Pour Monsanto, les maux de Paul François ne "peuvent exister"

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LYON (Reuters) - La défense de Monsanto s’est employée mercredi, devant la cour d’appel de Lyon, à nier l’existence des multiples troubles neurologiques et organiques dont se plaint depuis douze ans l’agriculteur Paul François après avoir inhalé accidentellement de l’herbicide Lasso produit par la multinationale.