Le vrai-faux entretien de Nicolas Sarkozy

Par et
La prestation télévisée de Nicolas Sarkozy, jeudi soir, a donné lieu à des échanges pour le moins surprenants. Entre les questions sur la crise économique et ses effets sociaux qui n'ont pas été posées au chef de l'Etat et les habiletés ou les subterfuges dont celui-ci a usé, le débat a évité les principaux écueils. Des failles du plan de relance jusqu'aux paradis fiscaux, en passant par les licenciements ou encore la réforme de l'impôt sur le revenu, Mediapart détaille les non-dits, les demi-vérités ou les petits mensonges du débat. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le contexte actuel de crise historique du capitalisme, sur fond de très forte envolée du chômage et de régression du pouvoir d'achat, les Français avaient de bonnes raisons d'écouter avec beaucoup d'intérêt la prestation télévisée, jeudi soir, de Nicolas Sarkozy. Pour être confortés dans leur sentiment : au choix, que la politique économique et sociale du gouvernement va permettre d'amortir l'onde de choc de la crise ou alors qu'elle risque de l'aggraver. Pour savoir si des mesures nouvelles étaient en gestation. Pour soupeser la pertinence de tel ou tel dispositif déjà annoncé. Au lendemain des manifestations massives du 29 janvier, l'inquiétude dans le pays est perceptible ; et le rendez-vous télévisuel pouvait être l'occasion d'apporter des réponses aux préoccupations du pays.