d'initiative populaire » promis par François Hollande devrait être adopté le 19 novembre. Loin d'une révolution, il s'agit d'un texte ultra-verrouillé, écrit par l'ancien ministre sarkozyste Brice Hortefeux et repris tel quel par la majorité actuelle. La procédure est si restrictive qu'elle ne devrait jamais déboucher !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelle mouche l'a piqué ? Ce 3 octobre, François Hollande est en visite au Conseil constitutionnel pour les 55 ans de la Ve République. Face à un aréopage d'anciens ministres, le chef de l'État n'a pas grand-chose à annoncer. Dans son discours de 25 minutes, il a tout de même glissé une petite surprise : un « référendum d'initiative populaire » pour « mieux associer les citoyens à la vie publique ». « J'ai demandé au gouvernement de soumettre un projet au Parlement avant la fin de l'année », dit-il. L'information est reprise par de nombreux médias :