Evasion fiscale du siècle: les Wildenstein seront rejugés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois héritiers de la célèbre famille de marchands d'art Wildenstein, deux avocats, un notaire et deux gestionnaires de trusts vont finalement être rejugés dans ce qui est certainement la plus grosse affaire de fraude fiscale en France. La chambre criminelle de la Cour de cassation a, ce 6 janvier, cassé la décision de relaxe générale rendue par la cour d'appel de Paris en juin 2018, qui avait suivi le surprenant jugement de première instance rendu en 2017. Dans son arrêt, la cour d'appel avait notamment constaté la prescription du délit de fraude fiscale concernant Guy Wildenstein, et estimé que les éléments matériels manquaient pour condamner son neveu Alec Junior.