Le blocage administratif des sites entre en vigueur en France

Par

Le décret mettant en place le dispositif contesté de censure des sites pédopornographiques ou faisant l'apologie du terrorisme a été publié ce vendredi au Journal officiel. Celui-ci sera fondé sur une liste établie par la police et selon une procédure excluant le juge judiciaire. Le gouvernement entend étendre ce système de censure administrative aux sites jugés racistes ou antisémites.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement a donné, vendredi 6 février, un nouveau tour de vis à la liberté d’expression sur Internet en publiant, au Journal officiel, son projet de décret sur le blocage administratif des sites faisant l’apologie du terrorisme.