La menace du « vote sanction » pour le parti socialiste

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la domination socialiste n’a jamais été aussi forte dans les communes, et qu'un tiers des militants du parti sont des élus municipaux, le PS tente, avec un « discours localiste », de dépolitiser les prochaines élections municipales pour en atténuer l'enjeu national et éviter le « vote sanction » que lui promet l'impopularité de l'exécutif.