Messages racistes sur WhatsApp : cinq ex-policiers condamnés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Révoqués ou licenciés de la police nationale à l’été 2020 après la révélation de leurs échanges racistes, antisémites, sexistes et homophobes sur WhatsApp, cinq ex-policiers ont été condamnés vendredi à des peines de 150 à 1 000 euros d’amende pour « injures non publiques » par le tribunal de police d’Évreux. Ils devront en outre indemniser deux victimes – Alex et Victoria, des policiers visés par leurs injures – et verser un euro de dommages et intérêts à SOS Racisme et au Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap).