Jean-Michel Blanquer, le ministre que les profs détestent

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Tout à fait d'accord , il y a la TV pour ça 

C'est bien aussi de changer de support.

Si vous voulez du texte pour expliciter pourquoi les professeurs le détestent, je vous en propose un : Le bilan accablant du ministre blanquer

 La télé ? Comment ça ? Médiapart aurait un "espace" télé ? Qui parle de Médiapart ou qui relaie "ses" articles sur les "télés/poubelles" ? C'est à "l'heure de pros" que Médiapart aurait une tribune ? Je n'ai jamais écouté l'émission du : 100% Bolloré, contre les grèves, et "retoqué" par les CSA pour manque "énorme" d'objectivité en vers les " pas comme il aime et qu'il soutient"...Je crois que je ne comprends "juste" pas ce que vous voulez dire ?

Les émissions " à l'aire libre" sont disponibles durant des semaines... vous n'avez donc jamais un moment pour...

Sans doute parce que c'est toujours le plus lèche-botte (restons polis) qui a le poste... D'ailleurs ils n'ont qu'une hâte, Blanquer compris : obtenir un autre maroquin ! 

Non pas détesté depuis le premier jour c'est faux, il jouissait même d'une image d'expert. Il a fallu un an avant de comprendre que c'était du vent. 2 ans pour comprendre que c'était pire que cela.

et moi je n'arrive pas à me souvenir d'un ministre de l'éducation qui a fait du positif pour les profs depuis 25 ans  ...

Émoi, émoi, et toi.

Savary au début du 1er septennat Mittérand. Il n'a pas tenu longtemps.

Vrai, c'est un poste à risque où il faut savoir composer. Pas beaucoup d'hommes s'en sont sortis à l'applaudimètre sous les sifflets, pire que dans un stade de foot. Sans doute que le beau monsieur Lang cireur de pompes et amateur de mondanités a plu en son temps. Et bien sûr Lionel Jospin, canonisé,  rapport à la revalo sacrée, mais le premier lâchant du lest sur la laïcité. On peut pas être bon partout.

Etre ministre de l'éducation, en évitant de parler du prodigieux Allègre, le chasseur de Mamouth, qu'a laisser derrière lui des gueules cassées et des traumatisés,  il faut qu'il soit bon dans l'art de l'esquisse, et l'évitement des œufs pourris. Tout en faisant des ronds de jambe. Certains se reconvertissent en professeurs de danse. 

ça fait plus que 25 ans !!!

à cette époque les socialistes- ps  titularisaient les précaires de l'éducation nationale , depuis de nouveaux précaires ont été recrutés en nombre  , et c'est lfi qui porte maintenant cette titularisation , alors que hollande a tout juste fais semblant de rajouter des postes en laissant et augmentant le nombre de précaires .

 Vous faites erreur Blanquer était adulé par les français au départ...Les Bidochon admiraient SON courage d'interdire le téléphone à l'école !!! Sauf que  : "Une interdiction déjà existanteDans la majorité des établissements, le téléphone portable était déjà interdit depuis 2010 avec l’article L511-5 du Code de l’éducation. La "fin de l'état de grâce n'a d'ailleurs pas tardé en 2018 déjà...Et je ne me souviens pas de citoyens qui auraient "adulé" un autre ministre, car je ne crois pas qu'il y en ait eu un de "très compétent" ? Et encore heureux que la majorité des citoyens s'en aperçoivent !!! Et qui plus est les enseignants !!! (je ne suis pas ancien enseignant) mais très lucide et ai lu bien des "ouvrages sur "ces gens là"...

 je me contenterais de celui ou celle qui ne les aurait pas dégradées. Ne nous aurait pas traités avec mépris. Effectivement ce serait déjà pas si mal ...je n'ai jamais été dans l'enseignement mais en tant que parents d'élèves "ont en a "vu" des "rigolos" ( qui ne faisaient rire personne d'ailleurs).

Si ce n'est qu' "il" est dans le vrai !!!

Le même "prodigieux" Allègre pourtant scientifique "diplômé" ironisait sur l'amiante qui d'après lui ne représentait aucun danger pour les humains ..."on a vu" !!!

En même temps l'intersectionnalité et les études post coloniales c'est du n'importe quoi. Ça m'évoque plus qu'autre chose du bruit fait par des bourgeois qui s’ennuient, et qui cherchent à se donner bonne conscience à peu de frais. Il m'est insupportable de payer des impôt pour que des gens publient des articles qui, de mon point de vue, relèvent de la maladie mentale, style : " Biology is not an issue. " Comme si les êtres humain n'étaient pas des êtres organiques.

Défendre les gens qui sont gays, ou immigrés, ou que sais-je ça me soule. Moi je veux que l'on défende l'humain, dans sa généralité. Nier l'universalité est une impasse qui mènera à des horreurs sans noms. Pour moi une personne est un être humain avant tout, et très accessoirement cette personne est gay, ou arabe, ou finlandaise...

L'hiver dernier j'ai rencontré un lapidaire français du Maroc. Il me disait que vu du Maroc, les gémissement des immigrés, ou des descendants d'immigrés en France, lui étaient incompréhensible. En France on a tout. Alors de quoi se plaignent ils ?

Si une personne vit en France et qu'en même temps elle n'aime pas notre beau pays, et bien qu'elle parte ! Qu'elle aille un peu en Inde pour redescendre sur Terre !

"" Si une personne vit en France et qu'en même temps elle n'aime pas notre beau pays, et bien qu'elle parte ! ""   lepen la france on l'aime ou la quite   sort de ce corps ... et le reste du commentaire est à l'avenant ; avec trucage d'extrême droite sur le mot "universalité"

""   Défendre les gens qui sont gays, ou immigrés, ou que sais-je ça me soule ... très accessoirement cette personne est gay, ou arabe, ou finlandaise... "" et voilà le trucage du fn : en fait ceux qui défendent les homosexuels et les immigrés défendent aussi les finlandaises quand elle sont attaquées quelle que soit l'attaque  , mais on vous explique : ils se trouvent que les finlandaises sont moins souvent attaquées du seul fait qu'elle soient finlandaise que les gays et les immigrés sont attaqués du seuls faits qu'il sont gays ou immigrés .

faite chier les troll fn
 
  

Quel rapport avec la choucroute l'intersectionalité ?

Faut retourner sur valeurs actuelles, mon pauvre, vous y serez surement à votre place parmi les franchouillards qui attendent la levée du drapeau en écoutant le maréchal !

"Défendre les gens qui sont gays, ou immigrés, ou que sais-je ça me soule"....

C'était la pesée (euhhhh non la pensée du jour). Quant au lapidaire ..... du Maroc

c'est vraiment le "pompon". " En France on a tout. Alors de quoi se plaignent ils ?".

En France, il y a des chômeurs, des précaires, des gens surexploités, des jeunes -et pas seulement des immigrés- qui sont en-dessous du seuil de pauvreté, des hôpitaux qui craquent, des écoles fermées -cause Covid- des malades que l'on opère plus  etc, etc...

Quant à la dernière phrase c'est de la morale à deux balle. De grâce n'écrivez plus!.....

 Défendre les gens qui sont gays, ou immigrés, ou que sais-je ça me soule Il y en pourtant qui sont plus à défendre que d'autres ce, au nom de la philosophie toute personnelle de Coluche il y a des humains qui sont quand même "plus égaux que d'autres " !!! Et il disait que ( de mémoire) celui qui naissait handicapé, noir ou arabe, il cumulait pour n'avoir pas une vie enviable !!!

sur les retraites un peu au début ...

Vous voyez bien que le pouvoir n'a que faire des manifs, il détient les mass médias et les flics et en 5 ans n'aura cessé d'en abuser. De plus si le pouvoir méprise à ce point les fonctionnaires en général et les profs en particulier, c'est non seulement idéologique mais bien aussi parce qu'il sait parfaitement au niveau electoral qu'il n'y a guère de voix à gagner chez eux: contrairement à ce que vous pensez ils votent majoritairement à gauche et seuls les aveugles ou les opportunistes pensent aujourd'hui que Macron est à gauche. 

Super...s' ils pouvaient éviter de voter Macron !

Je pense qu' ils ont loupé le coche en ne relayant pas la révolte des GJ.

Pour prendre, elle avait besoin d' un relais des intellectuels, profs, avocats (certains ont brillamment tenté, mais trop tard).

Ah tout de suite les grands mots. Il fait ce qu'il peut Jean-Mi. le contexte n'est pas facile. Et il a fait des trucs super, comme vouer aux gémonies les pseudo-sciences de l'éducation, pour les remplacer par les sciences cognitives. Et la réforme du lycée c'est très bien aussi. Avant le bac ne correspondait plus a rien. Quel intérêt d'avoir des diplômes si ils sont en carton, et qu'ils ne donnent pas de travail ? Maintenant on a des programmes moins démagos. En suisse 15% d'une classe d'age a le bac. La suisse n'est pas moins une démocratie que la France. En math il y a un gros gros décalage entre le niveau d'exigence en Inde et en France. L'Inde. Un milliard d'habitants. Et au jour d’aujourd’hui on y forme d'excellents ingénieurs. Alors qu'en France le niveau baisse. cf toutes les enquêtes internationales qui sont convergentes. Jean-Michel Blanquer ne va pas assez loin. L'école fonctionnerait très bien si les élèves chiants étaient exclus brutalement. La crise de l'Ecole n'est pas si dure que ça à résoudre. Quels gôchistes sans clair-obscur vous faites à Médiapart. Vous vivez dans l'illusion de l'égalité. les gens ne sont pas égaux en capacités. Ils ne sont (ou ne devraient) être égaux qu'en droit et devoirs.

Ah ouai trop pertinent le micro-trottoir. Évidemment les confinements successif n'ont rien a voir dans l'histoire, je suppose ? Je vous  renvoie aux commentaires de l'APMEP pour ce qui est des nouveaux programmes de math. Ce qui tranchera avec votre n'importequoïsme.

Les nouveaux programmes sont les meilleurs que l'on aie eu depuis Lébosse Hémery. qu'évidemment vous ignorez.

J'ai très probablement enseigné plus d'annés que toi dans des colleges en zep.

Qu'est ce que ça a à voir avec la choucroute ? Je parle du lycée.

Je déduis de vos propos que Zemmour est dejà ministre de l'Education en Suisse, en Allemagne, et dans tout les pays d'Europe centrale, puisque là bas les collégiens et les lycéens sont sélectionnés.

Quelle indigence intellectuelle !

Ah toutes ces vies factices sous pseudos... tous ces destins de grenouilles !

Ah l'Inde merveilleuse sans islamo-gauchistes ni woke, ses écoles réputées pour les élites qui peuvent se payer des études si onéreuses....

Persévérez en terme de récits fictifs, vous y arriverez certainement vu le nombre de vies multiples que vous avez cool

Sérieux ? Tu en es là ? À payer un abonnement juste pour venir troller ?

Il te paie combien le gourou de l'Elysée ? À moins que tu roules pour zemmour...

Et sinon, tu arrives à te regarder dans une glace ?

"J'ai très probablement enseigné plus d'annés que toi dans des colleges en zep"

Hi hi hi ! La blague !

Oh ! Un peu d'imagination dans les arguments que diable !

Visiblement, vous vous y connaissez en Maths comme moi en théologie shintoïste ! La différence entre nous deux, c'est que je n'ai pas besoin de l'APMEP pour savoir ce que valent les programmes de maths actuel et ce que sont les conséquences de la réforme blanquer. Exemple concret puisque paraît-il vous êtes matheux : les élèves sortent maintenant de terminale pour rentrer en prépa scientifique sans même savoir ce qu'est un nombre complexe. Génial, non ?

ENCORE LE TROLL de Zemmour ou de LE PEN?

J'ai rarement lu de telles c...je préfère même ne pas "aller plus loin" !!! J'ai ma dose !!!

Oui, au centre du système éducatif à 35 par classe... ça fait 35 centres....

Le problème c'est qu'il n'y est toujours pas, au centre, juste une façon de susciter l'égocentrisme chez les élèves et leurs parents, ils y ont beaucoup travaillé depuis Jospin. Tant que l'école sera là pour trier et reproduire les inégalités...

Excellent !!!

Ou alors « Quel ministre fut aimé par les profs «  ??

"Ballot" ? Non pas vraiment, c'est toujours intéressant de retourner les questions, en particulier concernant une administration que d'autres ont appelé le Mammouth , sans doute pour sa capacité d'adaptation . cry

Ce qui est idiot c'est de voir les choses avec son propre prisme . Alors tant qu'à faire je préfére être ballot et dénué de réflexion plutôt qu'idiot . cool

Jack Lang

Aie. Comme quoi la mission impossible d'Edmond était fastoche.

C'est ça les mamouths , ca braille fort mais ca n'avance pas .

Sur le mammouth, vu que vous en êtes resté à ce stade.

Le ministre de l'époque, Allègre, climato-sceptique revendiqué (c'est juste pour préciser le degré de bêtise de ce personnage issu du domaine scientifique), nommait "mammouth" en s'appuyant sur les absences des personnels.

Mais là où il montre que son niveau de bêtise en climat n'était pas une erreur de parcours, c'est la drôle de méthode pour compter les absents, absents bien entendu à qui il reprochait des absences.

Par exemple, les personnels qui devaient se faire opérer, et donc qui avertissaient bien à l'avance les services. Zou, compté comme une panne de réveil !

Les femmes enceintes.

Les personnes touchées par des deuils.

... bref des sommes de choux et de navets, dans une construction fallacieuse, méprisante et complètement folle !

Ce qui participait à la fabrication d'un chiffre d'absences qui mélangeait tout, des taux d'absentéismes très élevés et bien supérieurs à ceux du privé qui eux n'y comptaient pas les cas cités au dessus, dans une mauvaise foi absolu, repris en boucle partout, et donc qui apportaient de l'eau sale et pourrie à l'équation "profs = feignasses".

Comment organiser une campagne des médias hostiles aux profs : fastoche, Allègre le climato-sceptique vous l'apporte sur un plateure, si possible de télé !

Alors vous pouvez toujours jouer ce petit jeu stupide de "je retourne la question" et autres rhétorique digne... tiens, d'Allègre, mais j'attends depuis hier soir la réponse à ma question : quel(s) ministres de l'éduc nat n'a pas proposé des "réformes" bien éloignées du sens de ce mot, et quel ministre a été solidaire des personnels, solidaire signifie qu'il a pris des décisions en consultant les véritables spécialistes de la question, à savoir les profs et pas des "inspecteurs" nationaux qui n'ont jamais vu le début d'un cheveux d'un élèves.

Je vous laisse encore une nuit, mais faites un effort, bossez un peu le dossier au lieu de faire votre petit expert des plateaux qui botte en touche, manière de rester dans la posture assez penaude que vous adoptez.

Chaque ministre qui passe, tous sans la moindre exception, apportent leurs petites crottes qu'ils nomment "réforme", sans jamais dresser le moindre bilan ni jamais seulement consulter les profs.

Et les suivants d'apporter à leur tour leur petites crottes, là, qu'ils nomment "réformes". Et l’autre stupide de nous animaliser, pour bien signifier son mépris. Voyez comment ce mot se retouve dans votre bouche elle aussi méprisante, comment vous l'appréciez, comment vous aussi vous apporter votre petite nuisance à l'édifice ! Alors, heureux ,

Alors, dites-moi, là, qui parmi eux n'a été ni méprisant, ni insultant ? Lequel n'aura pas apporté sa dose de petites crottes et ses polémiques minables  afin de déstabiliser encore plus les écoles ?

Parce que, au bout du compte, toutes ces "réformes" toutes plus stupides les unes que les autres, tout ce mépris reprit en boucle par les esprits nuisibles.... au final, au bout de la chaîne, il y a les élèves !

Dans les pays comparables, les profs sont respectés par les gouvernements, encourages, écoutés et sollicités. En plus d'être bien mieux payés.

Il n'y a qu'en France que des ministres se "payent" des profs, cyniquement, et assez étrangement, ces ministres trouvent de l'écho chez des gens.

La France, ce pays où des ministres et des gens se "payent" des profs, se les payent à coups de menton et de mépris. De conditions de travail minables, de pire en pire.

Toute cette médiocrité est confondante, navrante, absolument contre-productive. Ce syndrome du "chien enragé qu'il faut piquer" est l'un des pires travers des ministres de l'éduc nat, à croire qu'ils ont des sales comptes à régler avec les profs.

Dans tous les pays  comparables, l'ambiance de travail et la reconnaissance du travail accompli par les profs font parties des politiques éducatives des pays. Je ne cite qu'en passant les véritables formations, nombreuses et riches, tout au long des activités professionnelles.

Ici, des ministres et des acolytes un peu simplistes mènent une forme de politique de détestation des profs.

La bise au mammouth, vu que vous semblez encore le côtoyer ! Ca va, pas trop froid ?

Un homonyme a déjà répondu mais vous ne lisez pas, tant votre prisme vous aveugle....

Ce prisme qui consiste à croire que les profs ne sont les subordonnés de personne et certainement pas de leur administration.

ps : l'ironie et l'invictive c'est comme un boomerang. Généralement c'est celui qui l'envoi qui se le prend dans la tronche.

C'est fou comme tous les tocards évoluant sur ces fils de commentaires et détestant les profs adorent ce gros tas de merde de Claude Allègre...

Il y a une corrélation entre la connerie et Claude Allègre.

Mince, au bout de 2 nuit de temps, toujours rien !

Le syndrome du "feignasse de prof" inventé par un ministre stupide vient de faire une victime de plus...

NB : je n'ai strictement rien vu passer. Encore une vision ?...

Claude Allègre leur a donné le feu vert.

Avec son "12 % d’absentéisme" obtenu d'une manière absolument crapuleuse et mensongère! 

Et avec son fantasme pervers de dégraissage du mammouth", lui qui même en n'y connaissant rien, courrait tous les plateaux pour donner libre cours à ses délires de climato-sceptique.

Ce genre de langage  plaît beaucoup, les mesquins et autres tocards (pour reprendre votre proposition que je partage) en raffolent. Cela "libère" la parole, Allègre s'est ainsi créé son fan-club, à base de mensonges et de minables crapuleries, les mesquins ne regardent jamais la camelote, ils la gobent. Puis la recrache, puis la gobent à nouveaux.

En sciences sociales, cela s'appelle "le cycle permanent du gobage de la camelote des mesquins". En général, les mesquins adorent ce simplisme populiste qui fabrique des boucs émissaires. Les mesquins gobent toutes les camelotes ! Il n'y a jamais de rupture des stocks, en camelote pour mesquins.

Vous vous croyez perché sur une estrade pour poser des questions ? Attendez lundi devant vos élèves. Vous y retrouverez votre autorité. Et vous vous sentirez mieux, loin de toutes ces crapules et ces tocards, menteurs et mesquins qui entourent votre temps libre.

C'est pas parce que votre chef suprême, JLM, invictive, éructe et voit des tocards à tous les coins de rue qu'il faut le singer. Généralement convaincre les convaincus, et insulter les autres ça mène pas bien loin.

  • Nouveau
  • 07/01/2022 06:59
  • Par

Rappelez moi pour qui ils ont votés massivement en 2017 ?

Et pour qui ils vont le faire en 2022 ? Syndrome de Stockholm... On parie ?

Après, l'éducation nationale est en naufrage depuis plus de 30 ans et la faute en revient à la fois aux deux parties. Des gouvernements successifs qui ne donne ni cap clair a moyen-long terme ni revalorisation salariale des profs, et des profs qui se complaignent a bosser 18h/semaine + vacances en pagaille.

Les profs ont perdu la bataille de l'opinion publique. Les néo libéraux ont sabordés l'école comme on l'a fait avec EDF, SNCF, les hôpitaux etc... Leur donner de moins en moins de moyen et critiquer le niveau global, un classique indémodable. Mais, ils sont co-responsables de ce marasme en n'ayant pas eu l'intelligence de vouloir se renouveler et/où se révolter. Diviser pour mieux régner, encore. Du côté du gouvernement, c'est plus gros a découper, donc plus long, mais sans changement de paradigme, ils sont foutus. 

Regardez Franck Lepage sur l'éducation, c'est très riche et inspirant.

Je partage votre vision des choses . Comme disait mon ex-femme, dans un divorce il y a souvent 2 responsables.

Les 18h par semaine pour les profs, c’est un myth propagé par les démagos de droite.

En réalité, un prof passe ses soirées et ses vacances à préparer ses cours, corriger les copies et faire le suivi des élèves.

Si vous pensez qu’il suffit de 30m pour préparer un cours d’une heure, vous êtes bien loin du compte.

Je crois qu'il le pense.

C'est de la pensée automatique, elle ne demande pas de temps de recherche, d'information, de documentation, de rien.

Ainsi, même après des évolutions importantes des tâches débiles qui bouffent du temps pour rien, même après des campagnes massives de la part de certains ministres de tutelle contre les profs (le pire après l'actuel étant l'inventeur du "mammouth"), même après une très grande paupérisation à la fois par 20 ans de blocage du point d'indice et l'emploi de précaires, même après des dizaines d'années de dénigrement de la profession dans les médias de masse à destination de ceux qui pensent automatiquement, même après.... cela permet de rester solide sur ses appuis de pensée automatique.

Du flan, du flan, du flan... Je côtoie énormément de profs. Des gens biens de surcroît. Effectivement, ils ont des heures sup pour améliorer le quotidien, ce qui fait qu'ils passent souvent à 20-21h semaine. On est encore loin des 35h minimum du quidam moyen... Et mes amis "agreg" a 13h par semaine, les "boss du game".

Donc, mes connaissances partent assez souvent en vacances, c'est un constat, et je ne pense pas qu'ils passent leur temps à préparer leurs cours en rando avec leurs gosses, mais vous avez peut-être raison.

Certaines matières nécessitent de refaire parfois les cours, beaucoup d'autres non. On repasse les cours déjà validés maintes et maintes fois, ayant prouvés leur efficacité. Et on ne se fait pas ch... a en recréer. Quoi de plus humain ?

Je ne leur jette pas la pierre, je ferai pareil. Mais au moins par pitié, qu'on arrête d'être hypocrite et vouloir nous faire croire qu'ils passent leur temps libres a recréer des cours et corriger des copies. C'est du flan !!!

Bonjour M. Kober.

Je suis d'accord sur votre analyse des taches débiles, et la denigration indigne infligées au corps enseignant et aux fonctionnaires depuis +30 ans dans ce pays.  Idem pour la paupérisation, la non embauche et non revalorisation de leur paie qui est scandaleuse de mon point de vue.

Tout ça pour vous montrer que non, je ne suis pas en pensée automatique. Je fais la part des choses. Mais force est de constater que mes critiques restent légitimes.

" denigration"? à remplacer peut être par "dénigrement" ?

Ils ne corrigent pas de copies ???

Ils n'ont pas d'autres missions et d'autres tâches que les cours, les copies et les préparations de cours ?

Ils ont bien de la chance vos amis (fictifs ?).

 dans un divorce il y a souvent 2 responsables. Mais...bien souvent aussi un/une beaucoup plus responsable que l'autre !!! Même en cas de violences (physiques) partagées, la femme d'un mètre 50 les "bras l'vés" qui flanqué une gifle à son gros balaise de conjoint en montant sur la pointe des pieds et, qui en retour reçoit un gros poing dans la g...lancé à toute volée par son gros beauf de conjoint, ce n'est pas tout à fait la même responsabilité"...il le sait "le gros c..." que sa femme il "l'abat" quand il veut !!! Déjà s'il ne la tue pas...

 Blanquer ce sont les enseignants du primaire... collège !!! Et je n'ai rencontré dans "ma vie" QUE des instituteurs/trices ou professeurs qui préparaient leurs cours, leurs travaux divers pour les enfants pendant à tout le moins 1 heure et quand ils/elles avaient un "projet pédagogique à l'idée "elles/ils" y passaient beaucoup de temps. Je n'ai pas de nombre précis à donner mais au regard de mon âge...il y en a un paquet...Que certains soient différents c'est comme dans tous les métiers ! Mais dans ce cas, si ce métier est si attractif en rémunération, en temps de travail, qu'il serait tellement "épanouissant" comment expliquer que il fait si peu envie désormais et que l'EN ne parvient plus à recruter ? Ce que vous dites est "majoritairement DU FLANC !!! Et connaitre énormément...c'est combien ? 1000 ? 2000 ? 3000 ? + encore ? Et...vous les suivez à la trace ?

 C'est ce que je choisirais après lecture...

Ma mère est prof au collège. Donc vos nombreux amis qui font 13 voir 21 heures par semaine, je sait qu’ils n’existent que dans vos fantasmes.

Après si vous êtes autant convaincu que prof c’est l’eldorado payé à rien foutre, pourquoi ne tentez vous pas une reconversion ?

Un des invités montre très bien que Blanquer est un technocrate : il est sûr d'avoir raison contre tout le monde, parce que lui est passé par les bonnes écoles, à les bons réseaux, à soutenu la bonne idéologie, celle qui ouvre les portes du pouvoir. 

Il va bien falloir qu'un jour où l'autre nous remettions à sa place la noblesse d'État française. Ces technocrates sont de simples citoyens français, comme nous tous. Il va falloir les mettre devant l'évidence : ils ne sont pas supérieurs à nous. 

Il va bien falloir qu'un jour, on démantèle leur pouvoir abusif. 

Puisque ce sont de simples citoyens  comme nous tous, dites-vous, pourquoi les appeler "la noblesse d'état"?

En effet ils ne nous sont pas supérieurs, donc noblesse, élite...cessons d'employer ces mots, déjà!

Ha ça ira ça ira ça ira... 

Et sérieusement : on fait comment ? 

 En effet ils ne nous sont pas supérieurs, donc noblesse, élite...cessons d'employer ces mots, déjà! Si ce n'est que Macron se prend pour un monarque, que, "ON" nous l'a "vendu" comme l'élite de l'élite au regard ( d'après les ON) de SA spectaculaire intelligence, et  que monarque = gouverne seul, a sa cour, ses nobles, favoris, favorites, valets, depuis Macron... "nous y sommes ou presque"

Le premier interview directeur ESSEC, bientôt ministre se comprend bien aujourd'hui :

Limiter l'éducation nationale à.l'enseignement des fondamentaux, en éliminant l'esprit républicain, (penser par soi-même, se faire son jugement de citoyen).

Penser : c'est provisoirement renvoyé sur les familles 

Et les profs doivent s'inscrire dans la pensée présidentielle et obéir aux injonctions du ministre (cf. le management) S'en écarter c'est islamogauchistes et autres fatwas.

Table rase pour faire l'école néolibérale publique : penser efficience (tout doit servir le but lucratif, soins, science, littérature, design, etc...)

Pour cela, les "profs" simples assistants d'un écran, en classe ou à domicile 

Le modèle pour l'intelligence des élèves : l'intelligence artificielle faite d'imprégnation de modeles-types à bidouiller.

Être citoyen, c'est obéir.

L'émission se termine par une decription du comportement de Blanquer vis à vis de l'Education Nationale. C'est exactement le management néolibéral :

un commandement.  On ne discute pas les ordres. On n'y oppose aucune objection. On les exécute en y consacrant toute son énergie, toute son initiative. Tant pis si cet ordre ne tient pas compte de la réalité. C'est du militaire qui a coûté fort cher en vies humaines entre 1914 et 1918. 

Depuis la réforme "Action Publique 2022", il en est ainsi dans toutes les administrations. Cette réforme découle de la Circulaire Premier Ministre Septembre 2017, elle a généré les réformes de toutes les administrations au cours de ce quinquennat. Elle est passée presqu'inaperçue. 

Référence :   https://kiosque.bercy.gouv.fr/alyas/msite/view/vigie/7951 "Le programme Action publique 2022 a été présenté dans le projet de loi de programmation des finances publiques de 2018 à 2022 et dans une circulaire du Premier ministre datée du 26 septembre 2017...." cf VIGIE revue juridique de la DGAFP.    Elle a été diffusée par la CGT dès le 5 octobre 2017 : https://ufsecgt.fr/spip.php?article6277  Evidemment ce n'était pas l'oeuvre de ce gouvernement à peine constitué. C'était tout prêt dans les cartons....

Et Blanquer, fossoyeur des langues dites "régionales" ? "Blanquer, toull ma rer " (Blanquer trou de mon cul, mais en français ça rime pas), slogan favori des manifs bretonnes pour les langues minoritaires.

En tout prof rêve un ministre, aigri.

Euh...pas moi.... Aigri je sais pas mais ministre, jamais

En tout PIERILOT rêve un aigri, vraisempblablement

Non, je ne suis plus prof !

???

 J'admire votre faculté et richesse d'argumentation !!!

   L'insoumission           7 janvier 2022

L'école au bord du craquage # BlanquerDemission

.

" L'école est au bord du craquage. Édito de Julie Garnier pour l'insoumission. "

Excellent Pascal Bouchard :

- une analyse de l'action de Jean-Michel Blanquer en tant que ministre mise en perspective avec son action dans ses postes précédents (la table rase) malheureusement mal connue du public, ce qui a retardé la compréhension de ses intentions, retard accentué par un discours lénifiant (en plus de la citation de l'émission, il faut relire ses propos sur la formation des enseignants assez consensuels et auxquels les syndicats sauf Sud, je crois, se sont laissés prendre) que son action réelle a complètement démenti,

- son incapacité à entrer en dialogue avec qui que ce soit, 

- le rappel du "pognon de dingue" (1,3 milliard) investi dans le premier degré pour un un effet infinitésimal calculé par la DEPP qui ne peut être soupçonnée d'opposition au ministre,

- le caractère illisible de son projet pour l'école, certes libéral-autoritaire mais constitué de mesures sans articulations véritables sauf un scientisme borné.

  • Nouveau
  • 07/01/2022 17:40
  • Par

Blanquer n'a jamais mis les pieds à l'école publique de sa jeunesse, pour commencer, comme tous les autres membres du gouvernement (sauf de Montchalin, à Hoche...)

Ensuite lui qui ne connait rien de rien en science a décidé de torpiller pour de bon l'avenir du pays en supprimant les maths de l'enseignement de 1ere, et flinguant l'enseignement en SVT. C'est parfait pour l’ère génomique qui s'annonce.

Pierre Sémard (syndicalisssste), Auguste Delaune (communisssste). Forcément, ces profs qui gravitent dans la sphère Islamo-gauchistes font tout pour mettre les bâtons dans les roues du gouvernement. Entre nous, Médiapart, c’est quand que vous allez à Neuilly faire des reportages ? A oui, j’oubliais, doivent avoir des moyens à Neuilly on ne les entend jamais. Mais, raison de plus pour aller leur demander comment ils font ? Faut jute penser à mettre la poupée sur le micro sinon vous risquez de trouver personne pour discuter.

Ces dispositifs « Blanquer » s’intègrent parfaitement dans la recherche de « cas » qui font peur à un max de gens et dont, comme les autres, Médiapart ne manquera pas de signaler « l’explosion » histoire de justifier des mesures gouvernementales qui n’ont jamais eu d’incidence sur ces variants (comme dans les autres pays) qui font un peu ce qu’ils veulent là où ils passent. Mais heureusement, à force de muter en concurrents, ils s’épuisent.  Faire exploser la courbe des cas avec la contribution des parents d'élèves: chapeau Jean-Mi, fallait le faire.    

  • Nouveau
  • 08/01/2022 16:26
  • Par

En fait... la détestation chronique, à l'endroit de toute hiérarchie,  de cette nomenclature de fonctionnaires, n'est que le reflet d'une existence anonymisée qui leur semble médiocre.... par la grâce de leurs syndicats, corporatistes au possible ...

Rectification : la détestation chronique envers toute hiérarchie nulle. C'est une nuance que vous négligez et qui a son importance pourtant.

Vous aimeriez bosser pour des nazes vous ? 

Vous sortez d’où?

Vous n'avez donc pas cette capacité à supporter les épreuves de la vie?...

Capacité vous permettant de rebondir... et de prendre un nouveau départ  après ce traumatisme  hiérarchique de bas niveau, qui semble vous prendre la tête! Mais c'est peut être trop tard, la retraite étant arrivée...

Voilà bien la seconde énorme c...que je lis ce soir...moi qui avait affirmer "de la précédente" que c'était la 1ère fois que "je voyais ça" ...

 Vous sortez d'où ? Comme Macron vous n'avez pas grandi, vous pensez encore comme vos grands parents ou plutôt arrière grands parents ?

L'objectif de Blanquer (qui, rappelons-le, a suivi toute sa scolarité dans l'enseignement privé ) est celui du gouvernement : la destruction de l'Education Nationale, c'est à dire de l'enseignement public pour laisser la place à l'enseignement privé. Ne l'oublions pas !

Merci mediapart de nous donner la vrai information!!!

La grande réforme du lycée et du bac avec une soi-disant individualisation des parcours est une véritable usine à gaz. Son organisation mobilise une énergie considérable, provoque des erreurs d’orientation phénoménale (p. ex. des élèves qui abandonnent l’option Math en Terminale tout en gardant Physique - ce qui est quasiment impossible tant les deux sont liés), et crée une pression maximale avec le contrôle continu.

Le pire résultat par contre est l’effet des différences de coefficient : les élèves se concentrent exclusivement sur les options et la philo (matières à coefficient très important et presque autosuffisant pour l’obtention du bac) et délaissent les autres, où l’investissement est réduit au stricte nécessaire.

Résultat néfaste : la mission d’une formation intellectuelle généraliste du lycée, ouvrant aux jeunes toutes les voies, est anéantie. 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous