Dans Les Névroses, recueil de 1883, un poète oublié, Maurice Rollinat (1846-1903), publiait Douleur muette, qui commençait ainsi :
Pas de larmes extérieures !
Sois le martyr mystérieux ;
Cache ton âme aux curieux
Chaque fois que tu les effleures.