Pour Benoît Hamon, le PS doit «incarner l'opposition auprès de ceux qui protestent»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Benoît Hamon et son parler clair, sans s'énerver, hors des passions, avec quelques pistes, mais sans s'illusionner (ce pragmatisme que Sarkozy prône, mais vu du côté de la gauche dont il continue à se réclamer, quels que soient les sarcasmes de tous bords comme quoi la gauche serait ringarde à présent) : Hamon balaie l'angélisme de Ségolène Royal et polit le côté brut de décoffrage de Martine Aubry : agréable à regarder et à écouter, certes. Mais le contenu de son discours y est pour une large part, il étudie la conjoncture et propose des alternatives !... En restant sobre, lui-même, on ne sent pas la grosse campagne de communication derrière avec ses numéros de cirque... Comme il est le seul à "donner un peu d'oxygène" après ce calamiteux mais révélateur Congrès de Reims, il incarnerait facilement le chef de file des nouveaux socialistes possibles, sans être le seul, mais enfin il est bien placé. Car sinon quel avenir socialiste, surplace des deux tendances à 50/50, il faut bien que quelqu'un émerge, qui sera forcément plutôt d'un camp que de l'autre... Porte-paroles de Martine Aubry ? Ce serait un bon créneau pour lui au stade où en sont les guerriers du PS.
Mettre en première position quelqu'un qui a réuni 19% des suffrages sur sa motion? C'est vraiment de la pensée groupusculaire, excusez-moi. Je ne comprends pas le raisonnement.
Faire du neuf avec des vieilles idées éculées, voilà ce qui transpire de cet entretien. Si c'est cela la rénovation et la nouvelle génération au PS, la droite peut dormir tranquille. Bayrou a maintenant un boulevard devant lui.
19 , 32 , 27 ou meme 38 on est loin de 51, donc meme les autres n ont, c est sur, aucune unanimite, donc pourquoi PAS lui , et pourquoi quelqu un d autre?
ben, désolé de vous le dire, mais il faut suivre autre chose que la nomination de Monsieur Criiise du non moins monsieur sarkozy Vous répondez à un message, qui est cependant très clair: - Hamon fait 18 %, il s'allie avec Aubry (Royale qui se croît Reine de la France ne s'allie avec personne, c'est moi ou rien..) - résultat non pas un 50/50 (car normalement on aurait du dégager toutes les suffrages exprimés de la Guadeloupe ou la Martinique je ne sais plus, soit 1000 voix favorables à Royale, car on retrouve dans les pv de vote à peu près 300 signatures identiques, pas mal disent avoir voté par téléphone..un vrai délire) - de toute manière Royale a perdu (une voix suffit.) - Royale ne sait pas gagner (deux gamelles déjà) mais en plus elle ne sait pas perdre.. Il lui reste une solution : torpiller ce que les autres souhaitent construire. Mais elle aurait tort de confondre son ex-compagnon, politiquement, avec Martine Aubry. Là on change de pointure. Il est donc logique de B Hamon figure dans l'équipe actuelle...De plus est est talentueux, et ne passe pas ses journées chez les couturiers pour choisir ses tenues....et il n'a pas besoin d'un ancien participant aux guignols de l'info pour qu'on lui suggère des slogans... Lui au moins, il pense. Quand au pauvre Monsieur Peillon, non je ne ferai pas le jeu de mot...Je passe.
vous confondez un scrutin présidentiel et le fonctionnement du parti socialiste..(les alliances existent) Mais on peut tout de même rappeler le fait d'arme de Madame Royale: 1 perdre une élection présidentielle imperdable 2 score 47 % à ces présidentielles..le sourire avec 3 elle a perdu l'élection au poste de première séerétaire du parti socialiste quand bien même vous souligneriez que les alliances bon, hop par le fenêtre, souvenez vous que sarkozy (sans majuscule) construit, produit, et applique.. un programme sécuritaire calqué sur l'extrême droite. Une alliance intellectuelle en quelque sorte...et question alliance je ne parle de la bague de Madame dati (sans majuscule également)
C'est drole , vous utilisez la forme d'argumentaire des opposants de droite que je cotoient .. un zeste de jugement de valeur dégradant pour la personne "royale qui se croit reine de france" , plusieurs zestes d informations fausses " 300 signatures identiques" "" SR passant ses journées chez le couturier " , un zeste de sexisme de bas étage " c'est un homme qui suggère ses slognas à Ségolène Royal" et le reste de raisonnement tordu à souhait ..
ça n'est pas tout à fait l'image qu'il donnait au Grand Journal de Canal+ ! pas une pique d'humour, et un brin de vulgarité. Personne n'est obligé de faire son show sur Canal, mais il vaut mieux savoir sourire si on y va. Il se sera dévoilé… mais il reste joli garçon, je vous le concède.
  • Nouveau
  • 05/12/2008 22:22
  • Par
Bonjour, Martine Aubry vient de signer le Manifeste du Parti socialiste européen, programme dudit parti en vue des élections européennes futures, favorable au traité de Lisbonne qui rappelons-le est la base de l'Europe libérale. Un traité qui, entre autres, ne limite pas la liberté des capitaux, n'interdit pas les paradis fiscaux mais interdit toute harmonisation fiscale et sociale. Quand on connait par ailleurs les résultats des politiques menées par les "alliés" de Madame Aubry dans leurs différents pays ,on peut vraiment être très très perplexe sur l'ancrage à gauche du PS aperçu par Benoit Hamon. "...un moratoire sur les libéralisations en Europe. Mais ça, je suis quand même lucide, on ne l'obtiendra pas." Sûrement pas avec ceux qui n'ont eu de cesse de dire oui à cette Europe-là, c'est sûr ! Cordialement.
Illustration parfaite, merci Lézard, des incohérences d'idéologues qui se veulent plus blancs que les autres, et qui sont prêts à tous les compromis pour arriver dans la lumière. Franchement, au moins avec Ségolène, on parlait d'idéal, et on ne se cachait pas le sexe en faisant croire qu'on ne cherchait pas le pouvoir. Après, il faudra que Benoît Hamon nous explique comment on conquiert le pouvoir dans la Vème République avec une stratégie adaptée à la VIème? Avant de changer les choses, il faut bien arriver aux commandes...Tel que c'est parti, c'est pas demain.
@ seveg Apparemment, et si l'on comprend bien ce pensum, ce que cherche B.Hamon pour le moment ce n'est pas l'accès au pouvoir national, c'est le pouvoir à l'intérieur du PS. Il ne s'adresse qu'aux apparatchicks qui peuvent le faire roi. Le reste, il s'en tape.
@lézard Il est temps de réaliser que le traité de Lisbonne est en état de coma dépassé. On n'en a pas parlé à Reims, et c'est tant mieux. Il y a mieux à faire si on veut vraiment combattre les partis libéraux dans les institutions européennes. Voir 2009 c'est tout de suite
Elle signe cela cinq minutes après un discours de gauche lors du congrès! Comment se fait-il que ce parti est de loin le premier parti de la gauche française? Les gens de gauche en France sont-ils des aveugles, des lâches ou des complices, ou encore le simple syndicat des fonctionnaires? L'attitude des gauches françaises devant Hitler a été extraordinairement médiocre. Aujourd'hui, rien n'a changé, ce sont les mêmes rêves d'Europe comme en 1924, les mêmes comportements médiocres comme en 1936 ou méprisables comme en 1940 où le PS choisit Pétain, le PC Staline, l'extrême-gauche, ai-je lu, la neutralité entre Hitler et la République. Plutôt que de tenir compte de l'immensité de notre médiocrité passée pour décider d'aller vers le courage et l'intelligence, nous avons repris le même comportement. Le rêve d'Europe, la médiocrité face au libéralisme, le rêve d'une autre Europe ou d'une République mondiale et l'impréparation totale face aux futurs maîtres du monde, la Chine et l'Inde. La gauche et la droite des années trente ne portaient que des discours creux, aujourd'hui, rien n'a changé, il n'existera demain que deux partis politiques, ceux qui voudront se coucher devant la Chine et l'Inde et ceux qui ne le voudront pas, les soumis et les résistants. Comme dans les années trente, la grande alliance des médiocres va nous mener à la catastrophe. Nous ne nous sommes pas alors redressés tous seuls, quand le PS-Modem-Ump auront autorisé la Chine et l'Inde a détruire toute notre industrie, comment allons-nous faire demain, dans cette Europe de vieux? La vision romantique de "La France se redresse toujours juste avant de sombrer" est dangereuse car elle favorise la passivité. Il n'est quand même pas difficile de construire un mouvement politique digne de ce nom qui sort de l'anonnement généralisé. La LCR réussit à avoir une représentation nationale avec 3 500 militants. Il ne doit quand même pas être impossible de regrouper 10 000 guguss et gugussettes réalistes et humanistes, bordel de merde! Si je dis n'importe quoi, il suffit de quelques phrases pour démontrer l'étendue de ma stupidité, l'insulte sans argument est un aveu de faiblesse et l'insulte anonyme, une démonstration de lâcheté. Je crois être ouvert au débat.
.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20081205.OBS4114/ps__le_camp_royal_ne_votera_pas_pour_la_nouvelle_direct.html
vous pourriez au moins Pénélope, nous indiquer succinctement le fond de votre pensée avant de nous proposer un lien avec le Nouvel Obs ou de Désir d'avenir auquel vous avez adhéré...
Je l'ai suffisamment fait ces derniers mois. Mon souci, aujourd'hui, est de fournir au lecteur des liens afin qu'il soit informé le plus largement possible et se fasse sa propre opinion.
Je vous en remercie, car à mélanger intimement prise de position et information pure, on ne sait plus où l'on en est. D'ailleurs à quand un reportage de fond sur ce qui s'est passé ET joué au sein du PS lors de l'élection du premier secrétaire. Quels étaient les vrais enjeux derrière les conflits de personnes, hors propos discriminants jeunes contre anciens (comme si la pertinence d'une pensée avait avoir avec l'âge de celui qui l'émet). Nous avons été débordé d'informations événementielles, la rédaction journalistique sur le nombre de chiens écrasés sur la figure de l'autre, ne constitue pas une information réelle.
  • Nouveau
  • 05/12/2008 22:51
  • Par
C'est un personnage superficiel et opportuniste. Regardez l'équipe de Ségolène Royal avec Peillon, Valls, Dray, Assouline, Bathaux, Belkacem, Fillipetti etc.. vous verrez que cette équipe est relativement jeune (avec des anciens experts certes) alors que Aubry conjuguent majoritairement des mercenaires vieilles lunes et que Hamon est soutenu par Emmanuelli et Leinemann..Cherchez l'erreur..Quant à la politique dans la rue avec les syndicats alors qu'on émarge à près de 7.000 euros mensuels, excusez ! Porte parole des faux culs avec son flingeur Hammadi à côté.. Si c'est ça l'avenir..
un peu de patience, avant de passer à l'insulte;..
Afin de soutenir la thèse développée par hubert (je n'y vois pas d'insulte par ailleurs), il est intéressant de prendre connaissance du dessous de alliances qui ont amenées Aubry à la tête du PS. L'article est publié par le Nouvel Observateur et peut être consulté au lien suivant http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2300/articles/a389887-aubry__le_temps_des_parrains.html Il retrace toutes les alliances qui se sont nouées en arrière plan entre Paris et Marrakec hentre Fabius, DSK et enfin Delanoë, pour faire barrage à Royal. Un vrai thriller.........
simple...il y a des mentalités de gauche...et des mentalités centre qui ne représentent rien (toute l'équipe Royale) je concède volontiers qu'Aubry, au niveau européen..là il y a du progrès à faire..sur l'Europe souhaitable (peut être que papa Delors parle encore trop...) .Leinemann a fournit et travailler rudement sur le logement social...Emmanuelli? il dit "barre à gauche" il l'a toujours dit...
  • Nouveau
  • 06/12/2008 00:21
  • Par
Le résultat du congrès socialiste de Reims signerait "un déplacement du centre de gravité du parti vers la gauche". Les dents m'en tombent ! Vous plaisantez, monsieur Hamon ? Ou nous prenez-vous vraiment pour des imbéciles ?
  • Nouveau
  • 06/12/2008 00:24
  • Par
Hammadi justement, ce proche de Hollande, moi qui suis loin de ces querelles, il m'aurait semblé que comme troisième choix, il aurait été beaucoup plus intéressant que Hamon qui a le charisme d'un ectoplasme. Hammadi parle franc, déborde d'énergie, et aurait pu rallier à lui, mais le PS toujours très bon dans les leçons qu'il se donne constamment à lui même et les promesses qu'il dit qu'il tiendra un jour, a dû trouver trop osé de choisir la diversité en 2008. Alors, on a toujours les vieux discours, Hamon qui parle des candidats alors que c'étaient des candidates, qui dit qu'il y a de l'hypocrisie alors que son discours en est plein, qui ne parle que par des formules qui commencent par : il faut , il nous faut, on doit ... et qui propose des interventions formidables du futur PS rénové à l'Assemblée Nationale au moment où la réforme de l'audiovisuel s'y vote en l'absence des députés PS et que le président de la République a les coudées franches faute d'une opposition courageuse.
Si le Président de la République a les coudées franches, c'est que 53% des électeurs (trices) l'ont élu avec une Assemblée Nationale de godillots. Ses amis du Fouquets du CAC 40 contrôlent les médias, les instituts de sondages avec Laurence Parisot, Présidente du Medef. ..
"«On n'est pas dans une logique de débauchage, ça ne ferait que les froisser et les radicaliser», confie-t-on dans l'entourage d'Aubry " Ce n'est pas ce dit l'équipe Royal : Conférence de Presse de V. Peillon et M. Valls vendredi 5/12 http://www.dailymotion.com/video/x7mtq9_confrence-de-presse-de-vincent-peil_news
avec amusement je vous le dit...prendre ce que Le Monsieur Peillon, (aux ordres de Madame dite Royale..) il faut comprendre...il se voyait délégué par la dite Madame Royale...et là ..plouf..il va devoir patienter..on comprend que son égo en prenne un coup..qu'il progresse et on verra plus tard..il a un destin à la Rocard, je veux dire se planter toujours et tout le temps..et quand je sais qu'il a été prof de philo, çà me fait froid dans le dos...misère de la pensée..Mais il reste une solution entre "peillon" et "em......." je n'y vois que des avantages... alors Walls..là j'y vais tout de go : Walls-dingue comme du reste son homonyme phonétique de Charlie Hebdo...
Moi, j'attends les premiers sondages pour les européennes.Cela validera ou non l'organisation du PS.
  • Nouveau
  • 06/12/2008 06:57
  • Par
il me semble qu'il y a un "gauchisme" dans la conception du Ps d'Hamon qui résume son ancrage à gauche par "retrouver la rue" ; je ne vois pas en quoi la participation du PS à des défilés augmentera sa crédibilité ou renforcera ses analyses : c'est un peu court et c'est surtout du sous-Besancenot . etre un parti de gauche ne signifie pas une action de type FNSEA, il y a des paysans pour cela et la rue est autant à droite qu'à gauche ; c'est même assez ridicule quand on voit que l'action poltique passe autant par le web que par les medias traditionnells et que l'on va vers des combats semblables à ceux d'Obama sur le web. L'archaisme des méthodes montre l'absence de réflexion sur la prise du pouvoir et surtout cet ouvrièrisme latent , ce sous-Pc dans le Ps dont rêve tous les apparatchiks des MJS passsés par l'UNEF qui ne sont que des variantes de gauche de l'UMp Science Po. triste décadence des idées, archaismes à tous les niveaux ; quant au calme du propos, c'est celui d'un commissaire politique .
Le PS fait le coup de la droite avec le traité constitutionnel : on ne tient pas compte du résultat du vote et on envoie un grand coup de mépris aux électeurs. Bel exemple de démocratie que personnellement je trouve très inquiétant en ce qu'il révèle des pratiques finalement similaires entre politiques de la droite actuelle et politiques de ceux qui prétendent restaurer la gauche au PS. Il ne suffit pas de crier à gauche toute, non au Modem, tous aux manifs en évitant les sujets qui fâchent entre clans ponctuellement unis, pour bâtir un programme crédible et Hamon qui claironne avec autant de suffisance un prétendu ancrage à gauche retrouvé grâce à l'éviction du courant qui a été donné comme majoritaire par les militants ne montre que la "vitalité" de l'appareil, ce qui est somme toute relativement désespérant.
Majoritaire avec 29% sur le vote des Motions et le soutien, pour combien de temps, de Gérard Collomb, de Guérini..., vous refaites l'histoire Nelly BOUSQUET..., un peu d'objectivité.
@ Laurent Desvignes Majoritaire, Martine Aubry, avec ses 102 voix d'avance et le soutien, pour combien de temps, de la carpe Delanoé et du lapin Hamon ? Vous nous prenez pour des imbéciles, Laurent DESVIGNES, un peu d'objectivité.
  • Nouveau
  • 06/12/2008 10:12
  • Par
BH, l'éléphanteau est devenu éléphant .C'est pur apparatchik,passé du rocardisme (mais oui, !) au jospinisme , puis faisant un détour à la faveur de la crise à la gauche du parti après avoir été au NPS .... comme renouveau on fait mieux! Le PS tel qu'il est représenté actuellement par cet attelage hétéroclite qui va de Delanoe à Hamon n'ira pas loin....n'en déplaise à Médiapart qui leur fait la part belle !
  • Nouveau
  • 06/12/2008 10:12
  • Par
BH, l'éléphanteau est devenu éléphant .C'est pur apparatchik,passé du rocardisme (mais oui, !) au jospinisme , puis faisant un détour à la faveur de la crise à la gauche du parti après avoir été au NPS .... comme renouveau on fait mieux! Le PS tel qu'il est représenté actuellement par cet attelage hétéroclite qui va de Delanoe à Hamon n'ira pas loin....n'en déplaise à Médiapart qui leur fait la part belle !
  • Nouveau
  • 06/12/2008 10:21
  • Par
Avec19% (avec les amis de Melanchon) , Hamont ne pense qu'à critiquer Ségolène Royal, je pense qu'il devrait se poser la question sur les prochaines échéances européennes avec ce mariage des "carpes et des lapins" pour parler Europe . Nous allons voir si ce clan anti-ségo va tenir longtemps... on a bien vu avec la composition du bureau national Emmannuelli te seras d'un grand secours et bon courage pour travailler avec tes "amis"
  • Nouveau
  • 06/12/2008 10:22
  • Par
Cerné entre les aspirants supplétifs du modem et les impotents de l'ultra-gauche, le PS est mort dit-on ! Mais les électeurs de la Gironde ne le savaient pas ! Madame peneloppe svp, vite un lien vers Le Monde pour les électeurs de Reims merci.
Oui, on a bien compris que tout article touchant au PS devrait pour certains lecteurs ne donner que leurs thèses sur la légitimité de l'équipe dirigeante. Ce serait par contre très répétitif. Si l'équipe dirigeante avait été celle de Royal, je ne doute pas que nous aurions eu des articles consacrés à Valls ou Peillon.
A propos de part, belle ou pas, quant à moi je remercie Mediapart de me donner à lire des articles où je peux me faire ma propre opinion sur les nouvelles figures de l'équipe dirigeante du PS. Oui, Benoît Hamon et David Lebon, dans ces articles récents, ressemblent à des bureaucrates pur jus, que ce soit dans leurs façons de manier le langage ou dans leur parcours. Mais encore faut-il leur donner la parole en les faisant retracer leur parcours pour pouvoir l'analyser.
Certains commentaires complètent utilement les articles. Il se dessine qu'une enquête sur le fonctionnement du MJS comme "pépinière de futurs bureaucrates" serait fort intéressante. Pour moi j'attendrai avec curiosité une telle enquête pour voir l'éventail des personnalités, animant des courants, passées par le MJS, l'UNEF, etc. Plus précisément : à quoi toutes ces personnalités ont-elle consacrées leur temps militant, dans ces instances-là ?
Le MJS, l'UNEF.... sont effectivement des pépinières de militants ou dirigeants du PS. En d'autres temps, la JAC a été lé pépinière des Jeunes Agricuteurs qui prirent la Direction de la FNSEA, avant de se retrouver Ministre de l'Agricuture de Jacques Chirac, la JEC et la JOC a été la pépinière de la CFTC avant sa transformation en CFDT et de devenir des Rocardiens au PS...
Cette interview est utile pour constater l'hypocrisie...de Mr Hamon, lui qui dénonce ce qui serait un discours "hypocrite": des expressions sorties de leur contexte, des soutiens de S Royal, protestant contre un vote illégitime!!! J' y vois plutôt une mise à la lumière de pratiques indignes, une sortie de l' hypocrisie ! N' importe quel politique honnète réclamerait de recommencer le vote. Il parait que ces pratiques, au PS, sont courantes depuis des lustres... et Mr Hamon, en guise de changement, en bénéficie, et trouve cela normal. Pour un "jeune", qui a déjà été conseiller de Jospin et de M Aubry, quand ils étaient au gouvernement, et qui prétend vouloir rénover, il est déjà bien CORROMPU !! (encore un mot "hypocrite", sans doute).
Corrompu, Josie, un peu de mesure. S'il a déjà travaillé avec Jospin et au cabinet de Martine Aubry, c'est parce qu'il est intelligent et brillant et pourquoi "corrompu"? Au moins, vous avez la certitude, qu'avec Benoît Hamon, à la différence de Sarkozy, du patron de Taser ou de Free et d'autres patrons voyous susceptibles, il ne déposera pas une un plainte en diffamation avec une arrestation au petit matin pour vous conduire chez le juge d'instruction ou il ne vous assignera pas au TGI pour vous réclamer 150.000 € de dommages et intérêts. Ce qui vous ferais réfléchir à deux fois avant de proférer des injures. Il y a aussi, la charte de Médiapart à respecter.
  • Nouveau
  • 06/12/2008 13:44
  • Par
Et ben, avec ce type de commentaires, faut pas s'étonner que le peuple considère les militants comme des gens à ne surtout pas fréquenter. Des guéguerreux bas-de-plafond, enfermés dans leurs certitudes, incapables de voir plus loin que le courant qu'ils prétendent défendre, sans arguments, sans vision... . C'est aussi à cause de cette attitude que le PS sombre...
En ce qui me concerne, la liste des Verts aux Européennes va certainement me séduire beaucoup plus que celle de Martine Aubry...
Vous l'avez déjà dit François Serdais, c'est votre droit...
Bonjour François, Dans ce cas pourquoi ne pas aller voir le manifeste de cette liste (et le signer ? ) :-) http://www.europeecologie.fr/manifeste les écologistes semblent effectivement sur une voie intéressante : un encrage a gauche maintenu, une cohérence intellectuelle qui est en plus en phase avec l'époque et un fonctionnement interne plus propice à l'efficacité.
Si, le Sage n'accompagne pas le Prince, le monde souffre.
Résumé du vote interne de samedi matin au PS "Ambiance tendue entre Aubrystes et Royalistes au Conseil National du 6 décembre" http://www.segoleneparis.fr/node/5677 Le blog de Thomas L.: http://www.segoleneroyal2007.net/article-25512976.html
Vous revenez à vos liens, ceux de Ségolène. Ségolène a raté , heureusement, son OPA sur le PS et elle ne le digère pas....
Cette vision de type "match de foot" que vous donnez à travers ce commentaire, cher Laurent Desvignes, n'est hélas pas très argumentée...
Je viens de lire l'ensemble des commentaires qui ont fait suite à l'article sur Benoit Hamon. Je ne comprends pas trop la critique visant le fait que celui-ci est le poulain d'Henri Emmanuelli, en politique ne sont-ils pas tous un moment ou un autre le Poulain de quelqu'un surtout avant de pouvoir marcher seul(e)
Nous avons bien compris que Martine Aubry souhaite un parti de Militants ayant une vraie culture politique, et non pas de militants Star'Ac qui pourraient prendre la poudre d'escampette pour des raisons encore inconnuse. Mais bon, il est vrai que cette culture politique s'acquière avec le temps, nous ne naissons pas avec. Je pourrais donc dire que Martine Aubry c'est "aujourd'hui et maintenant" et Ségolène Royal c'est "Demain"
J'ai eu l'occasion de voir Benoit Hamon (à plusieurs reprises) débattre avec des personnalités de l'UMP, et j'avoue avoir été surpris et heureux de voir quelqu'un comme RECOMPLEXER cette Droite arrogante. Bravo Benoit Hamon, la tambouille interne au PS ne me regarde pas je suis un Pro-Besancenot, mais cela fait chaud au coeur de voir que ce parti revienne à son point d'ancrage originel...
A Suivre
Ah oui j'avais bien lu "militants" Star Ac , en d'autre temps Henri Weber avait parle de militants hors sol (interview dans le Monde ), je l'avais interpelle a ce sujet et à l'entendre je n'avais pas compris . Bon les militants Star Ac et hors sol sont sans doute ceux qui ont rejoint le PS avant les primaires au presidentielles se sentant impliques par les echecs repetitifs a faire elire un candidat de gauche . Alors ainsi il faut faire le distingo entre les militants a 2 balles par rapport aux purs? Il faut dire que payer plus que 20 euros pour un parti qui est condamne a 8 Meuros d'amende pour ne pas respecter la parite n'est guere tentant! Dites moi les purs que connaissez vous du monde du travail ? Combien de fois avez vous a subir des plans sociaux et vous ete vous mis en greve ? combien de fois vous avez change d'entreprise ? Avez vous ete au chomage en recherche d'emploi? Alors arreter de me bassiner avec votre purete d'issus des appareils avec une "vraie culture politique"
Tout à fait d'accord, on en a assez de ces gens de gauche, qui se permettent de décréter des brevets de bons socialistes. Hamon veut retourner dans la rue, on ne l'a pas attendu. la campagne de Ségolène en 2006/2007 s'est faite à la rencotre des gens modestes, des gens de banlieues, de la France métissée (Aubry faisant un complexe là dessus parle maintenant des couleurs de la France, elle doit le dire avec la bouche en cul-de-poule, car ça doit l'écorcher). Et encore récemment au Zénith, Royal a su rencontrer ces français que la gauche caviar avait oublié. Ca a fait marré les apparatchiks de la vrai culture politique. Ont-ils si peur du peuple ??
les variables sont: 1-Les contextes politiques et economiques sont tels qu'une opposition forte et structuree est necessaire pour contre balancer les errances autoritaires de la presidence actuelle 2-les partis politques sont de facto des machines a faire elire les presidents 3-En faisant abstraction de l'UMP pour qui ce mode est avere ,le PS malgre son titre de socialiste privilegie de fait les ambitions personnelles de quelques caciques tout en declarant situer sa priorite dans le contexte social . La derniere mise a l'ecart des responsabilites de l'equipe Royal Peillon n'est que la manifestation du devoiement du PS 4- Royal se situe dans une approche presidentiable comme DSK et quelques autres au PS. Quel est son interet de rester dans cette barque ?
Parce que Ségolène a besoin de prendre le contrôle du PS pour avoir une chance d'être une présidentiable, Claude Lagarde... le reste, c'est bien le cadet de ses soucis.
Comme dit l'autre la messe est dite (ite missa est) . La demonstration du tss n'est plus a faire
Les intentions de autres (ceux derrière Aubry) seraient-elles différentes ? Je vous suggère de lire le thriller Aubry , le temps des parrains : L'article est publié par le Nouvel Observateur et peut être consulté au lien suivant http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2300/articles/a389887-aubry__le_temps_des_parrains.html
J'irai même plus loin : le pharisianisme a encore frappé, durement. Selon sa culture, il y a la version maffieuse décrite par le Nouvel Obs' ci-dessous.
C'est parce que Ségolène a besoin de prendre le contrôle du PS pour avoir une chance d'être une présidentiable... Claude Lagarde.
à Laurent DESVIGNES (16 h 22) . Je ne pense pas que Josie accusait Hamon de corruption vénale. Tout le monde a compris qu'elle le soupçonnait fortement de corruption politique. Tout professionnel de la politique a le souci à la fois de sa carrière et du bien de l'Etat à travers l'idée qu'il s'en fait. Simplement pour certains la deuxième chose est la fin et la première le moyen; pour beaucoup c'est l'inverse, et la poursuite du moyen devient très vite la fin. Chez les apparatchiks, cette évolution est très rapide. Elle semble accélérée quand on passe par l'"école du vice", alias la "pisciculture des piranhas." D'où une certaine méfiance des militants, analogue à celle que développent les Français à l'égard des politiciens anciens élèves de l'ENA, et peut-être parfois injuste, elle aussi. Une bonne mesure contre cela est le non-cumul, et la limitation dans le temps, des mandats. Ne croyez-vous pas ? . au même (16 h 40) . Il n'est pas sûr que SR ait besoin de contrôler le PS tout de suite. Les choses viennent en leur temps. Quant à être " présidentiable ", ne l'est-elle pas déjà depuis deux ans ? Qui d'autre voyez-vous ? Cambadélis n'a pas encore évincé Aubry, que je sache, pour pouvoir se poser en prétendant (patience, ça va venir). Et à part lui, non, je ne vois personne qui ait la carrure. Sarkozy est coriace, vous savez.
Mais si voyons... Laurent Desvigne doit espérer Lionel Jospin... non ?
"Le point sur les roses" Dossier de Rue89 http://www.rue89.com/blog-ps/2008/12/06/royal-prefere-lopposition-interne-a-une-alliance-avec-aubry
On ressemble à un parti de gouvernement, même quand on est dans l'opposition C'est tout à fait exact. Le PS s'est considérablement embourgeoisé et il fait comme s'il était toujours au pouvoir. Peut être parce qu'il a eu du mal à passer d'une culture d'opposition à une culture de gouvernement, il s'accroche à cette dernière de peur d'avoir toutes les difficultés à la retrouver ?
à Somni . Une opposition digne de ce nom devrait être capable à tout moment d'expliquer aux électeurs ce qu'elle ferait si , par hypothèse, elle se trouvait tout d'un coup au pouvoir. Elle doit rendre son programme à la fois crédible et désirable (au moins aussi crédible et plus désirable que l'action gouvernementale).
Et voilà ! Maintenant, on est tranquille pour trois ans.» Mardi 25 novembre à la sortie de la Mutualité, Henri Weber a le sourire radieux et le verbe laconique. P C'est pas lui qui s'est marie au Cirque d'hiver avec 800 invites (droite et gauche confondus) l'an dernier? http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1007085&clef=ARC-TRK-D_01
  • Nouveau
  • 06/12/2008 18:41
  • Par
Avec une élection aux second tour où officiellement Aubry l'emporte de 104 voix seulement ,il aurait été plus démocratique pour un parti qui le chante à tout va d'avoir un comité central homogène des deux listes Aubry et Ségo voir aussi des représentants des autres listes. Mais le PS est dans l'art de décevoir ( Tous sauf Ségo!)et semble bien parti pour continuer pour au moins 3 trois années de plus. Sarko au moins pourra dormir sur ses deux oreilles de ce côté là.
Tous ces commentaires m'amusent. Car il y a tellement d'hypocrisie dans toutes ces manoeuvres, tellement de haine rentrée. . Voici Martine Aubry qui explique pourquoi elle fait alliance avec le Mouvement Démocrate dans sa bonne ville de Lille... . http://www.dailymotion.com/video/x4oevq_aubryaccord-politique-avec-le-modem_news . http://www.dailymotion.com/video/x4ocgp_lilleaubry-et-le-modem-sallient_politics . Et après, pour être élue, elle affirme le contraire. . Question crédibilité, on repassera. . Et on voudrait confier les commandes d'un pays à une personne pareille ?
Je vois que le débat d'idée au PS continue à faire rage, même chez les militants...Ce parti est décidément bien moribond.
A Laurent Desvignes : Coyez-vous qu'avoir travaillé aux cabinets de L. Jospin et M. Aubry fait de B. Hamon en fait automatiquement un être brillant ? J'ai eu un immense respect pour L. Jospin en son temps. Son ego lui a fait perdre des élections imperdables en 2002 et la situation actuelle du PS résulte à 90% de sa faute grave d'abandon (puis pseudo retour) de la politique. L. Jospin a fait plus de mal à la gauche française que N. Sarkozy lui-même avec sa vraie-fausse ouverture. A François Serdais : Décidément souvent d'accord avec vos commentaires. Electeur socialiste depuis toujours (sauf le piteux épisode de 2002), la liste verte aura ma voix aux Européennes. Commentaire général : La direction du PS vient d'oublier sur le bord du chemin 50% de ses militants et sans doute encore plus de sympathisants. Bizarre pour le parti soit disant le plus démocratique de France ! Des lendemains douloureux se préparent. A croire que ce parti n'a plus vocation à gouverner qu'au niveau local, puisqu'il n'y a dans le PS canal historique d'aujourd'hui AUCUNE pointure capable de tenir tête à N. Sarkozy (M. Aubry, B. Hamon, A. Montebourg soutenus par des élephants plus près de la fin de carrière que de leurs débuts fougueux sous Mitterrand, ça ne pèse pas bien lourd !). Le seul recours, S. Royal....
  • Nouveau
  • 06/12/2008 19:51
  • Par
Ce qui était visible dans le texte même de la motion D se confirme donc. Confusion, exclusion, refermement sur soi-même. La"majorité" du PS, et malheureusement Benoit Hamon, ont choisi la stratégie de l'échec. 1995, 2002, 2007 et maintenant 2012 ? Les luttes politiques devront trouver d'autres voies et d'autres outils. Le PS est mort.
Le PS, comme chacun d'entre nous, n'a jamais été aussi près de sa mort, mais n'en sera jamais plus aussi loin. Je continue à penser que la très courte "victoire" des TSS ne sera pas durable. La "minorité" vient de leur jouer un tour de cochon en refusant les strapontins et en les laissant en tête à tête avec eux-mêmes. Les militants de la base, tous courants confondus, vont exiger du mouvement, des preuves d'existence. Le repos éternel est donc remis à plus tard.
  • Nouveau
  • 06/12/2008 20:10
  • Par
L'acharnement thérapeutique serait nuisible et conduirait à l'échec global de la gauche. Le PS est à tuer. Les élections européennes doivent permettre d'enfoncer le premier clou sur le cercueil.
Thierry est sévère mais lucide. Le PS vient de faire une faute très grave en refusant que les personnes les plus modestes puissent adhérer au Parti. Cela dénote un mépris terrible à l'égard du "peuple", dont ledit peuple (et ceux qui en sont solidaires) se souviendront...Tout ça parce que, dans l'esprit de ces "élites", le peuple est manipulable par des gourous, contrairement aux autres, qui sont, comme chacun le sait, conscients et clairvoyants. Venant de gens qui se prétendent les "plus à gauche du PS", c'est incroyablement violent. Il est certain que beaucoup d'électeurs ne voteront plus pour un tel Parti du Mépris.
Juste sur le premier point que vous soulevez, Art Monika... Est-ce vraiment le coût de la cotisation qui retient les plus modestes d'adhérer? Les cotisations à prix cassés, je me demande si c'est la solution. Cela ne donnera pas nécessairement l'envie de militer, juste de désigner un candidat ou d’intervenir quand cela "compte", lors d’un congrès. Pour caricaturer, à 20€, si cela n'est pas suivi d'un réel engagement, les moins modestes peuvent facilement être multicartes.
Voilà une remarque type de pharisianisme...
Comme vous y allez, Peneloppe! Déjà "égaré du ciboulot" ... maintenant "pharisien"? Même pas vrai! C'est comme si, moi, je vous qualifiais de "jauressienne". Je n'en ai aucunement l'intention;:)) Si la proposition était de calculer le montant des cotisations en fonction du revenu (mais ne l'est-il pas déjà?) ou de revoir le barême pour facilité l'adhésion des plus modestes, je suis prêt à éditer mon commentaire. Sinon, je le maintiens en l'état. Vous aurez probablement deviné que mes sympathies vont ailleurs qu'au PS, mais je ne tire pas à vue sur tout ce qui en vient. Je suis même prêt reconnaître que certaines critiques de Ségolène Royal, quand elles traitent uniquement de la forme, sentent le machisme (de là à estimer que le rassemblement du Zénith était l'équivalent de la fête de l’Huma, non!). Mais cela, on pourrait également le dire à propos de certaines critiques de Martine Aubry. Donc…
Michel93, En fait j'ai atteint le seuil de tolérance sur les histoires internes au PS et ne souhaite plus m'en mêler. Ces magouilles et procès d'intention inlassablement répétés sont désespérants, face au rouleau-compresseur sarkozyste. Il n'y a rien à en tirer.
à Thierry Ternisien et Art Monika . M'apprêtant à voter écolo aux européennes, j'aurais mauvaise grâce à refuser un "premier clou sur le cercueil", mais je ne crois pas que le cadavre sera dedans . La direction du PS a gâché très bêtement une occasion de transformation du parti, mais celui-ci reste, si mal parti qu'il soit ("le pire... à l'exception de tous les autres"), le seul à même de défendre, même timidement, même maladroitement, la régulation à gauche de l'économie de marché. . Une moitié du parti semble acquise au changement en sachant comment; dans l'autre moitié, beaucoup y pensent, sans savoir comment. Ce n'est pas le moment de laisser tomber. . Bon, je dis cela, je n'irais pas jusqu'à prendre moi-même ma carte...
Très subjectif et peut-être pas assez informé... d'écrire: mais celui-ci reste, si mal parti qu'il soit ("le pire... à l'exception de tous les autres"), le seul à même de défendre, même timidement, même maladroitement, la régulation à gauche de l'économie de marché. . Ne voyez-vous que d'un oeil ? http://www.dailymotion.com/video/k5Vs8rErvYDgRjQV26 . L'écologie ne peut s'imposer que si elle est intégrée dans un projet politique cohérent, c'est le cas du projet de société du Mouvement Démocrate où sont présents les écologistes de gauche et de droite et dont toutes les projets et travaux thématiques ont un responsable chargé de veiller à la composante écologique. . L'écologie seule ne peut être un projet politique pour un pays. Et un parti, comme le PS, qui n'intègre pas en son sein la composante écologique - le congrès de Reims ne l'a pas mentionnée, elle en était totalement absente - est un parti d'hier.
Nouveau bureau de M. Aubry : Un déni de démocratie, les militants ayant porté la motion Collomb/Royal en tête, puis la candidature de Royal pour la moitié d' entre eux. Le tout à l'issue de manoeuvres douteuses. La démocratie au Ps est bafouée....Autant que pour la Presse, dans un autre genre... Y aurait-il un lien entre ces deux situations ? A chacun d' y réfléchir... La démocratie n'est-elle à défendre que l'on lorsqu'on y a un intérêt, corporatiste, ou autre? A chacun d' y réfléchir...
à Peneloppe . A mon avis, le temps n'est plus à dénoncer le rouleau compresseur, il est à demander où il va. . Les TSS ont tous les moyens pour agir, la minorité doit exiger qu'ils agissent, les inciter fraternellement à le faire, au besoin les suppléer... Tout est permis, si c'est compris des militants et du peuple de gauche. .
Vous avez raison sur le fond. Malheureusement, la "majorité" dirigeante du PS ne semble pas avoir compris ce que veulent les "militants et le peuple de gauche". C'est certes dans la difficulté que l'on compte ses amis, et le PS actuel aurait bien besoin de soutien de l'ensemble des sympathisants. Mais à quoi bon agir fraternellement si la main n'est pas tendue ?
  • Nouveau
  • 06/12/2008 23:17
  • Par
Bonjour Melchior et Thierry, « La "minorité" vient de leur jouer un tour de cochon en refusant les strapontins et en les laissant en tête à tête avec eux-mêmes. » Écrit Melchior *** Le PS est à tuer. Ecrit Thierry *** Entre Grand Guignol et Les Atrides ! Merci Messieurs. *** Oui, comme vous le constatez cette décision ou « tour de cochon » ressemble plus à un étal digne des « charcutiers réunis » qu’à un trajet politique responsable. Avec, comme toujours, grand déballage de dignité humiliée devant caméras associées… Cela n’est pas forcément à l’honneur des propriétaires de l’enseigne aux « Désirs d’Avenir » et personnellement, si j’étais militante à leurs côtés, j’aurai quelque soupçon quant à leur capacité à garder la tête froide et faire face de façon constructive à de nouvelles donnes en période difficile ou non prévue… Interrogation : Mme S. Royal n’a donc, de toute évidence, aucun besoin de faire autre chose, dans ce Parti, qu’à penser à l’élection présidentielle de 1012 ? Risqué ! Mme Royal ne peut donc projeter sa lutte socialiste que dans ce rôle. Compris camarades… Tant que certain/es s’y complaisent, Elle s’y tiendra. Cela s’articule probablement avec le renouveau réclamé à longueur de discours ? Pourtant, chacun/e, enfin presque tous et toutes savent que, parfois, il faut rétrograder pour avancer éventuellement, plus tard… et au passage apprendre des autres et même se remettre en question. Quant à Mr V. Peillon, impressionnant : ce politique philosophe, au noeud de cravate coincé, ne veut pas de strapontin ! Trop peu pour lui, s’offense-t-il. Un siège haut, fond rembourré et dossier imposant… Sinon, rien ! Et Mr Peillon se prétend socialiste. Je ne crois pas que seule la première place au meilleur rang d’orchestre fasse que quiconque devienne plus utile aux autres et surtout plus visible par le peuple. Le cas récent de F. Hollande le démontre. C’est le travail exigeant pour construire un programme lisible par tous, imposer les propositions intelligentes et rassembler autour, qui vont départager la valeur de chacun et surtout motiver les militants et au-delà les français/ses. Il pouvait, s’en déchoir dans sa propre estime, se tenir courageusement sur un strapontin et de là faire la différence et surtout faire évoluer le Ps, si tel était vraiment son objectif. ** Ce qui les enragent, encore et encore, c’est que l’Out-Sider (le petit x) de ce congrès était M. Aubry… et qu’ils s’étaient imaginer dans une vision auto satisfaite, avant les épreuves réelles, comme Commandeurs avérés du Parti. Leur déconvenue est réelle, leur réflexion politique encore rageuse et improductive ; mais il y aura peu à peu des clivages personnels qui entraîneront des décisions plus élaborées et adaptées que les affrontements stériles au seul bénéfice de N. Sarkozy. Sinon… version politique et collective de Médée.
@MG2, je vois que vous n'avez rien perdu de votre morgue triomphaliste populacière...
Tenez-vous donc un peu Madame ! Comment faites vous pour être à ce point votre propre dupe ? Entre votre logorrhée fumeuse et votre jusqu’au boutisme hypnotisé, je ne vois aucun espace pour la réflexion personnelle. La politique n’est peut-être pas faite pour vous ? Dans tous partis politiques, y compris au sein du plus soudé (vu de loin…), vous aurez toujours, où que vous militiez des conceptions, des positions contraires, sinon adverses ainsi que des rapports de force entre personnes, d‘autant plus si vous êtes dans un parti démocratique. Si vous ne pouvez pas le saisir et même le prévoir après quelque réflexion, cela vous rendra malheureuse et haineuse pour toujours. Regardez, Mr JL Mélenchon est hautement méritant et crédible en créant, après constat de ses positions dissidentes (exposées sans injures), derechef Le Parti de Gauche. Quand on ne se retrouve plus dans un camp (risque à courir) on part pour réaliser ce qui paraît plus juste. Voilà une position politique honnête. ** Comment peut-on vous lire sérieusement, quand il y a peu de temps, vous appréciez autant B. Hamon, allant jusqu’à démontrer avec preuve à l’appui , (par lien explicite) qu’il serait « naturel » qu’il rejoigne le camp de S. Royal, M. Valls, V. Peillon, G. Colomb, etc… maintenant, en une nuit (autre lien explicite), vous ne lui trouvez que nullité militante et indigence d’esprit socialiste… Du fait qu’il ait décidé - en toute conscience et ouvertement - d’accompagner le travail de M. Aubry ! Assez court sinon dérisoire cette attitude cour de récré et peu crédible comme analyse politique. Mot de Paul Valéry : « Il n’y a que les moules qui adhérent… » Jamais aucun/e militant/e, ni responsable n’a pour objectif d’être juste une moule… donc la pluralité intelligente et constructive devra, doit advenir pour résister au gouvernemnt Sarkozy ( rappel...).
à MG2 . Dans quelque temps votre déconvenue fera peine à voir. Il y a un point avec lequel je suis d'accord avec vous (je l'aurais peut-être exprimé un peu différemment): . "C’est le travail exigeant pour construire un programme lisible par tous, imposer les propositions intelligentes et rassembler autour, qui vont départager la valeur de chacun et surtout motiver les militants et au-delà les français/ses." . Les électeur ont en effet besoin d'une perspective à la fois crédible et désirable. (De ce point de vue, on s'explique mal que la majorité ait refusé les amendements de la minorité...Mais comme je le dis ailleurs on ne peut pas imposer à une borne attachée à l'immobilisme de se voir affublée de roulettes).
Bonjour Melchior, Je vous rejoins, toute déconvenue est triste et mal vécue. C’est pourquoi, à-priori, nous les recherchons pas. J'en ai déjà traversée qui m’ont laissée cicatrices et parfois sujette au scepticisme et recul. Certains pour se/nous consoler valorisent cet état avec l’hypocrite concept de « l’ Âge de la Sagesse… » Je ne les rejoins pas. Je préférais l’époque où mon enthousiasme et mon énergie volontariste trouvaient (même momentanément) matière à foncer pour un « Monde meilleur ! » C’est pourquoi j’ai apprécié votre évocation de M.Aubry sur roulettes, car, je n’avais jamais osé imaginer, même avec quelque alcool fort à la clé, M.Aubry comme un elfe aérien… mais, plus, comme une bosseuse efficace, sachant prendre des décisions courageuses, éclairées et novatrices pour améliorer de toute évidence le sort des Français/ses. Enfin, celui de celles et ceux qui en ont besoin. Mais. Nobody is perfect ! Puis, je vois qu’elle tient compte de votre besoin de roulettes et de changements en s’entourant de jeunes socialistes, ceci en respectant les justes exigences de la parité & l’ouverture tous azimuts. Bon point de départ. N’ayant pas de boule de cristal prête à l’emploi… je n’écris rien sur le Futur, sinon du pire du gouvernement Sarkozy. Alors, j’aimerai juste avoir une opposition dynamique et courageuse avec propositions tangibles et unions possibles pour affronter les luttes et élections à venir.
  • Nouveau
  • 07/12/2008 07:51
  • Par
A MG2 Deux mesures démontrent dès maintenant l'imposture de la nouvelle direction du PS : signature du manifeste du PSE qui soutient le traité de Lisbonne (contrairement aux engagements de la motion C : bravo Mr Hamon); refus de baisser les cotisations (un parti restant un parti d'élus ou de futurs élus !). Il est clair que comme le PCF en son temps, les militants du PS sont pris en otage par un parti d'élus dont le seul but est de conserver leur place. Comme le PCF le PS est à l'agonie. Je prêche pour l'euthanasie ! Une précision. Je ne soutiens pas la ligne politique de Royal, en particulier par rapport à l'Europe. Par contre je reconnais à sa démarche le mérite de la clarté et du dynamisme là où Aubry et consorts ne visent qu'au maintien de leur confort.
à Thierry Ternisien . Je ne suis pas du tout d'accord. Quand Sarkozy a été élu, des gens ont dit: "Désormais, la France, c'est fichu, il n'y a plus rien à en attendre !", je n'étais pas d'accord non plus. On pourrait tout aussi bien prôner l'euthanasie de la planète, qui est dores et déjà si mal en point. . D'autre part Aubry n'est pas une mauvaise personne. Elle s'est mise dans une mauvaise situation, on peut encore essayer de l'en sortir.
  • Nouveau
  • 07/12/2008 08:54
  • Par
A Melchior, C'est bien votre droit ! Pour ma part je n'attends strictement plus rien du PS qui est devenu plus nuisible qu'utile. Ce à quoi nous assistons actuellement n'est pas une simple crise financière ou économique mais une véritable crise du sens. Seules sont porteuses d'avenir les démarches qui essaient d'une d'une façon ou d'une autre d'y répondre. le PS et plus largement le PSE sont devenus des obstacles à contourner tant leur décalage avec les enjeux actuels est gigantesque.
Les 76 commentaires que je viens de lire montrent que la maladie dont le PS est atteint, est contagieuse, les disputes ne concernant que des personnes, au détriment d'un débat d'idées, continuent à l'extérieur : l'épidémie fait rage "Ils ne mouraient pas tous , mais tous étaient atteints"
à Guydufau . Vérifiez votre citation. . Et comment elle se termine, la fable, au fait ? . Mais pour ce qui est des idées, pourquoi ne vous faites-vous jamais part des vôtres ? Comment vous y prendriez-vous, vous, pour organiser l'économie de façon à la fois juste et efficace ? On sait que vous êtes contre le capitalisme, mais vous ne nous expliquez jamais POUR quoi vous êtes.
Quelques interventions, rapportées par Michèle Delaunay, au C. National du PS, hier : Pascal Terrasse Que sont les reconstructeurs devenus ? J'ai cru que nous allions assister à une Perestroika ? Ce qui nous est présenté c'est une normalisation ! Pourquoi nous pousser dans la clandestinité ? On nous dit dans le texte qu'on veut financer les retraites sur la valeur ajoutée, avec la crise d'aujourd'hui, ce sera un déficit colossal pour la caisse de retraites. MaleK Bouti Un parti politique, ça vit tout le temps, ça s'arrête jamais. Je suis surpris d'entendre dire "ce texte, c'est juste un compromis", en réalité c'est un véritable texte d'orientation. je suis surpris de voir que le traité de Lisbonne est devenu un texte historique sur lequel les socialistes doivent s'appuyer. Alors que certains ont démissionné à cause de ce texte de leur poste au bureau national ! (Il s'agit de B. Hamon). David Assouline Les militants ont voté sur 6 motions. Aucun texte n'est sorti du Congrès. Le suffrage universel des militants pouvait dénouer ce qui n'était pas sorti du Congrès. Le vote a fait 50/50 et c'est pour cela qu'il y a un problème. Où sont ces 50% dans ce texte ? Rien dans ce texte sur la 6ème république, faite pour redonner force au système parlementaire. Seulement, une critique de la Vème. Modem : au premier tour des régionales, on aura un problème : où bien laisser 10, 15 régions à la droite, ou bien rallier et être ouvert. Et c'est pour cela que nous présentons un amendement permettant l'ouverture.
à Etoile66 . Comme le MoDem ne se veut ni de droite ni de gauche bien au contraire, j'en ai conclu (un peu hâtivement peut-être, mais si personne n'entreprend de me détromper...) qu'il n'était pas favorable à une régulation à gauche de l'économie de marché. Certes cela n'enlève rien à ses autres mérites, mais cette question est pour moi décisive.
à MG2 . Ouverture ? Vous avez dit ouverture ? . Qu'est-ce qui ne vous convenait pas dans les amendements ségolistes ? (à part le fait qu'ils étaient ségolistes) . La liste des trente-huit est intéressante. Je me demande combien vont se rallier à SR, et dans quel délai (entre zéro en trois ans et 38 dès demain matin, il doit bien y avoir un pronostic raisonnable).. . C'est Cambadélis le responsable du secteur international. J'attends avec intérêt l'impulsion qu'il va donner au parti et à toute l'opposition sur la Chine, l'Afrique, l'Amérique latine. Il y a tant de choses à dire et à faire que l'on conçoit qu'il ne sache pas par où commencer. Kaliningrad, peut-être ? J'attends avec impatience ses initiatives. Je piaffe, pour tout dire.
  • Nouveau
  • 07/12/2008 19:25
  • Par
A Melchior, Pourquoi retourner au point du traumatisme… Qu'est-ce, qui fait que finalement, c'est M. Aubry qui devient la première secrétaire du Parti Socialiste, en place de S. Royal (qui selon vous, comme si écrit dans les étoiles,était celle qui devait l‘être… ) Peut-être un pied de nez du ciel… et celui de nombreux militants/tes. Et pourquoi pas B. Delanoë ? S. Royal n’était pas la seule candidate. Je ne vous vois jamais rien dire de BD. Pourtant, à mon avis, lui aussi à ses propres plans sous le bras… donc la vie continue pour chacun/e. Puis, non ! je ne vais pas reprendre l’étude des motions, les alliances, les discours, le congrès de Reims, enfin toute l’histoire de ces derniers mois… C’est le passé. Encore plus dépassé que l’arrivée de N. Sarkozy au pouvoir. Je veux m’attacher au présent et aider à aller vers des positions, des mesures qui amèneraient du mieux pour le futur. Vos suppositions de transferts d’un camp à l’autre peuvent exister dans les deux sens… ne craignez vous pas ? - Mais, si je vous comprends c’est la situation que vous privilégez, M.Aubry contre S. Royal ? Etat assez irrespirable pendant trois ans, non ! Soit vous vous ennuyez, soit vous avez un goût pour les situations tordues. Question naïve : au fait, pour aboutir à quoi ? Au profit de qui ? ni à l’une, ni à l’autre… mais à la droite à tout coup. En toute conscience, je ne désire pas tricoter avec cette laine et aiguilles là. A chacun son jeu de Dames. Alice de Lewis
On est un peu tous atteints oui, surement, dans notre désir d'avenir pour le PS, désir plutot bringuebalant.... personnellement, je suis comme Thierry Ternisien. Je n'y crois plus moi. Je vais donc me pencher vers autre chose. Car ce parti n'est plus à la hauteur des enjeux du moment, plus du tout. Il le serait...peut-être, s'il etait encore un parti (dans le vrai sens du mot parti : cf wikipedia -"Un parti politique est une organisation articulant une action locale et nationale qui se différencie des syndicats, des groupes de pression ou d'autres mouvements par leur vocation à gouverner ou mettre en œuvre directement leur projet (conquête et exercice du pouvoir politique)."
A quoi bon être un parti qui ne se donne pas les vrais moyens d'aller à la gouverne?
"A quoi bon être un parti qui ne se donne pas les vrais moyens d'aller à la gouverne?" Il se donne les moyens, mais pour les élections locales, that's the problem...
C'est bien qu'est ce que je dis !
Les elections locales, l'affaire d'un homme ou d'une femme, pas d'une equipe. LE PS n'est qu'individualités multiples incapables de rabattre parfois leurs egos et personnalités pour réellement gagner en unité et en projet commun. Il est effectivement plus facile de gagner une election locale qu'une presidentielle.
réponse à Christel et peut-être aussi pénéloppe : j'ai le sentiment que la gauche est a la croisée des chemins : elle croule sous le poids de son passé. Chaque époque de son histoire a donné naissance a de nouveaux partis qui se refusent a disparaitre. Toutes ses nuances du socialisme ne sont elle pas en attente aujourd'hui d'une nouvelle synthèse ? Quel est aujourd'hui la cohérence intellectuelle du parti socialiste ? il suffit de lire les échanges que suscitent les remous du congrès pour comprendre que le remède des socialistes ne viendra pas de l'intérieur car toutes ces forces se neutralisent et aucune n'est en mesure de proposer cette part de rêve nécessaire à l'épanouissement de la gauche. Si les écologistes confirment leur capacité a dépasser leurs erreurs de jeunesse, ce qui semble le cas, alors ils seront en mesure de proposer à la gauche toute entière une cohérence intellectuelle, une stratégie de rassemblement tolérante, une politique économique adaptée aux défis de demain. Dominique
J'ai comme le sentiment que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde Peneloppe et moi, et que nous n'aurons pas la même analyse de cette analyse que vous faites. Personnellement, oui je crois que vous avez un peu beaucoup raison. Il sera difficile de l'intérieur de trouver des solutions satisfaisantes. "La part de rêve" est bien ce qui nous différencie Peneloppe et moi (elle croit l'avoir trouvée en Ségolène, surement, moi non. Definitivement et irrecupérablement non.) Finalement, qui l'aurait cru il y a quelques années en regardant les verts d'une autre époque se créper le chignon et les ailes aussi qu'ils réussiraient à trouver une certaine serenité, et oui, une forme de proposition politique qui tient la route. Faudra t il au PS autant de temps? Dans ce cas, autant espérer ce que vous dites en fin de votre commentaire.
Il est évident que je vais m'intéresser de près aux verts pour les européennes. L'initiative qui se dessine est intéressante. J'ai hésité en 2007, entre les verts et le Ps, que j'ai rejoint pour soutenir Royal, en laquelle je crois. J'y reste pour la soutenir en 2011/2012. Ne pas la soutenir est pour moi criminel, toutes proportions gardées, évidemment, et trop long à expliquer. Disons que c'est une intuition qui s'appuie sur son projet, sur ses idées, sa vision, et son action. Je suis absolument convaincue, par la capacité de Royal, ce qui n'a rien à voir avec du suivisme aveugle. Je suis même davantage convaincue qu'elle ne l'est probablement elle-même, tant cela paraît inimaginable pour une femme de se voir en présidente de la République, en France. Je suis tout à fait d'accord avec la vacuité de l'idéologie style "l'ancrage à gauche," quand on sait ce que cela donne, c'est sûrement pas ce qui me berce, ni me fait rêver. Donc, j'ai pris RV aux européennes, avec les verts européens.
Vous êtes Ségoliniste, pénéloppe et pas Socialiste, d'où votre hargne contre un ancrage à gauche du Parti Socialiste incarner par Benoît Hamon, qui a préféré, avec ses 18 % sur sa motion, c'est pour moi le seul vote qui compte, soutenir un rassemblement autour de Martine Aubry, qui doit maintenant définir une ligne politique avec les diverses sensibilités qui veulent agir ensemble. Il faut choisir entre faire de la politique, où accepter la dérive présidentialiste qui mène à l'aventure.
"Vous n'êtes pas socialiste, peneloppe " : votre excommunication en socialisme me laisse de marbre : Je n'en ai rien à faire de ce prétendu socialisme, qui n'est que du guedisme et du molletisme, avec ses relents staliniens, qui trompe l'électorat. Je déteste B. Hamon, qui est d'une arrogance et d'une suffisance qui me débecte. C'est ainsi. La ligne politique de l'équipe Aubry? Je ne la vois pas. C'est ainsi, mon vieux, alors cessez de me poursuivre, avec votre fourche mal dégrossie. Vous n'êtes qu'un arrogant puritain, avec un brévaire d'apparatchik, autrement dit, un vulgaire obscurantiste à mes yeux.
à MG2 . Vous ne m'avez toujours pas dit ce qui ne vous convenait pas dans les amendements de la minorité du CN. . Vous ne m'avez toujours pas dit ce qu'il est advenu du rapport de la commission de récolement. . Vous ne m'avez toujours pas dit où l'on peut se procurer l'état définitif des votes, section par section. . Mais, comme vous dites, tout ça, c'est du passé, le passé c'est le passé. Il ne faut pas ne pas cesser,cessez, cessez, assez, assez. Mettons-nous au travail. . - Ben oui, qu'est-ce qu'on attend ? Il y a trois urgences: démocratique, sociale, écologique. Qu'est-ce qu'on fait ? . - Ah, tu nous embêtes, Melchior. Laisse-nous le temps de nous retourner. On est fatigués, ça va être Noël, la trêve des confiseurs, tout ça, on verra l'année prochaine, hein, y a pas le feu ! . - Eh ben, joyeux Noël, donc, et bonanébonnsanté à tous ! Et particulièrement à vous, chère MG2. Meilleurs voeux.
Bonjour Melchior, Je n'oublie pas vos interrogations, êtes vous certain de ne pas en avoir oublié UNE ? Sachant toutefois que vous êtes « champion » du questionnement, et que parfois cette stratégie est plus faite pour mettre l’autre en péril que pour réellement tenir compte des réponses et surtout avoir un retour concerné sur lesdites réponses (ex avec Mathilde Mathieu) et de cela je m’en éloigne plutôt vite. M’étant présentée comme militante de base je n’aurai aucune réponse de « spécialiste » à vous donner. Alors pas la peine de fourbir vos armes. Je tiens à ce que mes réponses reflètent à la fois les « réalités » dont vous vous souciez et tiennent aussi et peut-être plus, compte de mes propres réflexions, mises en perspective et de mes expériences d’ex-syndicaliste engagée dans le « monde audio-visuel » plus du mouvement féministe, car je ne peux détacher tout cela de « mes » présentes nécessités intellectuelle, politique, citoyenne de lutter contre le gouvernement Sarkozy après celui de J. Chirac Ma relation au Ps ne passe que par là. Et comme de nombreux militant/es, je n’y fus pas toujours une militante, ni même proche sympathisante. Ceci, Melchior, pour vous dire que je me donne un peu de temps avant de vous répondre, ne m’en veuillez pas, enfin comme il vous plaira… mais je vous répondrai… avec ma façon de le faire. Alixce de Lewis
C'est pour bientôt la réponse politique à Melchior ? Parce que pendant ce temps, vous vous répondez sur le fil de l'article de M. Mathieu sur le PS, clamant que vous êtes "une militante de base", en invectives contre Royal, tout en refusant de discuter politique : pour ma part, c'est en dessous que je vous vois, dans un militantisme d'égoût.
A Pénéloppe, MG2 n'a rien a faire de vos questions, exhortations, interprétations, insultes et autres pêts indécents & nauséabonds émanant de votre attitude désaxée. Madame, gardez Ségolène au fond de votre radeau et accrochez vous fort, j'imagine que ce n'est plus que la seule bouée qui vous reste encore pour flotter avant de vous noyer. Les sympathisants et militants de « Désirs d’avenir » que je connais, personnellement, n’ ont que regret devant ces manifestations non pas partisanes (cela peut être utiles) mais déshonorantes et surtout répulsives . So, forget me ! Jje ne suis pas urgentiste.
Nouvel Obs : le doigt d'honneur de B. Hamon au Grand Journal de Canal + le 8 décembre http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/vite-vu/articles/le-doigt-d%E2%80%99honneur-de-benoit-hamon
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

L'entretien avec Benoît Hamon s'est déroulé en deux parties. D'abord vendredi 5 décembre, au matin en face-à-face dans un café du XIVe arrondissement parisien. Puis au téléphone, vendredi midi, alors que l'eurodéputé était en voiture, en route pour visiter une usine dans la Marne.

Ce papier a été (légèrement) réactualisé samedi 6 décembre à la lumière de l'élection de la nouvelle direction du parti socialistepar le Conseil national.