Caisse des dépôts et SNI: le scandale Yché

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

La privatisation de l'espace public...?

Moi j'ai plutôt la sensation que dès que l'etat touche a un element economique...il perd de l'argent  et laisse  " Filer " les investissements , ce qui permet a la sphère privee de se goinfrer au depend de l'interêt commun.

Le meilleur exemple est celui des Privatisations de Don Mitterrand qui se sont terminees par un desastre financier et par des privatisations qui ont enrichis ceux lâ mêmes qui aujourd'hui se proclament Experts...Ils l'ont ete...

Il serait bon que l'etat se recentre sur ce pourquoi il existe , ses tâches regaliennes , reprenne son rôle d'arbitre et garde donc le pouvoir de sanctionner ceux qui attaquent le Bien commun.

Mais cet etat est tellement corrompu et incompetent , qu'il est incapable de punir quelque coupable...Tous ont une Barbichette qui pousse trop vite...

On ne peut reprocher a Mauduit un manque de talent , mais son plus remarquable est d'instruire a charge.... en evitant les faits qui iraient a l'encontre de ses convictions...bien connues.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

vous voulez changer les choses, le monde ?

commencez par vous changer vous même ...


complètement.... 

"avaient cirés ses escarpins avec ostentation quand Médiapart à interviewé ce "libéral" camouflé...." Merci de ne pas réveiller les souvenirs douloureux ! Sourire

Vous l'avez dit ce sont bien des CHAROGNARDS !!! UMPS =

La Sécu est en "déficit" mais ces privés n'y paient pas de cotisations par contre on n'oublie pas celles des ouvriers qui sont prélevées à la source. Il sont tous des corrompus, et jusqu'à la moëlle !!! C'est révoltant !!!

Quel scandale que de verser des rémunérations aussi insolentes, à fortiori lorsqu'elles sont versées par des organisations à vocation eminemment sociales.

 Il est urgent de légiférer et de plafonner toutes les rémunérations dépendant de l'Etat et des collectivités locales et régionales (ainsi que dans les organisations affiliées), à 15000 euros mensuels, et c'est déjà beaucoup.

Il faut aussi se pencher sur les "retraites dorées de ces personnages", qui de fait, méprisent les autres, ne pensant qu'à eux mêmes et à leur carrière...

Nous devons contraindre notre Gouvernement et les forces politiques de droite, comme de gauche à légiférer en cette matière : "en agissant ainsi, les jeunes générations auraient un autre regard sur leurs aînés, à fortiori, lorsqu'il s'agit de profiteurs...". 

 Dans le cas présent, la démarche du dirigeant, relève selon-moi, du domaine de l'abus social... J'ai honte pour lui !!!!

Exactement. C'est ce qu'on fait à Bagnolet. On s'investit dans une liste citoyenne en soutien au candidat Frant de gauche, Laurent Jamet.On rencontre les voisins de notre ville et on agit en commençant par le local. Vivons mieux ensemble, pour gérer les affaires publiques dans un dialogue. Les maires de France ont un pouvoir exhorbitant. L'heure des comptes a sonné ! Les élus vont nous entendre. Ça suffit ce gâchis organisé pour pomper les richesses de la planète avec des élus aux ordres de la finance. 

 

Se changer soi, comme c'est un processus constant et interminable, autant se mettre d'emblée dans les tâches collectives pour changer le monde !

Bonjour et merci,

A MEDIATART, pour ce cliché

Que pouvons-nous en dire ?

Si, ce n'est le constat, que SARKOZY a noyauté cette France.

Au point, qu'il devient de plus en plus difficile d'y reconnaître "son veau" !!!

Les gabegies et les mafias, ne se traitent plus qu'en justice ET les Français y sont ridiculisés.

Surveillez vos listes électorales de proximité et désignez dès aujourd'hui, les "beaux parleurs" MULTICARTES, pour les exclure, avant qu'il ne soit trop tard.

Ils ont eu 5 ans pour se former au détricotage social de la France.

Ils sont reconnaissables, car ne parlent que finance et moyens qu'ils ont déjà expérimenté pour économiser, en favorisant des entreprises plus que "privées ???".

Ils se disent Rois de la finances des "états" régions ou département, même cachés dans les associations.

Tous les problèmes financiers sont épongés, grace à eux.

Il se font même photographier en présence de personnes handicapées.

Mais, s'ils sont élus, ils ne prépareront qu'une chose, le retour de qui vous savez tous §§§

Cordialement.

UN SERVICE PUBLIC EST LA POUR RENDRE SES SERVICES AU PUBLIC PAS POUR GENERER DES BENEFICES"

Il faudrait le graver aux frontons des édifices publics sous "Liberté Egalité Fraternité"

ou le chanter sur l'air des lampions...

Malheureusement, nous sommes gangrénés par les adeptes du lucre.

La logique du profit à court terme est séduisante mais elle met à mal la logique du profit pour tous à long terme.

La France sociale a connu les 30 glorieuses - Les Etats-Unis capitalistes nous plongent régulièrement dans des crises. 

Question bête :  Le privé s'intéresse à une activité qui ne rapporte pas ? 

Qui peut croire une fable pareille !

Il semblerait que l'exploitation des pauvres - comme l'économie de guerre - soit une activité très rentable à court terme. 

Il n'y a qu'à voir les profits considérables faits par Auchan... et l'attraction que le "trou de la sécu" exerce sur certains aigrefins.

L'argent n'a pas d'odeur - sauf celle de la misère !

Une bonne idée : 

La MUTUALISATION DES PROFITS DES ENTREPRISES : les profits sont mis en commun et redistribués aux entreprises pour leurs investissements... au lieu de disparaître en évasion fiscale, luxe, casinos...

 

Je confirme l'excellent travail de la SCIC. Et pourquoi on ne reviendrait pas à un Pôle Financier Public dédié à la bataille livrée au mal logemen t? Mais cela ne doit pas alle r avec la politique de l'offre...

Donc, pas au gouvernement Hollande-Ayrault !!!

Il nous faut arrêter ce jeu de massacre !

Reprennons le pouvoir citoyen !!!

François Bloch Lainé, dont il me semble qu'il a été entre autres Président du Lyonnais appartenait à la grande bourgeoisie parisienne, mais il était d'une autre écorce que des aigrefins dont notre Monde se meurt.Voici un grand commis d'état qui plaçait l'intérêt général au dessus de toute autre contingence. Yché est ,en revanche, le produit caricatural d'une époque décadente qui conduit la planète à sa perte programmée. Honte à ce petit voyou.

Nous savons maintenant que la clique des socialauds marchent dans le sillon traçé par cette fripouille de Sarkozy.

tout à fait avec vous!

des vrais patrons qui profitent du travail des vrais ouvriers qui fabriquent les richesses!

c'est un système de rentes sans mérites qui au bout du compte n'est permis que par la trop grande socialisation de l'économie. ....

je suis désolée SOLALGARY, être un petit militant forcément çà ne raconte que des bétises ......


à quoi bon critiquer Poutine et les oligarques ? C'est la logique d'un système socialiste public d'offrir de fortes opportunités à des oligarques

Socialisation du logement en Russie? Où ça, où ça?
Un conseil: sortez de votre section UMP et voyagez un peu.

A suivre ...

Ce que l'on ne dit pas, la CAF est en pleine restructuration, plus de personnel aux guichets à Paris ou si peu, il se prépare des "choses".......

j'ai bien peur Dabièle Barbier, que nous irons au fond........ remonterons nous ? certes mais ce n'est pas pour demain....

 

 

Idem pour moi, 117€/mois (en province), même situation. Enfin obtenus après 11 mois de bataille avec la Caf !... Cela devient carrément kafkaien. Lundi dernier, j'ai quitté l'un de leur bureau en disant à l'employée que je comprenais que certains finissent par s'imoler dans leurs locaux... Avec bac+3, je n'arrive pas à comprendre leurs courriers, complètement incohérents, datés de 40 jours avant leur expédition  (cachet de la poste faisant foi). Aucun suivi sur leur site internet. Même les assistante sociale baissent les bras, impuissante. Une folie furieuse.

Il est évident que... ça va craquer !!! Après les immolations, à mon avis, les émeutes vont arriver dans ces administrations. Les gens n'en peuvent plus.

la CAF est en pleine restructuration,

Dans le cadre des économies à réaliser, le gouvernement impose la récupération de nombreux postes de travail.

C'était déjà le cas depuis quelques années, mais cette fois-ci, c'est massif. Au moment ou avec la précarité les dossiers des allocataires sont de plus en plus complexes, c'est impossible à gérer.

Vous savez la RGPP reprend sous un autre nom et va attaquer "l'os", vous voyez ce que ça va donner, et on dira que les CAF sont mal gérées, donnons les au privé?

C'est curieux , ma retraite est semblable a la votre, et la Caf a trouvé son aide trop genereuse,100€ , elle bien de la réduire a 40€ , je les remercie tout de même, cela fait tout de même 480€ a l'année , j’aperçois  l'entreprise de paupérisation en branle et je pense sérieusement a mon transport vers des pais moins chers , comme jadis les allemands, ( Baléares) aujourdhui , les nordiques (Malaga) etc...moi je pense a d'autres moins chers (Maroc-Tunisie-Algérie), le climat étant plus clément je pourrais faire des econocroques , et en passant, la CAF  aussi.

 

 

La BNP m'a fait ouvrir un PEL : au bout d'un an, il m'a rapporté 50 € et a coûté 80 € de frais de dossier !Sourire - Voilà leur notion de service public.

la BNP n'a pas pour fonction, en général d'être un service public, c'est une banque privé, à vous de ne pas adhérer à ce genre de magouilles mais hélas tout le monde le fait de quoi se plaint-on ?

Je l'attendais celle là.

Lorsque j'ai ouvert mon compte à la BNP c'était une banque NATIONALE.

Lorsqu'elle a viré de bord (BNP PARIBAS banque d'affaire) j'ai cherché une banque NATIONALE.

Surprise ! il n'y en a plus... (La Poste privatisée - La banque Trésor Public disparue...)

Et on m'a dit que les banques sont toutes pires les unes que les autres...

Ah non ! Car si vous êtes sous ce seuil de pauvreté, vous avez une retraite "sociale", donc vous n'avez pas le droit de quitter le territoire français (et donc votre domicile "subventionné") plus de 6 mois par an ! A justifier. Renseignez-vous. L'exil doré, n'est réservé qu'aux riches retraités...

Il vous reste encore le Crédit coopératif !

la Vème république au bout de sa détestable carrière...

+ 1000 !

Henri Emmanuelli est président, mais aussi RESPONSABLE, juridiquement parlant !!!

Voir statuts de la CDC sur Wikipédia

D'après certaines sources, nous sommes à la veille d'un nouveau krach.

oui ..... et il va faire mal très mal....

 

D'après certaines sources, nous sommes à la veille d'un nouveau krach.

oui ..... et il va faire mal très mal....

 

C'est bien pour cela qu'ils veulent emprisonner des gens comme le maire de Marinaleda ! Un très mauvais exemple pour les tenants de ce capitalisme mortifère.

Profitez des campagnes pour les élections municipales en France, pour faire découvrir des documents qui existent à vos concitoyens. Dans vos villes, vos quartiers, vos banlieues.

Avec des camarades, nous allons diffuser des films sur Marinaleda, publiquement, dans ma ville. Ils faut ouvrir les yeux au plus grand nombre. Cela s'appelle "l'Education populaire" !

Et surtout engager des débats communs publics, s'enrichir les uns les autres. C'est la saison, c'est facile à organiser. Bougez-vous !!! C'est urgent. Montez une buvette, un bal, mais faites quelque chose. Nous sommes tellement plus nombreux et riches d'idées dans nos coeur, qu'eux ! Ils ne sont qu'une poignée, mais ils nous saigneront à blanc, si nous les laissons faire.

JE VOUS EN SUPPLIE, FAITES QUELQUE CHOSE. Eteignez, les télés, sortez, inventez ! On peut tous, le faire.

Il ne devrait rien faire de mal, si ce régime avait souci de ce pour quoi il est "élu", à savoir le bien commun. Ce n'est pas parce qu'il y a krach boursier que les choses, je veux dire la réalité matérielle aura changé. La seule chose qui aura changé est, violemment, les rapports de pouvoir du "capital" sur le social.

La seule chose à faire, dans ce cas, est de mettre le "système" financier coupable d'un tel disfonctionnement à la poubelle (faillite des banques etc) et d'en créer immédiatement une autre, sur d'autres bases financières, par exemple en remettant, en gros, les "dettes" à zéro. Il suffira ensuite de mettre en oeuvre les mesures de solidarité pour que les biens "mal acquis" soient rapidement répartis (impôt foncier etc).

Que ces banques fassent faillite, les bâtiments serviront à autre chose, et leurs salariés feront des choses utiles au moment où ça l'est. Quant au banquier, il trouvera toujours, par solidarité, de quoi se nourrir et se loger.

Ne pas raisonner sur cette base est reconnaître que le capitalisme n'est pas une "économie", mais seulement, et abusivement, un système de pouvoir violent, archaïque et barbare. Hollande devra alors en tirer les conclusions...

J'aime bien ce que vous dites, c'est rassurant, c'est mignon.

A quand, déja, une reprise de ces excellentes infos de L.M. par toutes ces chaines d'infos (disent elles..) de M.....pour alerter nos concitoyens ?? Jamais !! il faut mieux les amuser avec le whisky pris par le candidat du P.G. avec yves Gena à Périgueux hier. ça ca fait du buzz coco !!

Une initiative citoyenne ne viendra ni des partis politiques, ni des syndicats, ni d'un homme, ni d'une femme providentiel. C'est à nous, citoyens conscients, de la provoquer. Partout, dans nos quartiers, nos villages, nos villes, il faut se bouger individuellement, rejoindre un voisin, inviter des amis, les petits ruisseaux feront les grandes rivières. Dix bougeront, cent suivront, puis des milliers, des millions.

Il serait intéressant d'interroger la ministre Duflot vendredi soir sur ce sujet. Quelles sont ses marges de manoeuvre dans ce dossier ? Comment peut-elle s'y opposer ? quels appuis a-t'elle dans les hautes sphères ? On a compris que Jouyet, Le Drian (le père) et consorts ne lèveront pas le petit doigt ainsi que bien d'autres socialistes.

Cette dérive était annoncée.

Le centre d'analyse stratégique dépendant de Matignon, sous Fillon, a pondu deux rapports sur le logement il y a 3 ou 4 ans que j'avais lus avec attention. Il y avait déjà cet affairisme qui affleurait avec l'aval de la commision européenne qui est dans son optique libérale : pourquoi laisser à l'état ce qui pourrait rapporter très gros ? L'Allemagne, bénéficiait jusqu'à maintenant de loyers peu chers, Merkel a commencé à les privatiser, dans les quartiers concernés les habitants se révoltent contre les augmentations de loyers faramineuses qui leur sont imposées. Ce sera pareil chez nous si nous laissons faire.

Merci Mr  Mauduit de continuer à nous informer sur ce dossier que j'ai suivi depuis le permier artice (de même sur d'autres sujets qui me préoccupent). Je vous lis toujours avec beaucoup d'intérêt.

 

Il serait intéressant d'interroger la ministre Duflot vendredi soir sur ce sujet.

OUI, OUI, OUI, OUIIIIIIIIIIIIIIII !!! et clairement !!! 

Ne pas la laisser nous endormir avec des discours fallacieux, la langue de bois habituelle. C'est elle qui a nommé, il y a quelques jours la société Adoma (ex-Sonacotra) pour résorber les bidonvilles et loger les Roms.

On compte sur vous, journalistes de Mediapart !!!

REPUDIATION !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Je propose: "Les voleurs en prison"

Je propose "on va se fâcher ! "

Ce qui continue de me surprendre au plus haut point et qui apparaît impossible à comprendre est de savoir comment il a été (et est toujours) possible à tant de gens de pouvoir contourner la loi (d'autres ont même dit, comme le PDG des centres E. Leclerc, de "s'asseoir dessus") et de faire (et de réussir) toutes leurs petites et grandes magouilles. Y'a quelque chose de sérieusement pourri là, non ?

Le fait que la Justice ne parvienne pas à faire condamner tous ceux dont Mdp a révélé la corruption, la traîtrise, les mensonges, à faire condamner les escrocs "en bande organisée" est, dans la même optique, quelque chose de profondément choquant et inacceptable, pour tout bon Français que je suis...

Pour ces raisons, il ne va plus voter. Ah! le suffrage universel! Comme c'est beau! Quelle merveilleuse idée! Oui, sans doute, à son origine...

Beaucoup d'eau nauséabonde à coulé sous les ponts de la République depuis... le suffrage universel est plutôt ici maintenant devenu un truc dans le genre (le mot est à la mode en ce moment!) :

 "allo ? au secours, tu m'entends ?" - "et bien non! je ne t'entends plus, t'as baisé assez de monde comme ça, va t'en te faire voir ailleurs (et je reste sympa et politiquement correct)"

'Selon que vs soyez puissant ou miserable, le jugement de cour vs rendra blanc ou noir' !

Coluche : "c'est bien d'avoir un avocat qui connaît bien la loi mais c'est mieux d'avoir un avocat qui connaît bien le juge " Sourire

Nous ne sommes plus à la Cour.

Madame Trierweiler n'aura pas besoin d'écrire un livre sur son temps à l' Elysée,...........

En effet il a encore beaucoup de fromages rémunérateurs, à millions, dans l'entourage de nos politiques pour recaser leurs proches ou amis (de tous les bords).

Que dire sur tout celà? Je suis, tout simplement, effarée.

Quelques questions à poser à Dame Duflot, ce soir, en direct.

Bravo pour le petit Le Drian!......

Il s'agit aussi et surtout de maintenir l'ensemble des populations dans la dépendance des puissants: "crédits" immobiliers élevés, loyers exhorbitants, temps de transport, "peur" du chômage etc rendent ceux qui y mettent le doigt aussi dépendants du "système" que les pauvres indiens de leurs usuriers, les prostituées de l'est de leurs passeurs etc etc et les jettent dans les bras du premier "entrepreneur" venu. C'est une forme d'atteinte à la liberté, un scandale permanent, celui que révèle les roms, précisément, une atteinte générale au principe de subsidiarité, au profit du régime et sa classe de collabos et de parasites.

Totalement d'accord avec vous sur la logique du système actuellement en place et qui va encore se développer car l'arme de soumission massive de la dette sur les gouvernements et les populations, la crainte de ne pas avoir d'emploi pour les salariés s'arrêtera lorsque ceux-ci ne supporteront plus l'injustice aggravée par les problèmes écologiques. Si la vie n'est plus qu'esclavage, la majorité des citoyens n'aura plus rien à perdre et il faudra s'attendre à une explosion sociale de très grande ampleur ou à une guerre mondiale en ce début de millénaire compte-tenu de l'imbrication des économies (désolé, je m'éloigne trop du sujet de l'article Clin d'œil mais l'injustice crée la colère et elle est à l'origine des conflits). 

Promis! J'y compte bien...

Vu son parcours, il ne fallait pas s'attendre à un nouvel Abbé Pierre... un affairiste avec un fils en laisse.

Au final, alors qu'il serait tout à fait possible d'améliorer l'habitat du pays sur la base des  coûts en main d'oeuvre, en matériaux, il va s'agir, dans cecile's baby , de poursuivre, au détriment des citoyens, des loyers, des coûts d'accession à la "propriété" éventuellement, la spéculation et la bulle immobilière. sans parler des fraudes innombrables à venir de la part d'une "entreprise" dont la seule compétence est l'escroquerie à l'"epr". le chantier du logement semblait avoir été préparé avant les élections. Ils ont eu le temps. Rien n'a donc été accompli. Hollande est un escroc. rien ne sépare plus l'umpsfnpc de la 'ndhangreta.

Je demande au pape François d'excommunier cette 'ndhangreta, et si le pape ne le fait pas, de demander à l'ONU de le lui demander. Ces agressions contre la société sont aussi graves que la pédophilie.

Le bien public français appartient à tous les citoyens, et l'état doit rendre des comptes à la nation !

A priori tous ces grands fonctionnaires ont compris que ces biens publics leur appartenaient en propre, la preuve.

Alors, quand la justice va y mettre son nez, pour abus de biens sociaux entre autres ?AvareBouche cousue

C'est aussi à nous, citoyens, d'y mettre notre nez ! La justice est... lente. Si tant est, quelle existe !

  • Nouveau
  • 06/02/2014 10:58
  • Par

Excellent article, factuel, pédagogique, précis; c'est ce que j'appelle du journalisme à la Médiapart. Il peut être intéressant de demander à Cécile Duflot ce qu'elle pense être en mesure de faire pour défendre le droit au logement des travailleurs migrants et, d'une façon plus générale, des personnes seules qui ne peuvent se payer la location d'un studio proche d'un moyen de transport en commun. La suppression des "chambres de bonnes" est patente dans le logement privé parisien mais elle l'est aussi chez les grands bailleurs sociaux qui ont entrepris à grande échelle la suppression de toutes ces chambres qui induisaient un manque à gagner en termes de loyer et une gestion plus compliquée. Il y a là matière à contester la politique peu sociale des grands bailleurs sociaux que Médiapart n'a jusqu'ici épinglés que sur des aspects faciles et populistes du style "le fils de ... est logé par l'OPAC de Paris". Il y plus et plus fondamental à creuser!

  • Nouveau
  • 06/02/2014 11:28
  • Par

MARRANT : l'Etat lui-même ne parvient pas à mettre son nez dans ce qui est pourtant son grand argentier : la Caisse des Dépôts... Pétaudière ? Laxisme ? Lâcheté ? Complaisance ?

Complicité avérée, c'est pire !

" En Catimini "

J'ai verifie la definition de cette locution adverbiale.

 "Rapidement , secrètement "

Ce matin nous avons aprris que Madame Lagarde avait ete recu a la Cour de Justice le 30 janvier....en Catimini....

J'en conclu que les Medias nous ont invente une nouvelles definition de ...En Catinimi...

 

" Evenement dont nous ignorions la survenance , qui a echappe a notre vigilance..."

Ils sont forts ces journalistes !!!!

Elle en est ressortie sans mise en examen.

 

 

 

@Laurent Mauduit

Quand ferez-vous une enquète sur les SIIC dont le statut créé en décembre 2002 les exonèrent de l'impôt sur les sociétés, sur les loyers et sur les plus-values (moyennant une exit taxe de 16,5% sur les plus values latentes).?

Dividendes versés par 18 SIIC avant 2002 = 304 millions, en 2009 = 2,026 milliards (euros constants).

http://www.fsif.fr/SITE%202%20FSIF/pdf/2011/rapport_annuel_definitif.pdf 

Quelle information ! de plus elle me semble préventive, comment peut on par des actions l'empêcher ... ?

 

@Laurent Mauduit

Quand ferez-vous une enquète sur les copropriétaires modestes non-imposables sur le revenu qui ne bénéficient d'aucune aide de l'état (ANAH) ni des conseils généraux (Pact) lorsque la copropriété a voté des travaux et que leur quote-part dépasse largement leur moyens (plus d'une année de salaire).

  • Nouveau
  • 06/02/2014 13:20
  • Par

Ormis les salaires importants (trop) pour les dirigeant (un classique du capitalisme français), je ne vois pas trop ce qu'il y a de choquant. Que la SNI - qui si je ne me trompe est plutôt spécialisé dans le logement "social" intermédiaire - fasse des plus values immobilières, cela me paraît tout à fait logique et même louable.

On sait qu'en France, on manque de logement (sociaux et intermédiaires) alors s'il y a une possibilité de valoriser du foncier et de construire dans des zones en manque de logement ce serait dommage de laisser ce privilège aux acteurs du privé d'autant que les ressources (fonds propres disponibles) des bailleurs sociaux vient à manquer en raison notamment du désengagement de l'Etat et des collectivités territoriales (moins de subventions) et du renchérissement des coûts de constructions (notamment au niveau des honoraires normes BBC, etc). Résultat, les organismes HLM voient pour la plupart leur capacités propres à construire diminuer considérablement (jusqu'à être divisé par 4 pour certaines ESH). Alors le seul moyen pour tenir les objectifs de construction de logement fixés par le gouvernement consiste à préconiser la vente des biens locatifs (prioritairement aux locataires occupants).

On a donc un organisme semi-public qui suit les consignes et qui s'adapte à l'environnement actuel. Personnellement, je suis plus choqué par la logique en amont : les organismes de logements sociaux doivent désormais s'autofinancer et ne compter que sur eux mêmes, l'Etat se désengage de l'Economie et du logement social. A charges des métroples et/ou des régions de - peut être - le supplanter, avec le risque de creusement des inégalités entre les territoires (d'où une mise en concurrence des ces derniers).

 Je pense que dans ce contexte, les objectifs ne seront jamais atteints. On aurait pu espérer de la part de la gauche une vraie politique du logemenet social mais hélas l'espoir aura fait long feu. A défaut de changement de cap économique et d'une reprise en main de la politique économique (aujourd'hui inféodé à l'Europe libérale et à une banque centrale "indépendante"), le nombre de mal logés, hélas, ne baissera pas...

En conclusion, je trouve l'article intéressant. Il traite d'un sujet complexe complétement délaissé par les médias classiques et ce sans faire de raccourcis mais la conclusion (sous-entendue) me paraît trop ambigüe et ne traite pas de la problèmatique du financement du logement social.

Le titre de l'article qui fait référence à un scandale me semble bien survendu: où sont les fausses factures, les actes de corruption...?

A ce stade, les desseins de la SNI vis à vis d'Adoma me semblent relever du procès d'intention. Si je me souviens bien, la CDC et sa filiale SNI avaient été fortement sollicitée par l'Etat pour recapitaliser  puis redresser la gestion d'ADOMA. Je ne crois pas qu'à l'époque, ils y soient allés avec enthousiasme en lorgnant sur de belles plus-values. Il y avait plutôt une inquiétude quant aux risques financiers que soulevait cette intervention.

Pour ce qui est des résultats, L. Mauduit reconnait  le travail de redressement accompli. 

On me répondra qu'une bonne gestion n'est pas une fin en soi et c'est sans doute vrai mais je suis toujours interrogatif quand je lis qu'une activité à finalité sociale comme le logement social devrait par nature perdre de l'argent ou, au mieux, ne pas en gagner...S'il n' y a pas assez de recettes, comment  couvre-t-on les charges (frais de personnel, maintenance du patrimoine, remboursement des emprunts, impôts et taxes) ? Avec quelles ressources investit-on pour construire de nouveaux logements ou réhabiliter les anciens ? On peut toujours discuter le niveau de rémunération de tel ou tel dirigeant mais supposer que le seul objectif d'une gestion bénéficiaire est l'enrichissement des dirigeants est un point de vue bien caricatural...

 

 

 

En imposant ceux qui le peuvent, pas en accablant de dettes supplémentaires les plus démunis. Je ne crois pas un seul instant les cris de ceux qui prétendent que l'argent qu'ils ont est dû à leur "mérite". C'est une imposture. Chaque être a une dette vis à vis du monde qui l'entoure: je ne crois pas un seul instant dans le bon droit du riche qui vient réclamer toujours plus au pauvre, c'est une imposture. L'argent dans ce cas est détourné de son objet comme outil d'échange, producteur de richesse organisationnelle et de complexité et devient une arme par destination.

Je ne crois pas avoir justifié les niveaux de rémunération qu'on peut bien sûr discuter. Mais enfin, les rémunérations des membres du Directoire citées dans l'article (1,34 M€)  représentent moins de 1% du résultat net 2012 (143,3 M€). Si on rapporte le montant aux loyers encaissés ou au chiffre d'affaires  le pourcentage devient epsilonesque. 

La question pour une entreprise publique n'est pas de faire ou pas des bénéfices mais l'utilisation qui est faite de ces bénéfices. Pas de résultat, pas de marges de manoeuvre.

Si les bénéfices permettent d'entretenir et de réhabiliter le patrimoine, de construire de nouveaux logements avec des loyers maitrisés, je ne vois pas bien où est le problème.

 

 

Ces braves gens touchent combien, offshore, directement ou indirectement (carrières, "réseaux" etc) des banques qui "prêteront" aux acheteurs de leurs produits spéculatifs, des "entreprises" qui "rénoveront" ou "construiront" (1) ? Je voudrais bien savoir. Concrètement, ce "système" mafieux va faire monter les loyers, et mettre sous dépendance d'une mafia politico-affairiste parasitaire de plus en plus obèse et bureaucratique (2) une population importante, au préjudice global d'une population réellement productive. Car cette mafia, stalinienne, est bureaucratique: au bon temps du stalinisme, le goulag était un des derniers lieux de production.

 

(1) je mets entre parenthèse parce que pour ces "opérateurs", le but n'est pas de loger les gens, mais de faire du fric: ce n'est pas du tout la même chose.

(2) agences bancaires, agences immobilières, produits financiers toxiques, politiciens, cette mafia doit s'organiser et "embaucher", comme toute mafia: il faut des tueurs, des commissions, un réseau d'arrosage des "décideurs", de la "justice" etc qui peut descendre au niveau du simple flic dans la rue ! C'est un système.

J'ai cru comprendre que mr Yché était plus ou moins dans le collimateur de l'actuelle majorité et que l'embauche du fils du ministre Le Drian était une sorte d'assurance. Bien entendu, la prime est payée par le con- tribuable.

Quant à la "compétence " du jeune homme, elle ne saute pas aux yeux à en croire la presse. C'est un mini   " Epad ", réussi toutefois car monsieur fils a décroché le jackpot.

Najat Vallaud-Belkacem (protègée de Gerard Collomb  comme cul- l'autre raciste du PS) à déclaré: Thomas Le Drian a "toute légitimité" pour son poste .... Si c'est Najat qui le dit ... 

En tous cas, elle ne risque pas de sefaire virer celle-ci!
Papa Le Drian peut être fière de sa semence Royale.

Une sratégie de gestion initiée sous Reegan aux USA consiste à:

-faire progressivement couler les sociétes publiques,créer des déficits et par conséquent faire tomber leur valeur sur le marché et donner les services public au privé à des prix ridicules.

-aquisition par de grands groupes privés qui reprendront au prix fort les"élites" qui ont favorisé l'opération.

Sarkosy,des le début de la crise a laissé filer le déficit de l'état pour arriver  à 600 milliards en 5 ans.

Le tresor français suivi de pres par France-Trésor qui ne comprend que des représentants de la finance et des banques a laissé faire(pas un seul représentant haut niveau de l'Etat).

ils devenaient bénéficiaires avec la mauvaise note prévisible des agences de notation et l'augmentation des taux d'interet des fonds prétés par eux memes et se partageraient avec la mafia finaciere les bijous de l'état.

Bien sur,il y avait en ligne des mire le budget social de la na tion à privatiser.

Sa non réelection ne nous assure pas de ce maintient en l'ETAT

Hollande poursuivra le systeme,l'élan est donné et l'environnement internationnal y conduit.

La finance tient le manche!que pouvont nous faire si ce n'est garder la lucidité la plus grande...avec une indispensable information diversifiée et "objective"

  • Nouveau
  • 07/02/2014 09:29
  • Par

<<Pourquoi la puissance publique tolère-t-elle tous ces dysfonctionnements ? Pourquoi le patron de la Caisse des dépôts, Jean-Pierre Jouyet, et au-delà l'Élysée, tolèrent-ils ces dérives à répétition ?>>

POURQUOI ?

Pour "justifier" ses propres agissements !

Tout ça est le résultat de 5 ans de Sarkofrance et de dérive concommittente de mille milliards de dette suplementaire en 10 ans qui font que l'état est dessaisi de son role de service public pour financer le logement dit social !

Les scandale du livret À , de Dexia , de la Sonacotra , de ce dossier avec des salaires exorbitants sont le résultat de 5 ans de Sarkofrance a la dérive comme pour la liste des exilés fiscaux qui manquent à ĺappel...

C'est pourquoi avant de hurler avec les loups, il serait sage d'ouvrir Mediapart au pluralisme politique et journalistique en donnant la parole aux acteurs sur ces sujets brulant de la démocratie ...

Ce n'est pas mon habitude, mais là, bravo monsieur Mauduit.

Deux réflexions en passant.

 

Beaucoup de choses sont dites sur l'embauche de ce jeune Thomas Le Drian par la SNI. Etonnant en effet alors que Papa est ministre de la défense et la société SNI très liée au dit ministère. Plus étonnant encore son embauche au cabinet du directeur de la caisse des dépôts qui lui a permis dans un second temps d'accéder au directoire de la SNI. Avec ses diplômes, son CV n'aurait même pas était lu s'il n'avait été fils de...

Dommage pour la confiance dans les institutions et ceux qui les dirigent.

Autre sujet: l'intérêt ou non de valoriser le patrimoine des organismes de logement social.

Le logement social est propriété de la nation comme se plaisait à le rappeler Mme Duflot lors de son émission à Mediapart. Est ce que pour autant cela devrait enlever toute valeur à ce patrimoine ou au contraire lui accorder plus de valeur encore.

Je partagerai plutôt le second point de vue en imaginant que d'une période à une autre, d'un territoire à un autre le besoin de logement peut être essentiel (Région parisienne, grandes métropoles , Régions frontalières etc...) puis s'atténuer (Massif central, Bourgogne pour partie etc...). Dans ce dernier cas, vendre des logements pour investir dans le développement économique, la formation etc... peut paraître rationnel du point de vue de la dite nation.

Mediapart serait d'ailleurs inspiré d'enquêter sur la commune de Bègles qui a cédé sa société de logement social pour queques dizaines de millions afin d'investir dans d'autres secteurs tout aussi essentiels.

Critiques nous devons l'être mais en gardant l'esprit ouvert.

Bonne journée à tous.

 

 

L’observation des habitudes des sociétés immobilières montrent que le social leur importe peu. Cette vente par Bègles de son secteur logement social en sonne le glas. L’investissement quel qu’il soit ne peut pas justifier cet abandon. 

La réglementation n'autorise pas la vente "spéculative" de logements sociaux. Les ventes se font soit aux locataires soit le patrimoine est cédé à un autre bailleurs social qui reprend les engagements (notamment les plafonds de loyers et de ressources à respecter).

Il est très possible, voire probable qu'à Bègles la ville ait vendu les actions de la société propriétaire des logements (une société d'économie mixte dans ce cas); le repreneur des actions était probablement un bailleurs social, en tous cas certainement pas une société immobilière privée dont le seul objectif est de maximiser le profit en sacrifiant le social...

Toutefois, n'importe quel repreneur, sans exiger une rentabilité démentielle, vérifiera que la société équilibre ses comptes et dégage en plus un résultat pour pouvoir entretenir son patrimoine, payer ses salariés....

Bonjour, KANGOUROU,

Que voulez-vous dire, exactement ???

Y a-t-il gabegie ou non??? ??? ??? ???

Je n'en sais rien. Mais par contre, je trouve péremptoire d'affirmer sans aucune preuve comme DANIVANCE que la vente par  la ville de Bègles de ses logements sociaux serait, en soi, une sorte de faute impardonnable. Proposer d'enquêter sur le sujet comme le proposait jules BONCORS me semble plus pertinent. On aurait alors des éléments d'appréciation pour juger.

L'équation gestion publique = noble, désintéressé, vertueux alors que gestion privée = l'inverse est une clé de lecture de l'économie confortable mais simpliste. 

L'équation gestion privée = qualité de service, efficacité, économie, et gestion publique =  bureaucratie, absence d'innovation..., tout autant.

 

  • Nouveau
  • 08/02/2014 16:28
  • Par

Comme le chantaient les élèves candidats à "Centrale "

"c'est l'piston, l'piston qui fait marcher la machine..."

Bonjour?

Si le jeune LE DRIAN est là pour faire passer la pilule du retour de SARKOZY, cela pose question ?

S'il est là pour ses compétences, cela pourrait devenir intéressant ET SALUTAIRE pour les Français.

Mais, fils LE DRIAN  ou simple Français, rien ne justifie la GABEGIE EN ACTION, pour ne pas dire mafia.

Car, quand nous cherchons à faire des liens, ils sont tous dans la même "FAMILLE" ??? ??? ??? ???

Cordialement.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale