Ce que révèle la mise en examen de François Pérol

Par

L'ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée et actuel président de BPCE est mis en examen pour « prise illégale d'intérêt » dans le cadre d'une enquête sur les conditions de sa nomination à ce poste en 2009. Parti pris sur une affaire qui éclaire le besoin impérieux d'une justice et d'une presse indépendantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée et actuel président du groupe Banque populaire-Caisse d'épargne (BPCE), François Pérol, a été mis en examen, jeudi 6 février, pour « prise illégale d'intérêt » dans le cadre d'une enquête sur les conditions de sa nomination à ce poste en 2009, selon une source judiciaire citée par Reuters et iTélé. Par cette mise en examen, la justice valide implicitement les enquêtes conduites à l’époque par Mediapart et qui avaient été à l’origine de toute l’affaire – investigations qui avaient même conduit François Pérol à porter plainte contre Mediapart, avant d’être condamné pour poursuites abusives.