Le document qui montre que Mittal bafoue ses engagements

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Mittal n’a tenu aucun de ses engagements », accusait Arnaud Montebourg dans un entretien aux Échos, le 25 novembre, sans se faire plus précis. Mais quels engagements avait donc pris Lakshmi Mittal auprès du gouvernement français au moment de l’OPA hostile sur Arcelor en 2006 ? Le gouvernement garde le silence. Au nom du secret des affaires, il n’entend pas revenir sur le passé, pas plus qu’il ne souhaitait divulguer l’accord passé la semaine dernière avec le groupe Mittal. « Il s'agit d'un accord industriel entre l'État français et un opérateur privé qui n'a pas à être rendu public », expliqua Matignon pour justifier son silence, avant que le contenu ne soit révélé par Le Monde dans toute l’étendue de son inconsistance. Quelle étrange mansuétude pour le groupe sidérurgique !