Quand la police aide le PSG à trier ses supporteurs

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

un ami de ma fille a passé son examen d'entré dans la police.

il y avait un monceau de question dont une à laquelle un de ces amis policier lui avait dit de répondre oui, non pas que cela lui donnerait l'examen mais que cela aidait ...

la question : êtes vous raciste

réponse : oui

résultat : reçu !

si vous saviez ce qu'est réellement la police française par rapport à ce que l'on vous en raconte ...

Déçu

 Vive tout ce qui peut nous prémunir contre les menaces policières contre la vie privée. Mais dans ce cas particulier, peut-être pourrait-on faire une exception qui confirme la règle.

Les "supporters" ? un ramassi de dégénérés poussés par un besoin irréprésible d'aduler qqchose.

Aristocrate?

bhaaa,  chacun son truc , les uns les urnes, les autres les stades ... quand ils ne vont pas "aduler" aux 2 endroits si les calendriers le permettent ...

Langue tirée

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Juste pour savoir, vous êtes déjà allé dans un virage de supporter une fois avant de dire ce genre de choses ?

Parceque je suis d'accord que l'effet de masse + popularité de ce sport = comportements débiles.

Mais au final, qu'est-ce qui vous gêne chez eux ? Ils crient dans une enceinte fermée, ils payent pour cela, ils sont entre potes et bien qu'avant on pouvait condamner certains actes, aujourd'hui il n'y a plus rien. Je ne vois pas ce qui vous dérange.

Mais votre vie doit être autrement plus intellectuelle pour afficher un tel mépris.

Le dégénéré vous salue bien bas. Vive la ferveur populaire!

Pour avoir longtemps connu le parc des princes, je ne regrette pas du tout la période qui précède! C'était devenu complètement dingue , des bagarres de partout , de la tension , du racisme etc...et n'oublions pas des morts, à la fin une personne censée ne pouvait plus venir au stade avec ses gosses!! Alors si la police et le club ont utilisés des methodes un peu "limites" pour mettre tous ces dingues en dehors du stade...TANT MIEUX!

Mais bien sûr! Vive la police, vive l'état policier. Les gueux et les manants, à la Bastille ou chez les fous! Place aux jeux de millionnaires surpayés. Vous ne gâcheriez pas un si beau spectacle?

Si?

Dans l'onglet prolonger :

A lire une récente enquête de So Foot qui suit de très près ce sujet depuis des années : Comment le PSG contrôle ses supporters

Vous vous énervez vite manifestement, je vais vous raconter la finale au stade de france PSG - Monaco. A priori un match tranquille vu que Monaco n'a  que peu de supporters, mais ce jour là la rivalités entre les deux tribunes étaient à un tel point que les "bastons" entre parisiens éclataient à tous les coins de rues, il fallait être en permanence sur ses gardes pour rejoindre le stade afin d'éviter les mouvements de foule. Une fois dans le stade, une relative tranquillité, à part les insultes permanentes entre les deux tribunes. Un bonheur! A la sortie, une seule envie, rentrer vite! Est-ce cela que vous voulez quand vous allez voir un match de foot avec vos enfants ? moi non!

Titicaro encore une descente de commentaires venant de personnes qui n'ont jamais mis un pied au parc des princes. ne vous inquietez pas certains s'ennervent tres vite dans le monde de MDP

Certaines personnes quand ils entendent le mot policier vomissent...

le parc des princes est redevenu un endroit frequentable avec nos enfants. Certains doivent halluciner qu'on puisse trouver un plaisir a aller voir un bon match de football en famille alors qu'il y a d'autres choses a faire. Oui une trentaine d'euros la place ca peut faire nourrir un petit peruvien pendant 10 semaines...

En tous cas merci aux forces de l'ordre et aux nouveaux dirigeants du PSG pour nous permettre de passer du bon temps en famille avec nos enfants. Ce qui n'etait absolument pas possible il y a quelques années

Le Parc etait un repere de facho aux saluts neo nazis pour le moins contestable et aux comportements d'une violence extreme...

Mais pour casser du policier les extremes se rejoignent

C'est toute l'année qu'il faut la grève du foute !

+1!

  • Nouveau
  • 06/11/2013 19:31
  • Par

Ah si les bleus pouvaient ne pas se qualifier pour le jeux du stade appelés coupe du monde.

Nous serions peinard .....

Tout a fait.

Certains ont perdu leur "dignite" en vendant leur vote ou leur "aura" dans cette mascarade.

Mascarade est encore faible car c'est un esclavagisme moderne que nous avons sous les yeux,mais les milliards font passer et taire beaucoup de personnes.

zidane et platini...................vous n'etes plus que des "fiottes".Desole mais je ne peux m'empecher. 

  • Nouveau
  • 06/11/2013 19:43
  • Par

il ne s'agit pas de foot. Il s'agit de liberté... Consternant les préjugés que l'on peut lire dans les commentaires. Après, ce sera au tour des chasseurs (on sera contents !), puis des skaters et autres adorateurs de rollers (sales jeunes de merde), puis les pêcheurs (bande de gros beaufs qu'ils sont)... C'est pathétique de penser comme ça. C'est ce qui donne cette France coupée en deux, qui se regarde en chien de faïence et qui en vient à se haïr. Or, la maréchaussée est par essence du côté des forts et des cultivés. D'où le ressentiment dont il est question dans cet article.

Dormons tranquille, ça ne regarde que des cons. pfffff

 

mepris, sectarisme,

Peut etre n'avez vous jamais vu a quoi ressemblait le parc des princes il y a quelques années...

dans ce cas vous parlez sans savoir, sinon.. c'est encore plus grave

Pas du tout R.Icard a raison.

Toujours a défendre de belles valeurs mais quand il s'agit de foot, visiblement tout le monde comprend les lois liberticides qui sont mises en place.

Ou non, même pire : l'indifférence.

Et Leg, au lieu de parler à tout bout de champ du parc des Princes, tu y es allé combien de fois sérieusement ? J'étais abonné 2 ans à l'âge de 17 ans et il n'y a jamais eu aucun danger pour les familles. Les 2% des mecs timbrés ne s'attaquaient jamais aux familles, ils se tapaient dessus la plupart du temps (malheureusement le reste du temps, c'était des attaques de facho sur des personnes de couleurs).

 

'il n'y a jamais eu aucun danger pour les familles'

Eurodisney etait meme plus dangereux que le parc Sourire a cause de tous les mickey qui y trainaient

Faut etre serieux l'ami

montrer a son gamin de 8 ans des gros bofs qui s'insultent ou se battent pour une histoire de place, des skins se croyant en 39 a Berlin, et risquer a tout moment un debordement et des consequences lourdes. Les tarés du parc ne s'attaquaient pas aux familles car il n'y en avait plus

C'est toujours le meme refrain sur les autres commentaires.

En France il existe des lois et la police est la pour les faire appliquer. Quand elle ne respecte pas la loi elle doit etre sanctionnée

Maintenant sur le fond, si empecher un 'pseudo' supporter hooligan qui a de facon repetitive eu des comportements violents de rentrer dans un stade (qui n'est pas un lieu public) c'est liberticide, ca permet a beaucoup de vrais supporters de revenir au stade.

La liberte s'arrete la ou commence celle des autres.

Depuis qu'il y a la video et qu'on a identifé ces faux supporters, depuis que les billets sont nominatifs avec verification de la carte d'identité, qu'il existe une bourse d'echange legalle pour revendre ses billets, il n'y a quasi plus de problemes.

 

 

  • Nouveau
  • 06/11/2013 20:21
  • Par

Moralité : le foot rend encore plus idiot . Abolissons le foot et tout ce qui va avec et toute pratique professionnelle du sport!

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Pour ma part je pense qu'il faut interdire:le sport,la mode, les religions,le communautarisme et tout ce qui rend les gens narcissique,imbecille et con!Pied de nez

(Les imbeciles heureux qui sont nés quelque part!) G.B Clin d'œil

 

Le foot, c'est comme la drogue: le système sécuritaire laisse s'installer une situation, qu'il qualifie de "désordre" alors qu'il l'a favorisée, puis il prend ensuite appui sur cette situation pour déployer son arsenal liberticide: fichiers, rafles, garde à vue, officine-collabos, transfert d'autorité publique aux patrons de l'industrie du sport-spectacle.

L'idéologie qui préside à tout cela se lit sans peine quand un flic expose, "naïvement", son fantasme: "pendant qu'ils sont dans un stade, on les a sous la main..."

Une oreille un peu historienne frémit en entendant cela.

Ce système, nous dit-on, n'a rien à voir avec le foot lui-même... Peut-être... mais où est-il ce "foot lui-même"?

Le foot sans corruption, sans dopage, sans flicage, sans hooligan, sans racisme, sans exploitation éhontée de main-d'oeuvre étrangère, sans incivilité urbaine???

Peut-être qu'à l'époque de Néandertal un tel foot existait...

Mais dans le monde contemporain le foot n'est qu'une caricature du système totalitaire capitaliste...

C'est effectivement une bonne chose de le montrer par un papier comme celui-ci.

Bien sûr, le foot n'est pas le seul sport-spectacle concerné...

Mais c'est quand même celui qui contribue le plus systématiquement à la structuration des territoires urbains et ruraux. Ses équipements somptuaires et dévoreurs d'espace sont partout.

Et de l'espace médiatique, dans lequel il occupe une place démesurée, engendrant des rituels de répétition sans contenu qui vident les médias sde leur signification culturelle.

C'est aussi un mensonge permanent, par lequel on nous fait croire à une activité sportive, là où il n'y a qu'un gand jeu de paris (inséparablement légaux et clandestins) et de la pub.

Il est, notamment avec la construction des grands stades, l'un des points de fixation de ces partenariats pourris-corrompus ("publics-privés"), notamment pour la construction des "grands Stades".

 

Sans compter l'image du "sport" véhiculée auprès des gosses, à qui on apprend à leur tour à pratiquer dans un esprit de compétitivité. On leur inocule ainsi l'idéologie dominante : l'important c'est d'être le meilleur, et tous les moyens sont bons pour y arriver. La violence, le racisme, c'est tout dans le même paquet cadeau pourri. Qu'est-ce que ça a à voir avec une activité épanouissante, rapprochant les joueurs dans le partage et le respect de l'autre?

Content que Mediapart mette enfin son nez dans les dérives sécuritaire liés au football.
Creusez vous ne serez pas déçu!
Je vous propose de parler de l'affaire "Casti", supporter Montpellierain qui a perdu un oeil à cause d'un tir de flash ball suite à une bavure d'un agent de la BAC.
Les policier ont d'abord voulu faire croire à une rixe entre supporter, avant de revoir leur version vu qu'ils n'y avaient eu aucune rixe... Affaire en cours...

Les supporters de football sont devenus des sous-citoyens vis à vis de la lois, nous sommes touchés par des lois anti "terroriste"... Elle a bon dos, encore et toujours cette lutte contre le terrorisme qui justifie toujours plus d'Etat policier et de privations arbitraires de libertés.
Nous ne demandons pas à être exempté de la lois, mais être traité comme tout un chacun.

Arrivé à 20 ans tu t'engages dans la police,t'as bien raison gars la france a besoin de milice !

Cette chanson de TRUST est toujours d'actualité.Dans tout les commissariats plus du tiers des personnels sont sympathisants du F.N ( de source policiére)!

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Yann Lorence, supporteur de la tribune parisienne Boulogne, est mort en mars 2010 après avoir été roué de coups par d’autres fans du Paris Saint-Germain, de la tribune Auteuil. En novembre 2006, Julien Quemener, lui aussi fan du PSG, avait été tué par un policier qui tentait de protéger un supporteur d’un club israélien poursuivi par plusieurs fans parisiens.

Contactés à de multiples reprises depuis juin 2013, ni le PSG, ni la DNLH, ni la préfecture de police de Paris n'ont donné suite à nos demandes d'entretien. Une rectification a été apportée le 6 novembre à 19h : Ben n'est pas le fondateur mais le président de Brigade Paris.